background preloader

Effet de serre et changement climatique - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer

Effet de serre et changement climatique - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer
L'effet de serre est un phénomène naturel important pour la survie de la planète. Il permet d'avoir une température moyenne sur Terre de 15° C contre -18°C si cet effet n'existait pas. Les gaz à effet de serre sont naturellement peu abondants dans l’atmosphère mais du fait de l’activité humaine, la concentration de ces gaz s’est sensiblement modifiée (la concentration de CO2 a augmenté de 30% depuis une centaine d’années). Les changements climatiques désignent une variation statistiquement significative de l'état moyen du climat ou de sa variabilité persistant pendant de longues périodes. les changements climatiques peuvent être attribués aux activités humaines altérant la composition de l'atmosphère, et à des causes naturelles.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Effet-de-serre-et-changement-.html

Related:  Sujet i : La pollution de l’air et ses conséquences sur la santéchangement climatique : ressourcesPollution de l'airLe réchauffement climatique et les enjeux de la COP21Développement durable, énergies renouvelables, climat

Empreinte carbone 2010-2013 Défi 4 « Changement climatique et énergies » Indicateur phare 4.1.2 En 2010, l’empreinte carbone par personne est identique à celle de 1990, alors que le niveau moyen par personne des émissions sur le territoire a diminué de 19 %. Exposition aux risques climatiques en France [carte] 24 mars 2014 (mis à jour le 8 décembre 2015) Cet indicateur rend compte de l’exposition des populations, en France métropolitaine, aux risques climatiques depuis 1982. En bref

Pollution atmosphérique La pollution atmosphérique est un sujet qui touche de près à la qualité de vie de la population. En fait, il n'existe pas une pollution, mais des pollutions atmosphériques. Chaque activité humaine génère dans l'air ambiant, des polluants en plus ou moins grandes quantités et ces polluants sont différents selon la source d'émission. Ainsi, une activité industrielle émettra en majorité certains polluants spécifiques, qui seront différents de ceux dégagés par le trafic routier.

Exposition sur le Changement climatique Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée") Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer Accueil du site > Énergie, Air et Climat > COP21 - Conférence des Parties > À lire, voir et partager > Brochures, expositions, infographies > Changement climatique : informations générales > Exposition sur le Changement climatique

Disponibilité de la ressource bois-énergie : études ADEME et MAAP Deux études nationales concernant la disponibilité de la biomasse ont été publiées en 2009, l’une par l’ADEME, l’autre par le Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et de la pêche. Ces études permettent de mettre en avant l’importance du potentiel disponible, actuellement inexploité, et qui pourrait l’être dans des conditions techniques et économiques réalistes, notamment pour une utilisation comme source d’énergie de réseaux de chaleur. Disponibilité supplémentaire en bois-industrie et bois-énergie par région Source : étude ADEME/IFN/Solagro/FCBA. Émissions de gaz à effet de serre par secteur 2010-2013 Défi 4 « Changement climatique et énergies » Indicateur complémentaire 4.2.2 Les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont reculé de 13 % entre 1990 et 2011. Cette baisse résulte d’évolutions contrastées selon les secteurs : la réduction la plus significative revient à l’industrie manufacturière (- 39 %) alors qu’à l’inverse les émissions des transports sont en hausse de 12 %. Avec 28 % des émissions de GES en 2011, ces derniers demeurent la première activité émettrice depuis 1998, suivis par l’agriculture, l’industrie manufacturière, le résidentiel-tertiaire, l’industrie de l’énergie et le traitement des déchets.

Les experts du climat [dossier] [ressource] La COP21, qui se tient à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, est l’occasion pour les scientifiques qui conduisent des recherches sur le changement climatique et ses impacts sur la biosphère, de faire entendre leur voix. Depuis dix-huit mois, le CNRS se mobilise et met sur le devant de la scène ses chercheurs qui, dans tous les champs disciplinaires, étudient la complexité des enjeux sociaux, sanitaires, économiques et environnementaux, liée à l’évolution ­nécessaire des modes de vie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux changements. Leur quotidien ? Observer et comprendre climat et environnement, les éléments qui les structurent et… Lire la suite de l'édito La COP21, qui se tient à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, est l’occasion pour les scientifiques qui conduisent des recherches sur le changement climatique et ses impacts sur la biosphère, de faire entendre leur voix.

