background preloader

4/ Organisations monétaires - Systèmes de changes

Facebook Twitter

Changes flottants ? Fiat et Volkswagen, inégaux face à un éclatement de la zone euro, Actualités. Pourquoi l'euro tient bon, Actualités. 18 décembre 1971 : la fin de Bretton Woods - Blogs Echos d’Hier. Ce fut l’un des événements les plus marquants de l’année 1971. Le 18 décembre, la conférence de Washington au Smithsonian Institute signe la fin du système monétaire international défini en 1944 à Bretton Woods. Ce système était basé sur la convertibilité en or de la monnaie centrale, le dollar, sur la fixité des taux de change et sur la solidarité entre les signataires. L’accord du Smithsonian Institute prévoit l’inconvertibilité or du dollar et la dévaluation de la monnaie américaine de 7,89%, ce qui fait passer l’once d’or de 35 à 38 dollars. Il passe aussi par la réévaluation de plusieurs monnaies étrangères par rapport au dollar.

C’est notamment le cas du yen (+16,88%) ; du deutsche mark (+13,57%) et du franc belge (+11,57%). Pourquoi avoir mis fin au système de Bretton Woods ? Parce que, pour la première fois, les Etats-Unis ont accusé un déficit commercial qui a provoqué une vague de fuite devant le dollar. Le "coup Nixon" sème la panique sur le marché des changes. La guerre des trois monnaies. Entre un dollar roi sur le déclin, mais qui s'accroche, un euro chahuté par la crise des dettes souveraines et un yuan qui amorce son internationalisation, le cycle ouvert depuis la fin des accords de Bretton Woods approche de son terme. Une réforme du système monétaire international apparaît plus que jamais indispensable. Se fera-t-elle et à quelles conditions ? (...) Cet article est exclusivement réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. L'improbable refonte du système monétaire international, Analyses de la rédaction. Un régime monétaire multipolaire - CEPII Centre français d'étude et de recherche en économie internationale.

La longue marche vers un régime monétaire multipolaire Agnès Bénassy-QuéréJean Pisani-Ferry Après deux décennies d’éclipse, la réforme du système monétaire international figure de nouveau à l’ordre du jour. Une évolution vers un système monétaire multipolaire reposant sur le dollar, le renminbi et l’euro serait cohérente avec la transformation en cours de l’économie mondiale. Elle pourrait gommer certaines imperfections du (non-) système monétaire international actuel, comme la rigidité de certains taux de change clés, l’asymétrie des ajustements de balances de paiements ou ce qu’il reste du dilemme de Triffin. Elle pourrait cependant en exacerber d’autres, tels que la volatilité des taux de change ou le risque de "guerres des monnaies".

La résistance de l'euro, grand enjeu de 2012, Actualités.