background preloader

Cathedrale-bazar_monoblock

Cathedrale-bazar_monoblock
La cathédrale et le bazar ( The Cathedral and the Bazaar) Auteur : Eric S. Raymond ( esr@thyrsus.com) Traducteur : Sébastien Blondeel $Date: 1998/08/11 20:27:29 $ J'analyse le succès d'un projet de logiciel dont le code source est ouvert, NdT traduction de open-source software, terme par lequel l'auteur a délibérément remplacé le terme précédent free software (logiciel libre). fetchmail (``va chercher le courrier''), qui a été lancé délibérément pour tester certaines théories surprenantes du génie logiciel suggérées par l'histoire de Linux. 1. Linux est subversif. NdT Aux termes to hack, hacker, Eric S. faites pendant le temps libre de plusieurs milliers de développeurs disséminés de par le monde, et reliés seulement par les les liens ténus de l'Internet ? Certainement pas moi. Linux a remis en cause une grande partie de ce que je croyais savoir. Le fait que ce style du bazar semblait fonctionner, et bien fonctionner, fut un choc supplémentaire. 2. J'avais besoin d'un client POP3. 1. 2. 3.

La Cathédrale et le Bazar Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Cathédrale et le Bazar (titre original : The Cathedral and the Bazaar) est un essai, paru en 1999, de Eric Raymond, cocréateur du terme open source. Thème de l'essai[modifier | modifier le code] Dans La Cathédrale et le Bazar, Eric Raymond relate le développement du système d'exploitation Linux et du logiciel Fetchmail et expose les différences fondamentales entre le processus de développement de ces logiciels open source et celui des logiciels Emacs et gcc[1] : Une des conclusions partant de ce constat est le concept « Release early, release often » (« Publiez tôt, publiez souvent »). Développements ultérieurs du concept[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (en) Eric Raymond, Bob Young, The Cathedral & the Bazaar, O'Reilly,‎ 2001, 208 p. (Cet ouvrage contient plusieurs autres essais du même auteur) Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Encyclopédie de L'Agora Traduction du texte célèbre de Eric Raymond, The Cathedral and the Bazaar. Eric Raymond, un informaticien impliqué dans les projets de développements logiciel sous UNIX explique comment selon lui, le modèle coopératif de développement de Linux, qui exploite les ressources Internet, remet en question les modèles traditionnels de gestion de projet. La diffusion de ce texte a été telle que les propos de Raymond ont incité Netscape a rendre disponible le code source de Communicator 5.0. «Quand, début 1993, Linux est apparu pour la première fois sur mon écran radar, cela faisait déjà dix ans que j'étais impliqué dans le développement sous Unix et dans la programmation de logiciels dont le code source est ouvert. Au milieu des années 1980, j'étais l'un des premiers contributeurs à GNU. J'avais distribué sur le réseau une bonne quantité de logiciels dont le code source est ouvert (nethack, les modes VC et GUD pour Emacs, xlife, et d'autres), encore largement utilisés de nos jours.

Windows Live French Don't have a Microsoft account? Sign up now Microsoft account What's this? Email or phone Password Can't access your account? Sign in with a single-use code Eric Raymond Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Open source / Free software[modifier | modifier le code] La différence terminologique entre open source et free software a pour but de souligner une divergence de vues idéologiques avec Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation. Alors que ce dernier met en avant les mérites plutôt éthiques et philosophiques des logiciels libres, Eric Raymond, quant à lui, rejette cette rhétorique qu'il qualifie de "très séduisante" mais qu'il juge moralisatrice et normative. En outre le terme Free Software était l'objet de confusion du fait qu'en anglais free signifie gratuit (or il n'y a pas forcément d'identité entre un logiciel libre et un logiciel gratuit). Eric Raymond a souvent critiqué de manière virulente la Free Software Foundation et la licence GNU GPL, et notamment sa volonté hégémonique. Éléments biographiques[modifier | modifier le code] Avant de s'installer en Pennsylvanie en 1971, Eric Raymond a vécu au Venezuela[3].

Second look to Cathedral & Bazaar This paper provides an overview of the weaknesses of Eric Raymond's (ESR) paper The Cathedral and the Bazaar (CatB) as well as the more coherent demonstration of the fact that the bazaar metaphor is internally contradictive. It is also to a certain extent a reaction to the publication of Eric Raymond's new book The Cathedral and the Bazaar: Musings on Linux and Open Source by an Accidental Revolutionary (Sebastopol, Calif.: O'Reilly & Associates, 1999). In this paper a more objective picture of the status competition in the OSS environment is provided. Contents IntroductionSome Vulnerabilities of The Cathedral and the BazaarStatus Competition in Internet-Based Developer CommunitiesConclusion Introduction "Facts are stubborn things; and whatever may be our wishes, our inclinations, or the dictates of our passions, they cannot alter the state of facts and evidence Open source is a very interesting and influential phenomenon. "What is a mythical man-month anyway?