Accord de Paris, 12 décembre 2015 : une chance de bien faire Après deux semaines d'âpres négociations, l’Accord de Paris sur le climat a été adopté par consensus, le samedi 12 décembre au soir, par les 195 Etats de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), sous les applaudissements des représentants de tous les pays. L’Accord de Paris sur le climat termine un cycle de négociation commencé lors du sommet de Durban en 2011. L'Accord de Paris est présenté comme le "premier accord universel de l'histoire des négociations climatiques" (L. Fabius, président de la COP21). « L'Accord de Paris rassemble pour la première fois toutes les nations dans une cause commune en fonction de leurs responsabilités historiques, actuelles et futures » (ONU).

Captage et stockage du CO2 Décrié par certains, soutenu par d'autres, le CSC compte parmi les solutions envisagées par la communauté internationale pour réduire les émissions de carbone. La France soutient les travaux de recherche visant à valider cette technologie. Alors que les négociations sur le climat s'intensifient, à l'approche du sommet de Copenhague en décembre 2009, le stockage et le captage de CO2 suscite un vif intérêt. Associée au marché carbone ETS, cette technologie pourrait, selon ses partisans, permettre d'atteindre les objectifs du facteur 4. Pourtant, cette méthode est loin d'être au point.

La pollution atmosphérique touche un tiers de la France La France fait face à un pic de pollution, à tel point que dans une trentaine de villes de France, les automobilistes sont invités à privilégier les transports en commun, gratuits pour l’occasion. © Ruben de Rijcke, Wikipédia, cc by sa 3.0 La pollution atmosphérique touche un tiers de la France - 3 Photos Une vague de ciel bleu et de températures anormalement douce sévit en France depuis une semaine. Une sensation agréable qui nous rappelle que le printemps approche et qui tranche nettement avec les épisodes pluvieux et tempétueux qui ont durement frappé le nord-ouest de la France durant l’hiver.

Désertification, un enjeu du développement durable [dossier] Tous publicsAgriculture - alimentation,Environnement - développement durable - énergies,Habitat - territoire - transports,Médecine - santé,Sciences de la TerreDéficients visuels,Sourds,Malentendants,Mobilité réduite,Handicap mental Les problèmes de désertification, de dégradation des terres et de sécheresse, ont longtemps été présentés comme une avancée naturelle du désert, liée aux variations climatiques à long terme. Le processus est beaucoup plus complexe. Éducation au développement durable - Le point sur la COP 21 02 Octobre 2015 C'est la conférence qui doit se tenir à Paris (parc des expositions de Paris-Le Bourget) du 30 novembre au 11 décembre 2015 dans le but d'aboutir à un nouvel accord international sur le climat. L'objectif de cet accord, qui doit s'appliquer à tous les pays, est de limiter le réchauffement à 2 °c. Pourquoi cette conférence ? Le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) prévoit dans son dernier rapport (2014) une hausse des températures de 0,3 à 4,8 °C d'ici la fin de ce siècle.

Réchauffement climatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En 1988, l'ONU crée le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) chargé de faire une synthèse des études scientifiques sur cette question. Dans son dernier et quatrième rapport, auquel ont participé plus de 2 500 scientifiques de 130 pays[1], le GIEC affirme que le réchauffement climatique depuis 1950 est très probablement[c 1] dû à l'augmentation des gaz à effet de serre d'origine anthropique. Les conclusions du GIEC ont été approuvées par plus de 40 sociétés scientifiques et académies des sciences, y compris l'ensemble des académies nationales des sciences des grands pays industrialisés[2].

la pollution de l’air a tué 7 millions de personnes en 2012 Contrairement à ce que beaucoup pensent, la pollution de l’air intérieur, qui se dégage des cigarettes ou des fourneaux à bois par exemple, tue davantage que la pollution atmosphérique (4,3 millions de morts contre 3,7). Il est donc important d’aérer régulièrement son habitation. © babasteve, Wikimedia Commons, cc by 2.0 En bref : la pollution de l’air a tué 7 millions de personnes en 2012 - 1 Photo

Ce site est un site fiable puisqu'il s'agit d'un site gouvernemental et scientifique. Les informations sont nombreuses et des mises à jour sont effectuées régulièrement. La présentation du site est bien structurée. by mymar Mar 16

Ce site est un site fiable puisqu'il s'agit d'un site gouvernemental et scientifique. Les informations sont nombreuses et des mises à jour sont effectuées régulièrement. La présentation du site est bien structurée. by serguesl Mar 16

Types de site : Institutionnel et gouvernemental. Qualité de l'information : Très fiable Présentation du site : Informations faciles d'accès, orthographe correct et phrases bien formulées. Mention de responsabilité : Mise à jour : 06/03/15 Étant donné, que ce site est un site gouvernemental, il m'inspire grandement confiance. En plus de cela l'article - qui est développé avec d'autres articles - est intéressant. Fiabilité : 95 % by levabapt Mar 16

Related: