background preloader

OGM

Facebook Twitter

L'étude russe qui prouve que les OGM stériliseront l'humanité au bout de 3 Générations. On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens.

L'étude russe qui prouve que les OGM stériliseront l'humanité au bout de 3 Générations

Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenir! En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée. Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. A la fin de cette première phase, l'ensemble des quatre groupes a eu en tout 140 petits. Source : Mediapart. OGM : la France veut pouvoir décider. Les opposants aux OGM stigmatisent les champs de culture expérimentale.

OGM : la France veut pouvoir décider

(LIONEL BONAVENTURE / AFP ) La FNSEA prévient que des producteurs pourraient planter du maïs transgénique MON810 cette année puisque le moratoire qui l'interdisait a été suspendu. Le sénateur socialiste de l'Aveyron Alain Fauconnier a déposé une proposition de loi visant à interdire la culture de tous les maïs transgéniques dans l'Hexagone. Des producteurs de maïs du sud-ouest de la France pourraient planter du maïs transgénique MON810 cette année puisque le moratoire qui l'interdisait a été suspendu et qu'aucune nouvelle interdiction ne devrait être prononcée avant le début des semis. "Il y a des producteurs qui manifestent encore leur intérêt pour le MON810, principalement en Midi-Pyrénées ou en Aquitaine.

Kokopelli. Maïs OGM. Loaded: 0% Progress: 0% euronews Tuesday, February 11, 2014 10:33 PM GMT Malgré l'opposition de dix-neuf pays européens, un nouveau maïs OGM, le TC1507, va être autorisé à la culture dans l'Union européenne.

Maïs OGM

Il est fabriqué conjointement par les groupes américains DuPont et Dow chemical et résiste aux insectes. Cinq états, l'Espagne, le Royaume-Uni, la Suède, la Finlande et l'Estonie ont voté pour. “Il n'y a pas de majorité qualifiée contre et la Commission européenne doit approuver cette autorisation de culture”, a expliqué le commissaire chargé de la Santé et de la Consommation Tonio Borg, à l'issue d'un débat public entre les ministres des Affaires européennes à Bruxelles. Les critiques ont fusé. A Berlin, Simone Peter, la dirigeante des Verts, a estimé que le gouvernment allemand avait “raté une occasion historique d'être une voix claire contre le génie génétique en Europe. La Commission européenne s'entête avec les OGM dans un modèle agricole à bout de souffle ! Récemment jugée trop lente par la Cour de Justice de l’UE, la Commission européenne s’emballe et donne aujourd’hui son feu vert pour autoriser la culture du maïs transgénique 1507 de Pioneer.

La Commission européenne s'entête avec les OGM dans un modèle agricole à bout de souffle !

La balle est maintenant dans le camp des états membres : lors du prochain conseil des ministres de l’environnement le 13 décembre, ils devront réunir une majorité qualifiée pour décider… Faute de quoi la Commission serait obligée d’autoriser la culture de ce nouvel OGM. Cette situation ne s’était pas produite depuis 2010 et l’autorisation de la pomme de terre Amflora imposée par la Commission européenne. Qui a par ailleurs été un cuisant échec, puisqu’elle a été si peu cultivée que BASF en a stoppé la commercialisation au bout de 2 ans ! Les raisons pour ne pas autoriser ce maïs transgénique ne manquent pourtant pas. Et en tout premier lieu, l’aberration du système agricole en vigueur, qui consiste à empiler les problèmes ! Les impacts de la tolérance à l’herbicide n’ont pas été évalués. Des produits bio… aux OGM. Champ d'OGM | © Jean-Pierre Lescourret/CORBIS Partager cet article - Pour être labellisé « bio », un produit doit être cultivé sans recours aux pesticides chimiques et aux engrais de synthèse.

Des produits bio… aux OGM

Il ne peut pas non plus avoir été génétiquement modifié. - En Europe, 7 millions d’hectares de terres et plus de 200 000 exploitations étaient convertis au bio en 2006. - En France, le gouvernement a débloqué une aide annuelle de 12 millions d’euros pour faire passer d’ici à 2012 la surface des cultures « bio » de 2% à 6% du total des terres agricoles, conformément aux engagements pris lors du Grenelle de l’environnement. Le nouveau règlement sur les produits bio a été adopté en juin 2007 par les ministres européens de l’Agriculture.

Ce texte prévoit que les produits labellisés bio vendus en Europe pourront contenir jusqu’à 0,9% de résidus d’OGM en cas de contamination accidentelle prouvée, provenant d'un facteur extérieur. Découvrez notre dossier spécial consacré aux OGM. Le Parlement européen rejette l’étiquetage du pollen OGM. Rue89.