Web 2.0 Linux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Linux est le nom couramment donné à tout système d'exploitation libre fonctionnant avec le noyau Linux. C'est une implémentation libre du système UNIX respectant les spécifications POSIX. Ce système est né de la rencontre entre le mouvement du logiciel libre et le modèle de développement collaboratif et décentralisé via Internet. Son nom vient du créateur du noyau Linux, Linus Torvalds. Le système avec toutes ses applications est distribué sous la forme de distributions Linux comme Slackware, Debian ou Red Hat Enterprise Linux. Histoire[modifier | modifier le code] Naissance du noyau Linux[modifier | modifier le code] En 1991, les compatibles PC dominent le marché des ordinateurs personnels et fonctionnent généralement avec les systèmes d'exploitation MS-DOS, Windows ou OS/2. Linus Torvalds fait son apprentissage avec le système d’exploitation Minix. Diffusion du système[modifier | modifier le code] Logiciel libre[modifier | modifier le code]

Linus Torvalds Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Linus Benedict Torvalds, né le à Helsinki en Finlande, est un informaticien américano-finlandais[1]. Il est connu pour avoir créé en 1991 le noyau Linux dont il continue de diriger le développement. Biographie[modifier | modifier le code] Linus Torvalds fait partie de la communauté des Finlandais suédophones (Finlandssvensk), une population représentant 6 % des habitants de la Finlande. Il découvre l'informatique vers l’âge de 11 ans grâce à l'ordinateur de son grand-père (un Commodore VIC-20)[3]. Inspiré par le système Minix développé par Andrew S. Après avoir quitté l'Université d'Helsinki, Linus Torvalds a travaillé de à chez Transmeta, une société de la Silicon Valley qui fabrique des microprocesseurs à faible consommation électrique. Linus Torvalds a également créé le logiciel de gestion de versions Git, initialement prévu pour le développement du noyau Linux. En septembre 2010, il obtient la nationalité américaine[6].

@ Brest - Framakey : emportez votre liberté partout avec vous La clé USB emportant des logiciels libres et que vous pouvez associer à n’importe quel ordinateur sous windowss’est beaucpoup enrichie depuis son inevntion l’an passé par Framasoft. Voici une présentation issue d’un article de jean Luc Raymond sur Societiq et une liste des logiciels que vous pouvez maintenant transporter avec vous sur une clé USB. Framakey : une clé USB avec logiciels libres et gratuits préinstallés pour transporter avec soi ses documents, fichiers et logiciels Les nouvelles clés USB dites “U3″ permettent d’utiliser des logiciels ou des documents sur PC (Windows 2000 ou XP) sans installation préalable. Quelques mots supplémentaires sur Framakey : “Son objectif est de vous proposer les meilleurs des logiciels libres sous système Windows, préinstallés et prêts à être utilisés directement depuis votre clef USB. Framakey est une réalisation bénévole de bénévoles du site Internet Framasoft. Quelques unes des logiciels portables proposés en septembre 2006 Bureautique Internet Jeux

The Cathedral and the Bazaar Copyright © 2000 Eric S. Raymond Copyright Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Open Publication License, version 2.0. $Date: 2002/08/02 09:02:14 $ Abstract I anatomize a successful open-source project, fetchmail, that was run as a deliberate test of the surprising theories about software engineering suggested by the history of Linux. Richard Stallman Richard Stallman en 2019. signature Richard Matthew Stallman, né le 16 mars 1953 à Manhattan, connu aussi sous les initiales rms (en minuscules[1]), est un programmeur et militant du logiciel libre. Depuis le milieu des années 1990, il consacre la majeure partie de son temps à la promotion des logiciels libres auprès de divers publics un peu partout dans le monde. En 2010, un récit biographique qui relate la vie de Richard Stallman paraît en français sous le titre Richard Stallman et la révolution du logiciel libre. Biographie[modifier | modifier le code] Richard Matthew Stallman est né à Manhattan d'une famille juive[4] le 16 mars 1953. Tout bascula au début des années 1980. Il parle couramment anglais et français[9],[10], assez couramment espagnol et un peu indonésien. Emacs[modifier | modifier le code] Cette version augmentée de TECO conduisit les hackers du AI Lab à programmer une quantité énorme de macros. Projet GNU[modifier | modifier le code] Richard M.

Google Ocean : marine data for Google Maps / Google Earth Google Maps (GM) on the web and Google Earth (GE) as a 3D interactive atlas software application are ideal tools for sharing geographical information in a simple way. GE as a mass-market visualization product is definitely a new step in the evolution of mapping and GIS, especially in the way it can be used with a couple of mouse clicks by anybody not expert in cartography. So this webpage is the MIS contribution to this unique method of information gathering to share detailed information in the marine domain waiting Google 3D Maps for Oceans (may be with Google Oceans as a product name, but name can change on its launch -probably on the 2nd of February, 2009-), the future release of the Google project under research to create visualization tools for marine data throughout the world and will enable users to navigate below the sea surface. So waiting this new software arrives, just , click on the different Placemarks 3/ Coastal orthophoto Open this Placemark Open this Placemark

Linus Torvalds : l’interview anniversaire des 20 ans du noyau Il est bien difficile de déterminer la date de naissance exacte du noyau Linux. Est-ce qu’elle se situe en avril 1991, quand Linus Torvalds a réellement commencé à travailler sur son projet de nouveau noyau ? Est‐ce le 25 août 1991, quand il a posté son célèbre message (« just a hobby, won’t be big and professional like GNU ») sur le newsgroup comp.os.minix ? Est‐ce que nous devons retenir le mois de septembre 1991 quand la version 0.01 a été déposée sur le serveur FTP de l’Université de technologie d’Helsinki ? Quelle que soit l’option retenue, l’année 2011 marque le vingtième anniversaire de ce prodigieux projet et, pour participer aux célébrations, LinuxFr a réalisé une interview de Linus Torvalds, dont vous trouverez une traduction en seconde partie de la dépêche. Bien entendu, je recommande vigoureusement aux anglophones de lire la version originale de l’interview qui est présente en commentaire. Linus Torvalds : Oh absolument, c’est toujours fun. Linus Torvalds : Pratique.

Related: