background preloader

Contrat CCMI

Facebook Twitter

Un contrat sans (trop) de surprise. Le contrat, base des droits et des obligations respectives, ne peut-être signé sans définition précise et réfléchie de son contenu.

Un contrat sans (trop) de surprise

La formation du contrat est la phase la plus importante du point de vue administrative et conditionnera ensuite vos possibilités de réclamation sur les prestations comprises ou non dans le prix annoncé, ainsi que la parfaite définition de ce qui est à votre charge ou pas. Jusqu’à la signature définitive (8) vous pouvez solliciter plusieurs constructeurs pour les mettre en concurrence car avant l’établissement du contrat définitif et des études préliminaires le constructeur n’est en aucun cas tenu par un prix évalué à vos premières rencontres, sur la base de maison type, sans adaptation à votre terrain, ni à vos desideratas, ni au niveau d’équipement, ni au choix des travaux que vous pourrez vous réserver. Il peut donc augmenter son prix et vous pouvez en retour refuser de signer…si vous avez encore le choix. 2) Choix du terrain (1ère possibilité) a.

B. B. Un prix ferme et définitif. L'article L231-2 alinéa d) précise que le prix convenu est forfaitaire et définitif.

Un prix ferme et définitif

Cette définition, entraîne que le maître de l'ouvrage ne saurait supporter une quelconque augmentation du prix en raison notamment d'aléa du à la nature du sol. La reconnaissance du sol fait partie des règles de l'art et elle permet de respecter toutes les prescription du DTU N°11 (travaux de sondage des sols de fondation) et DTU 12 (travaux de terrassement pour le bâtiment) Il en va de même pour tous les approvisionnements nécessaires à la réalisation du chantier. C'est, par exemple, au constructeur de fournir l'eau nécessaire et toute clause allant dans un sens contraire est considérée comme abusive par la recommandation N° 91-03 émise par Commission des clauses abusives (BOCCRF n° 91-17 du 6 septembre 1991) Protection juridique - AAMOI PACA. Le contrat-type proposé par l’Union des Maisons Françaises remis en cause - Droit immobilier. Par jugement en date du […] Par jugement en date du 10 juin 2008, sept des clauses du contrat-type de construction de maison individuelle (CCMI) proposé par l’Union des Maisons Françaises (UMF, anciennement UNCMI, Union Nationale de Construction de Maisons Individuelles) ont été jugées illicites ou abusives.

Le contrat-type proposé par l’Union des Maisons Françaises remis en cause - Droit immobilier

Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris a ainsi statué à la demande de l’Association d’Aide aux Maîtres d’Ouvrage Individuels (AAMOI), laquelle demandait l’annulation de seize des clauses dudit contrat.L’UMF dispose d’un délai de deux mois, à compter de la signification de la décision, pour supprimer les clauses déclarées litigieuses par le TGI. Séisme annoncé dans le secteur ? A ce jour, le contrat soumis aux dispositions de la loi du 19 décembre 1990, régit une grande partie des constructions de maisons individuelles. Elodie Cloâtre Ce jugement sera publié dans le cahier "textes officiels" du 11 juillet 2008. Signature. Signer un contrat de construction de maison individuelle (CCMI)

Ne signez pas n'importe quoi. Vos signatures ... avec modération sur des documents annexes au contrat !

Ne signez pas n'importe quoi

Le code de la construction et de l'habitation prévoit que soient signés : Un contrat de constructionUne notice descriptiveUn jeu de plans Il n'y a donc pas lieu de signer avant, ou après, de multiples documents annexes au contrat, feuilles volantes comportant de multiples engagements et attestations diverses. Ces trois documents doivent comporter tous les éléments indispensables à l'implantation et à l'utilisation de l'immeuble.

Les feuilles annexes sont donc très souvent destinées à introduire dans la convention des modifications, exceptions, déclarations diverses d'exonération de responsabilité ou des engagements envers des entreprises tierces dont vous ne pouvez ce jour là mesurer la portée. Le chèque de réservation n'existe pas. Ou comment vous faire croire que vous aller y laisser des plumes. le 28 septembre 2002 Puisque après y avoir mûrement réfléchi vous avez décidé de vous lancer dans la Grande Aventure de la construction, par une belle journée, vous poussez la porte d'un constructeur de maison individuelle.

