background preloader

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!
La mise au point des différentes classes d’antidépresseurs a suivi l’évolution des hypothèses biochimiques concernant la dépression. Une première hypothèse formulée durant les années 1960 ciblait la noradrénaline comme le neurotransmetteur principal impliqué dans la dépression. Cette hypothèse dites «des catécholamines» proposait que la dépression était due à une déficience en noradrénaline dans certains circuits cérébraux, alors que la manie correspondait à une surabondance du même neurotransmetteur. Bien qu’encore reconnue, cette hypothèse n’explique pas tout, et en particulier pourquoi des fluctuations du taux de noradrénaline n’affecte pas l’humeur de certaines personnes. Durant les années 1970, l’implication d’un autre neurotransmetteur, la sérotonine, fut postulée dans ce que l’on a appelé l’hypothèse «permissive» de la dépression. Fluoxétine (Prozac) Un troisième neurotransmetteur d'importance dans la dépression est la dopamine.

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_08/a_08_m/a_08_m_dep/a_08_m_dep.html

Related:  StresscerveauDépressionSérotonine

Editions numériques Pour télécharger un numéro ou un article après l'avoir acheté, il vous suffit de retourner dans la page de la boutique numérique correspondant à cet article et de vous identifier. Vous pourrez alors télécharger l'article en PDF ou le lire en ligne en intégralité. Attention : aucun fichier ne vous sera envoyé après votre achat. C'est à vous de télécharger votre article dans la boutique numérique quand vous le désirez. Un lien direct vers votre article se trouve, au choix, dans

«Réfléchir, c'est résister à soi-même» Rencontre avec Olivier Houdé Pour le psychologue Olivier Houdé, on apprend en résistant à ses propres automatismes. Bonne nouvelle, ça se travaille ! La Sorbonne, un mercredi automnal. Olivier Houdé nous reçoit dans son bureau au sein du laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant du CNRS. Passionné par la peinture, les mathématiques et, avant tout, l’être humain, l’instituteur de formation voulait transmettre aux enfants son amour des images. Dépression : les 4 périodes à risque NUMÉRIQUE. Cet article est extrait du magazine Sciences et Avenir n°817, en vente en mars 2015. Le magazine est également disponible à l'achat en version numérique via l'encadré ci-dessous. DÉPRESSION.

La sérotonine, l'hormone du bien-être - Bien être, santé, relaxation, massage, stress, shiatsu, Qi Qong; phytothérapie, remède de grand-mère La sérotonine est un messager chimique du système nerveux central impliqué dans plusieurs fonctions physiologiques comme le sommeil, l’agressivité, les comportements alimentaires et sexuels, ainsi que dans la dépression. La sérotonine est le baromètre de nos états d'âme, quand le taux dans le cerveau est élevé, nous sommes de bonne humeur, quand il est bas, nous sommes déprimés. La lumière du soleil augmente notre taux de sérotonine.

"Stress scolaire, l'obsession de l'excellence" Mardi 17 septembre à 22 h 40 sur Arte. Un état des lieux sans concession du système éducatif français. LE MONDE TELEVISION | • Mis à jour le | Par Guillaume Fraissard Le constat est sans appel. En France, un quart des enfants âgé de 11 à 15 ans sont "malades de l'école". La faute au stress, à la concurrence, à la compétition entre élèves et, plus largement, à un sentiment de ne pas y arriver, d'être "nuls", "débiles", de ne pas répondre aux attentes des parents.

L'hémisphère droit Il a une perception globale des choses L’hémisphère droit est spécialisé dans la perception holistique des relations, des modèles, des configurations et des structures complexes. Il considère toujours les choses d’un point de vu général, global, il a peu le souci du détail, mais son appréhension de la totalité est instantanée, même à partir d’un fragment. C’est lui par exemple qui permet de reconnaître quelqu’un à partir du détail d’une photo, des quelques traits d’une caricature ou encore qui permet de fredonner un air à partir de l’écoute des premières notes de musique. Un métabolite de la kétamine aurait une efficacité rapide contre la dépression La kétamine est un médicament anesthésiant. Elle est aussi illégalement utilisée comme drogue récréative sous le nom de spécial K ou vitamine K. L'HNK est l'un des nombreux composés produits lorsque la kétamine est métabolisée dans le corps. L'utilisation de la kétamine pour le traitement de la dépression est limitée parce que le médicament est administré par voie intraveineuse et peut produire des effets indésirables tels que des hallucinations et la sédation jusqu'au point de l'anesthésie, explique Irving Wainer cu National Institute on Aging à Baltimore, coauteur.

Pourquoi la rééducation du système sérotoninergique peut être utile à l’aide au sevrage tabagique ? Depuis les années 80, et malgré des données expérimentales contradictoires, les théories neurobiologiques de l’addiction ont accordé un rôle central à la dopamine, et plus généralement au « circuit de la récompense ». Dès la fin des années 90, l’équipe du docteur Tassin a mis en évidence que le système dopaminergique n’intervenait sans doute que secondairement et que la noradrénaline et la sérotonine jouaient un rôle critique dans les processus addictifs (Darracq et al., 1998; Drouin et al, 2002; Auclair et al., 2004). En 2006, ils ont montré, par une approche pharmacologique, neurochimique, génétique et comportementale chez la souris de laboratoire, que les neurones noradrénergiques et sérotoninergiques se régulent mutuellement et que la prise répétée de drogue d’abus (amphétamines, cocaïne, morphine, alcool…) découple ces deux systèmes qui deviennent alors hyper-réactifs (Salomon et al., 2006; Lanteri et al., 2008). Effets du tabac sur le cerveau

Les effets du stress Selon le Pr. Hans Selye, le stress est l'équivalent d'un phénomène d'usure de l'organisme. Cette usure est d'autant plus importante et précoce que la dose de stress est plus grande et plus rapidement cumulée. Cerveau droit, cerveau gauche, la différences entre les hommes et les femmes Vous avez de la chance aujourd’hui : vous aurez droit à deux conférences… Et comme je dispose de peu de temps, je ferai ces deux conférences en même temps ! … Une pour les femmes ; une autre, pour les hommes ! … D’ailleurs, j’ai déjà commencé ! La dépression liée à de faibles niveaux sanguins de zinc Des études chez des animaux montrent aussi que la carence en zinc peut induire un comportement dépressif qui peut être inversé par une supplémentation en zinc. Plusieurs études (mais pas toutes) qui ont mesuré les concentrations sanguines de zinc chez les personnes déprimées et non déprimées ont suggéré que la dépression peut être associée à des concentrations plus faibles dans divers échantillons de population. Afin de vérifier si les données cliniques disponibles supportent cette hypothèse, Swardfager et ses collègues ont réalisé une méta-analyse de 17 études impliquant un total de 1643 personnes en dépression et 804 personnes sans dépression.

L'addiction au tabac : Faites le plein de sérotonine ! - Nutrilife BlogNutrilife Blog Provenant du latin «ad dictus» ce qui signifie «dire à…», l’addiction est une alchimie fine et délicate. Elle serait liée au sentiment de sérénité et de bien-être que procurent trois mousquetaires, trois systèmes de l’activité cérébrale : dopaminergique, noradrénergique et sérotoninergique. Situé au cœur de ce qu’on appelle le «circuit de la récompense», le système dopaminergique mémorise les expériences agréables et procure un plaisir intense lorsqu’elles sont vécues. C’est ainsi qu’à chaque instant positif offert par la drogue, une décharge de dopamine (molécule qui assure le passage de l’influx nerveux) engendre une satisfaction de vivre et une grande confiance en soi.

Related: