background preloader

3ème millénaire

Facebook Twitter

Le Japon autorise la création d'embryons animaux-humains. Le scientifique chargé de mener ces expériences espère répondre à terme à la pénurie mondiale de donneurs d'organes.

Le Japon autorise la création d'embryons animaux-humains

Ce serait une avancée scientifique spectaculaire, mais qui devrait faire débat. Le gouvernement japonais a autorisé mercredi un chercheur nippon a créer des embryons hybrides animal-humain, rapporte la revue scientifique Nature, relayée par le magazine Usbek et Rica. La création de tels embryons était déjà autorisée au Japon depuis mars 2019, mais à condition qu'ils soient détruits dans les quatorze jours, les autorités étant inquiètes des conséquences éthiques. Mais Hiromitsu Nakauchi, docteur spécialiste des cellules souches à l'Université de Tokyo et de Stanford, a obtenu l’autorisation d'un comité d'experts du ministère japonais des sciences pour étendre ses recherches. Désormais, il pourra cultiver des cellules humaines dans des embryons de souris et de rats. Mouse Jacking : Un vol tout en douceur.

Voila un nouvel anglicisme qui se développe dans les médias en France.

Mouse Jacking : Un vol tout en douceur

Rien à voir avec les souris grises (ou blanches) : Le Mouse Jacking. Cela fait référence d'une part aux Souris utilisées avec les ordinateurs, et au "Jacking", le détournement. On a vu apparaître le Car Jacking : A un feu, un stop, un inconnu ouvre votre porte, vous éjecte sous la menace, et part avec votre véhicule. Puis le Home Jacking : On rentre chez vous, on prend les clés du véhicule (vous savez celles qui sont posées sur le petit meuble de l'entrée), éventuellement les papiers, et on repart en voiture.

Et voici donc le Mouse Jacking. Mouse Jacking : Mode de Fonctionnement La plupart des véhicules sont bardés d'électronique, et aujourd'hui, TOUT est piloté par celle ci. Comme les constructeurs de véhicules ne sont pas spécialement dans leur cœur de métier quand ils conçoivent la partie électronique de leurs véhicules, il n'est du coup pas très surprenant d'apprendre que des failles de sécurité existent. Hongkong : les "maisons-cages" Synonyme d'opulence, Hongkong, qui vient de fêter le 20e anniversaire de sa rétrocession à la Chine, cache aussi sa part d'ombre.

Hongkong : les "maisons-cages"

Apparues dans les années 1950 pour loger la main-d'oeuvre immigrée, les maisons-cages abritent toujours les plus pauvres. Ces "cabines-cercueils" sont souvent installées illégalement dans des appartements divisés et redivisés, à l'aide de simples planches ou même... de grilles. Pendant 2 ans, le photographe Benny Lam a réalisé des clichés stupéfiants des conditions de vies indignes des exclus du boom économique honkongais.

(Benny Lam/SoCO/Shutters/SIPA) A Hongkong, plus de 200.000 personnes n'ont pas d'autre solution de logement que ces "cabines-cercueils". Impossible de se tenir debout dans ces boxes, où il est même parfois impossible d'étendre complètement les jambes en s'allongeant. Une boîte pour maison, où il faut caser toutes ses affaires, toute son l'intimité, saisie par l'oeil du photographe Benny Lam. Rapport alarmant sur la dette mondiale. L’association de malfaiteurs et de criminels du FMI vient de publier un rapport qui nous explique que le monde a une dette qui dépasse de 2 fois et demi sa richesse !

Rapport alarmant sur la dette mondiale

Donc, on parle bien d’une dette qui ne peut être remboursée et qui nous réduit donc en esclaves des banksters et tout ceci à cause de l’usure et de son taux d’intérêt. Bref, il est aisé de comprendre que tout ceci ne tient pas la route, intellectuellement parlant, et qu’il est de plus en plus urgent de pendre les banksters si on veut sauver le monde. La dette mondiale atteint désormais 152.000 milliards de dollars, un montant jamais atteint, a alerté le Fonds monétaire international (FMI) dans un rapport publié mercredi. Cette somme représente plus du double de la valeur de l’économie mondiale (225 % exactement).Les deux tiers de cette dette proviennent du secteur privé, mais la dette publique des différents pays s’est aussi beaucoup développée depuis la crise financière.

WordPress: J'aime chargement… Lois de Jim Crow. Les lois Jim Crow sont une série de lois promulguées généralement dans les États du sud des États-Unis d'Amérique au XIXe siècle dans le but de restreindre la plupart des droits accordés aux anciens esclaves après la guerre de Sécession.

Lois de Jim Crow

Les plus importantes introduisaient la ségrégation dans les écoles et dans la plupart des équipements publics, y compris les trains et les bus. La ségrégation scolaire a été déclarée inconstitutionnelle par la Cour suprême des États-Unis en 1954 (arrêt Brown v. Board of Education). Les autres Lois Jim Crow ont été abolies par le Civil Rights Act de 1964. Le nom de Jim Crow vient de la chanson "Jump Jim Crow" écrite en 1828 par Thomas Dartmouth "Daddy" Rice, un émigrant anglais aux USA, le premier à se produire en public en se noircissant le visage.

Les exemples suivants de discrimination dans différents États sont extraits du site du "National Park Service".