Le chèque de réservation n'existe pas

Les contacts sont très cordiaux et le commercial vous présente toute sa gamme de maison. Les prix conviennent à votre budget, l'équipement intérieur est adaptable, ils s'occupent de tout,... Après quelques contacts et propositions diverses et variées vous êtes presque convaincu - Il faut vous décider très vite car ils n'ont que quelques terrains à vous proposer. - Il ont l'exclusivité sur certaines parcelles du nouveau lotissement mais elle partent très vite et il n'en reste qu'un ou deux. - les prix vont très prochainement augmenter et la commande gèlera le tarif actuel. aussi, vous êtes invités à signer le contrat et à verser le chèque de réservation allant jusqu'à 5% du prix.

Vous aurez... Explication : I. CCMI / Etude de sol du terrain. N° 1992-03 / A jour au 30 septembre 2008.

CCMI / Etude de sol du terrain

CCMI : les clauses abusives énoncées par l'article L231-3 du code de la construction et de l'habitation. 23 Août 2011 Vous avez signé un CCMI, attention aux clauses insérées au contrat !

CCMI : les clauses abusives énoncées par l'article L231-3 du code de la construction et de l'habitation

Certaines sont abusives. L'article L231-3 du code de la construction et de l'habitation énonce les clauses abusives dans un CCMI avec plans. « Dans le contrat visé à l'article L. 231-1, sont réputées non écrites les clauses ayant pour objet ou pour effet : CCMI et contrats de sous traitants (16 messages. Bonsoir, merci, j'aurai appris quelque chose d'important que j'ignorais totalement par contre cette loi sur la sous-traitance dit bien que les contrats doivent être communiqués au maitre d'ouvrage, mais aussi qu'il doit les signer.

CCMI et contrats de sous traitants (16 messages

Et plus loin on peut lire que si l'entrepreneur principal ne paie pas le sous-traitant, ce dernier peut obliger le client à régler les factures. alors exiger de lire les contrats mouais, je ne suis pas certaine que ce soit bien utile si on a pas les compétences pro pour tout éplucher. CCMI et contrats de sous traitants (16 messages. Loi n°75-1334 du 31 décembre 1975 RELATIVE A LA SOUS-TRAITANCE. Par le Président de la République : Le Premier ministre : JACQUES CHIRAC Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, JEAN LECANUET.

Loi n°75-1334 du 31 décembre 1975 RELATIVE A LA SOUS-TRAITANCE

Code de la construction et de l'habitation. - Article L231-13. Le constructeur est tenu de conclure par écrit les contrats de sous-traitance avant tout commencement d'exécution des travaux à la charge du sous-traitant.

Code de la construction et de l'habitation. - Article L231-13

Ces contrats comportent les énonciations suivantes : S : la construction et l'amenagement de la maison individuelle. Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Avant de signer votre CCMI, il convient : d’estimer votre budget pour la construction de votre maison ; de rechercher, choisir et acheter le terrain sur lequel vous allez construire votre maison ; Avocat Définition de l'Assurance de responsabilité décennale avocat. Qu’est l’assurance de responsabilité décennale ? C’est une des Assurances construction obligatoires dont la souscription est imposée à toutconstructeur d’ouvrage par la Loi Spinetta (Art. Décennale constructeur ou artisan (Page 1) / Assurance, garantie décennale, normes, marquage CE. Responsabilité civile décennale du constructeur. 30 Juin 2011 Les assujettis L'assurance de responsabilité civile décennale doit être souscrite par tous les constructeurs liés par un contrat de louage d'ouvrage au maître de l'ouvrage (article 1792 du Code civil).

Sont réputés constructeurs, les entrepreneurs, les architectes, les bureaux d'études, les ingénieurs-conseils, les techniciens du bâtiment, les métreurs. La liste n’est pas limitative, il suffit d’avoir conclu un contrat d’entreprise avec un maître d’ouvrage. Cela permet ainsi d’éviter les diverses appellations utilisées afin d’échapper à la qualification de constructeur. Elle s'impose aussi aux vendeurs en l'état futur d'achèvement (article. 1646-1 al.1er C.civ.), aux constructeurs de maison individuelle (article L.231-1 CCH), aux constructeurs non réalisateurs (art. Le CCMI - Contrat de construction de maison individuelle CCMI. Le CCMI est le contrat qui prévoit le plus de garanties. Il y a cependant des différences de garanties entre le CCMI sans fourniture de plan et le CCMI avec fourniture de plan. C'est le CCMI avec fourniture de plan qui remporte la palme des garanties.Commencer ma demandede devis gratuitement. Www.anil.org/fileadmin/ANIL/Editions_grand_public/serie_scenario_logement/07_CCMI.pdf.

La possibilité de se rétracter.