background preloader

Les banques en stress... et aisances !

Facebook Twitter

Les banques soupçonnées d'avoir détourné l'esprit du Cice, Finance & Marchés. Afrique - Moyen Orient EN DIRECT Air Algérie : Hollande confirme la probabilité du crash... + DOCUMENT et VIDEO L’appareil, qui assurait la liaison entre Ouagadougou et Alger, est introuvable.

Les banques soupçonnées d'avoir détourné l'esprit du Cice, Finance & Marchés

"Tout laisse à penser que cet avion s'est écrasé au Mali... Tourisme - Transport Après la crash d’Air Algérie, la question des affrètements... Les compagnies qui réalisent un vol ne sont pas nécessairement celles qui ont vendu les billets. Europe Le Premier ministre ukrainien démissionne Arseni Iatseniouk, mécontent que la coalition gouvernementale au Parlement ait été dissoute en début de journée, a préféré démissionner. Les banques doivent-elles des millions à leurs clients ? - Economie, Consommation, banque. 127 millions d’euros, c’est la somme estimée de ce que vont devoir rembourser les banques françaises dans un premier temps à plus de 46.000 clients, rapporte Le Parisien.

Les banques doivent-elles des millions à leurs clients ? - Economie, Consommation, banque

Cette somme correspond aux bénéfices qu’ont réalisé depuis plusieurs années les établissements bancaires sur les assurances liées aux crédits qu’elles octroient à leurs clients. >> LIRE AUSSI - A quoi ressemblera la banque de demain ? 5 à 10% du total. Concrètement, lorsqu’une personne vient demander un prêt à sa banque, celle-ci lui impose quasiment à chaque fois une assurance. L’objectif est simple : si le client venait à mourir ou à ne plus être capable de rembourser pour cause de maladie ou d’invalidité, la banque serait assurée. Ces clauses ne sont pourtant pas obligatoire et la loi est claire : ce sont ceux qui payent la prime qui doivent toucher les bénéfices qui y sont liés si elle n’est pas activée.

>> LIRE AUSSI - Ils cambriolent une banque en passant par les égouts Le Conseil d’Etat tranche. Justice : inquiètes, les banques ont mis plus de 150 milliards d'euros de côté. La saison des résultats trimestriels bat son plein pour les banques, et permettent de le constater : après l'affaire de la BNP, celles-ci ont mis de côté de lourdes provisions en vue d'éventuels litiges à venir.

Justice : inquiètes, les banques ont mis plus de 150 milliards d'euros de côté

Certaines en donnent le montant, comme la BNP Paribas, qui a affiché jeudi dans ses comptes une charge exceptionnelle de 5,95 milliards d'euros, liée au règlement du litige qui portait sur des transactions faites avec des pays sous embargo économique américain et libellées en dollars. Lire : Amende BNP, si vous avez raté un épisode La Société générale, qui a publié vendredi ses résultats, a également décidé d'augmenter de 200 millions d'euros, « dans un souci de prudence », le montant de sa provision collective pour litiges afin de la porter à un total de 900 millions. Son président-directeur général, Frédéric Oudéa, s'est ainsi justifié : « Il n'y a aucun développement spécifique sur les litiges (…). Inflation des procès, valse des milliards 155 milliards d'euros. Le trading haute fréquence : « Un choix idéologique et politique »

Basta !

Le trading haute fréquence : « Un choix idéologique et politique »

: Le trading haute fréquence, c’est quoi ? Gérard Paul [1] : Le trading haute fréquence (THF) consiste en l’exécution à grande vitesse de transactions financières pilotées par des algorithmes, dit le dictionnaire. Il s’agit d’une modalité du trading automatique. Les opérateurs de marché virtuels peuvent exécuter des opérations sur les marchés boursiers à l’échelle de la microseconde (0,000001 seconde). La vitesse de transaction du THF était encore de 20 millisecondes à la fin de la décennie 2010.

L’informatique a pénétré les marchés financiers depuis quelques années déjà. On n’en sait strictement rien... Quelles sont les conditions, techniques et politiques, qui ont permis l’essor du trading haute fréquence ? La pratique du THF n’est pas contraire aux lois, elle est très peu réglementée. A qui profitent ces algorithmes ? Le THF génère des gains. Le Prix Nobel d’Économie Paul Krugman a fortement critiqué l’utilité sociale du trading haute fréquence [2]. Non. Bien sûr. Manipulation des taux interbancaires : amendes records pour plusieurs banques.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le La Commission européenne a infligé, mercredi 4 décembre, des amendes à plusieurs établissements financiers accusés d'entente et de manipulation des taux interbancaires de la zone euro (Euribor), de la City (Libor) et du Japon (Tibor), dans différentes devises, entre 2005 et 2010, pour un montant total record de 1,712 milliard d'euros.

Manipulation des taux interbancaires : amendes records pour plusieurs banques

Les taux interbancaires sont les taux auxquels les banques commerciales se prêtent entre elles. L'immense marché des produits dérivés de taux d'intérêt dépend de ces taux de référence. Des taux déclarés quotidiennement par les banques, qui doivent refléter l'état de santé du marché du crédit. « L'entente avait pour objectif de fausser l’évolution normale des composants du prix pour ces produits dérivés. La Commission n'avait jamais jusqu'ici infligé des amendes pour un montant cumulé aussi élevé dans des cas d'entente et abus de position dominante, a souligné Joaquin Almunia. Bruxelles condamne la SocGen et 7 grandes banques à des amendes record. BONUS : dossiers associés ==> Banksters et leurs rémunérations. Les paradis fiscaux, piliers du capitalisme. De la DETTE... odieuse ! ♚

La pompe à phynance.