4/ Organisations monétaires - Systèmes de changes

Facebook Twitter
oGel des prestations : les élus PS demandent au gouvernement d'épargner les ménages modestes.oBruxelles ouverte à un compromis sur le déficit français. Elle pourrait accorder un délai à Paris. MOOC: 3 opportunités pour les entreprises Les MOOC promettent de révolutionner l'enseignement. Les entreprises aussi auront l'occasion de se saisir du phénomène.

Changes flottants ? Fiat et Volkswagen, inégaux face à un éclatement de la zone euro, Actualités

Changes flottants ? Fiat et Volkswagen, inégaux face à un éclatement de la zone euro, Actualités
Pourquoi l'euro tient bon, Actualités
Ce fut l’un des événements les plus marquants de l’année 1971. Le 18 décembre, la conférence de Washington au Smithsonian Institute signe la fin du système monétaire international défini en 1944 à Bretton Woods. Ce système était basé sur la convertibilité en or de la monnaie centrale, le dollar, sur la fixité des taux de change et sur la solidarité entre les signataires. L’accord du Smithsonian Institute prévoit l’inconvertibilité or du dollar et la dévaluation de la monnaie américaine de 7,89%, ce qui fait passer l’once d’or de 35 à 38 dollars. Il passe aussi par la réévaluation de plusieurs monnaies étrangères par rapport au dollar. C’est notamment le cas du yen (+16,88%) ; du deutsche mark (+13,57%) et du franc belge (+11,57%). 18 décembre 1971 : la fin de Bretton Woods - Blogs Echos d’Hier 18 décembre 1971 : la fin de Bretton Woods - Blogs Echos d’Hier
La guerre des trois monnaies Entre un dollar roi sur le déclin, mais qui s'accroche, un euro chahuté par la crise des dettes souveraines et un yuan qui amorce son internationalisation, le cycle ouvert depuis la fin des accords de Bretton Woods approche de son terme. Une réforme du système monétaire international apparaît plus que jamais indispensable. Se fera-t-elle et à quelles conditions ? La guerre des trois monnaies
Les Echos n° 20855 du 25 Janvier 2011 • page 16 En 2008, au paroxysme de la crise économique et financière, le chef de l'Etat français, Nicolas Sarkozy, avait tapé du poing sur la table et plaidé pour l'organisation d'un nouveau Bretton Woods pour refonder un système monétaire international inadapté au monde actuel. L'an dernier, au G20 de Séoul, les pays émergents, Brésil en tête, dénoncent le risque de guerre des changes, accusant les Etats-Unis de conduire délibérément une politique d'affaiblissement du dollar. Du coup, l'un des chantiers prioritaires de la présidence française du G20, considéré il y peu avec une certaine condescendance relevant d'une énième idée farfelue française de vouloir tout réglementer, a pris une tout autre dimension. Le sujet n'est plus tabou. Tous les membres du G20 en conviennent : l'organisation monétaire internationale doit être revue. L'improbable refonte du système monétaire international, Analyses de la rédaction L'improbable refonte du système monétaire international, Analyses de la rédaction
Un régime monétaire multipolaire - CEPII Centre français d'étude et de recherche en économie internationale La longue marche vers un régime monétaire multipolaire Agnès Bénassy-QuéréJean Pisani-Ferry Après deux décennies d’éclipse, la réforme du système monétaire international figure de nouveau à l’ordre du jour. Une évolution vers un système monétaire multipolaire reposant sur le dollar, le renminbi et l’euro serait cohérente avec la transformation en cours de l’économie mondiale. Un régime monétaire multipolaire - CEPII Centre français d'étude et de recherche en économie internationale
La résistance de l'euro, grand enjeu de 2012, Actualités