background preloader

Le stress change la manière dont fonctionne notre cerveau

Le stress change la manière dont fonctionne notre cerveau
Publiée le 24 novembre dans Science, une étude néerlandaise a, pour la première fois, mis en évidence les zones du cerveau humain passant en état d’alerte à la suite d’un stress brutal, comme celui ressenti en regardant un film violent. Faute de pouvoir suivre, chez l’humain, le long enchaînement de réponses biochimiques succédant à un stress aigu (ce que permet la neuroimagerie ‘traditionnelle’ chez l’animal), une équipe de neurobiologistes de l'Université de Radboud (Nimègue, Pays-Bas), dirigée par Erno Hermans, a utilisé une technique d'imagerie particulière appelée IRM-BOLD. Celle-ci a permis d'étudier, sur une échelle de temps courte, le cerveau de personnes volontaires ‘artificiellement’ stressées. Related:  monde du travail .!!!Comprendre le stress, la douleurdiferite

Risques psychosociaux INRS Troubles de la concentration, du sommeil, dépression… Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes liés aux risques psychosociaux. Le phénomène n'épargne aucun secteur d'activité. Indépendamment de leurs effets sur la santé des individus, les risques psychosociaux ont un impact sur le fonctionnement des entreprises (absentéisme, turnover, ambiance de travail…). Il est possible de les prévenir. Sous l’effet de mutations du monde du travail telles que la complexité grandissante des tâches, la suppression de temps morts, l’individualisation du travail ou encore les exigences accrues de la clientèle, les risques psychosociaux sont en plein développement. Ainsi, environ 20 % des salariés européens estiment que leur santé est affectée par des problèmes de stress au travail. Les risques psychosociaux regroupent : Des risques difficiles à appréhender Les acteurs de l’entreprise se sentent souvent démunis pour lutter contre les risques psychosociaux. Une prévention nécessaire

Le stress est un fléau dont il est difficile de se débarasser Nous avons tous mille et une raisons d’avoir des coups de fatigue, des coups de déprime, des montées de stress ou d’anxiété. Pour ne pas les laisser s’installer et prévenir les récidives, l’homéopathie est une option sans risques. Périodes d’examens, bouclages de dossiers au bureau, problèmes de couples ou de famille, ou tout simplement agitation du quotidien, entre enfants, maison et finances à gérer : nous avons tous des bonnes raisons d’être stressé, de temps en temps. Si le stress est une réaction normale de l’organisme pour faire face à une pression ou à une situation qui demande d’agir vite, il devient nocif s’il persiste trop longtemps. Une fois qu’il est installé, il n’est pas toujours facile de s’en débarrasser.

РОЛЬ ЭМОЦИОНАЛЬНОГО СТРЕССА В РАЗВИТИИ САХАРНОГО ДИАБЕТА 2 ТИПА - Медицинские науки - Фундаментальные исследования Зеленин К.А. Сахарный диабет (СД) представляет собой серьезную медико-социальную проблему, что обусловлено его высокой распространенностью, сохраняющейся тенденцией к росту числа больных, хроническим течением, определяющим кумулятивный характер заболевания и высокой инвалидизацией больных. В количественном плане сахарный диабет 2 типа составляет 85-90% от общего числа больных, страдающих этим заболеванием. К настоящему времени накопилось большое количество информации, свидетельствующей о том, что нервная и эндокринная системы являются составными частями общей системы адаптации. Вопрос о роли эмоциональных воздействий в этиологии и патогенезе СД приобрел актуальность с развитием психосоматической медицины. При действии на организм любого эмоционального стрессора включается неспецифическая реакция в виде общего адаптационного синдрома, что в случае латентного течения приводит к манифестации СД, а при генетической предрасположенности служит причиной возникновения заболевания.

MBSR maîtriser stress avec mindfulness Comprendre et gérer le stress Jacques Fradin Docteur en Médecine Si certains se plaignent du stress, il est dans le même temps assez répandu, dans les milieux professionnels, artistiques comme sportifs, d’affirmer que le stress est nécessaire à la motivation. Il est même de bon ton d’avoir un certain trac (« ça prouve l’engagement »), par exemple, avant une présentation orale ou une réunion importante, avec un gros enjeu à la clé. Pourtant, dans le monde professionnel ou sportif, celui qui n’a pas le trac est souvent suspecté d’être trop détendu, ce qui dénoterait un certain détachement ou un manque évident de motivation… À moins que – car les avis divergent – il ne s’agisse de l’expression d’un réel charisme, d’un certain talent, d’un véritable don, d’une aisance naturelle ! Il est un fait aisément observable que de grands orateurs affichent une grande décontraction. Que se passe-t-il en fait, plus biologiquement, lorsque nous sommes stressés ?

StressStress Travailleur vieillissant On ne devient pas du jour au lendemain, parce qu’on a 55 ans, un travailleur âgé. En vieillissant, on subit une diminution de ses capacités physiques (de façon progressive et généralement modérée) et l’on acquiert parallèlement de nouvelles compétences. Les conditions de travail peuvent faciliter l’équilibre entre ces deux dimensions ou, à l’inverse, accélérer le vieillissement. Le vieillissement de la population active est l’occasion d’engager une réflexion approfondie sur les conditions de travail. Leur amélioration apparaît en effet comme un levier important pour maintenir les seniors dans l’emploi et prévenir l’usure prématurée de l’ensemble des salariés. Contexte : questions de société Les États européens se sont engagés à poursuivre un double objectif : d’une part, augmenter le taux d’emploi des travailleurs seniors pour accompagner les bouleversements démographiques et d’autre part, améliorer leurs conditions de travail. Idées reçues Vrai ou faux ? Concilier santé et performance

lien sommeil et Stress ? Répondre à l'agressivité réduirait le stress Jean Krakowiecki Vendredi 30 janvier L'assertivité réduit le stress ... Face à l'agressivité d'un supérieur hiérarchique, il serait préférable de riposter plutôt que de se laisser marcher sur les pieds, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Personnel Psychology. Votre supérieur hiérarchique vous a pris pour cible ? Les chercheurs du Fisher College of Business de l'université d'Ohio ont mené deux enquêtes pour analyser la situation professionnelle de 198 personnes et leurs rapports avec leurs supérieurs hiérarchiques. Les résultats de l'étude révèlent que l'agressivité professionnelle favorise le stress, la dépression et la mauvaise estime de soi. « Avant de faire cette étude, je pensais que répondre ou ignorer un patron agressif pouvait amplifier le phénomène d'hostilité. Répondre à l'hostilité c'est une forme d'adaptabilité "La meilleure des situations, c'est évidemment quand il n'y a aucune hostilité. source

AU FAIT, C'EST QUOI LE STRESS ?

Related: