background preloader

La culture d'entreprise

La culture d'entreprise
1 - Historique de la notion 1.1 Une notion récente... La notion de « culture d’entreprise » s’est développée tardivement en France car trop longtemps, les dirigeants ont cru de leur devoir de protéger le secret de leurs affaires et la connaissance du passé de leur firme leur paraissait dépourvue d’intérêt. Pour certains, la notion de culture d’entreprise remonterait au XIXe siècle avec l’idée très forte de pratiques paternalistes dans les entreprises. Pour d’autres, la notion serait plus récente (XXe siècle) et trouverait son origine dans trois métaphores : l’entreprise serait une « famille », l’entreprise serait une « maison » et enfin, l’entreprise serait « une équipe sportive ». Parue tout d’abord en Angleterre, puis en Allemagne au début du XIXe siècle, c’est au XXe siècle que cette notion apparaît en France et plus précisément au cours des années 80 que cette expression s’est soudainement imposée sur les bases d’un culturalisme américain et japonais très développés. Contradiction ?

http://www.creg.ac-versailles.fr/spip.php?article176

Related:  alimoubah7/ Culture d'entrepriseentreprises&organisations

Henry Mintzberg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henry Mintzberg Henry Mintzberg, né le 2 septembre 1939 à Montréal, est un universitaire canadien en sciences de gestion, auteur prolifique d'ouvrages de management sur l'emploi du temps des cadres dirigeants, l'efficacité managériale, la structure des organisations, le pouvoir, la planification stratégique, etc. Il est titulaire de la chaire Cleghorn à la Faculté d'administration de l'Université McGill de Montréal, où il enseigne depuis 1968. L'art de la stratégie Définitions On peut définir la culture d’entreprise " comme la structure des valeurs de base qu’un groupe a inventées, découvertes ou développées, en apprenant à surmonter ses problèmes d’adaptation externe ou d’intégration interne, valeurs qui ont suffisamment bien fonctionné pour être considérées opérationnelles et, à ce titre, être enseignées aux nouveaux participants en tant que façon correcte de percevoir, de penser et de réagir face à des problèmes similaires ". Cette culture d’organisation résulte d’un double mouvement : elle prend appui sur les valeurs d’adhésion des participants, leur motivation pour les condenser et les synthétiser en un système de représentation qui renforce leur cohésion ; elle traduit aussi la mise en place des procédures complémentaires aux mécanismes incitatifs, destinées à assurer la convergence des motivations dans le sens recherché. Elle a également un double objectif : Quand la culture d'entreprise est-elle un atout stratégique ?

Adhocratie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'adhocratie est un néologisme (provenant du terme latin « ad hoc ») utilisé pour désigner une configuration organisationnelle qui mobilise, dans un contexte d’environnements instables et complexes, des compétences pluridisciplinaires et transversales, pour mener à bien des missions précises (comme la résolution de problèmes, la recherche d'efficience en matière de gestion, le développement d'un nouveau produit, etc.). L’adhocratie a d'abord été formulée par Alvin Toffler dans Le choc du futur (1970) puis a été popularisée par Robert Waterman Jr. dans Adhocracy. Accor réalise une performance conforme aux attentes Accor est confiant dans la poursuite de la reprise du cycle hôtelier en 2011 mais le contexte géopolitique l'incite à la prudence malgré l'augmentation, en ligne avec les attentes du marché, de ses ventes du premier trimestre. Les bonnes performances trimestrielles du groupe français sont principalement liées à une croissance continue de la demande sur la plupart des segments de clientèle et à une progression du taux d'occupation, a expliqué Sophie Stabile, directrice des finances. "Le groupe reste confiant dans la poursuite du cycle hôtelier, principalement tiré par la demande, mais les incertitudes liées aux événements géopolitiques récents, au Japon, en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi que l'environnement macro-économique incertain nous incite cependant a resté prudent", a-t-elle déclaré à l'occasion d'une téléconférence.

L'organisation comme une communauté de communautés croyances collectives et culture d'entreprise Notes BETA, UMR CNRS 7522 - Université Strasbourg I. Ce travail a bénéficié du soutien du projet « Création et transfert de connaissances : interactions entre communautés et institutions » réalisé au BETA pour le CNRS – Commissariat général au Plan dans le cadre du programme « Société de l’information ». Dans la plupart des organisations par exemple, le petit groupe des individus capables de « dépanner » lorsque l’on rencontre un problème informatique, constitue souvent une véritable communauté (dont les membres interagissent fréquemment entre eux autour de leur passion commune) qui traverse les différentes structures hiérarchiques de l’entreprise (ce groupe n’est en général pas du tout limité aux seuls membres du département informatique). Cette vision traduit l’idée que, dans des contextes complexes et évolutifs, les agents ont besoin d’heuristiques et de routines qui simplifient le processus de prise de décision [March et Simon, 1993].

Dynamique des Structures Dans son célèbre ouvrage Structure et dynamique des organisations, H. Mintzberg définit la structure d'une organisation comme "la somme totale des moyens employés pour diviser le travail entre tâches distinctes pour ensuite assurer la coordination nécessaire entre ces tâches". 1. Theories X et Y Mc Gregor Douglas Mc Gregor formula deux théories, issus d'observations empiriques, à l'intention des dirigeants.Il postule que la manière dont une organisation est dirigée résulte directement des convictions de ses dirigeants sur la nature humaine et le comportement des hommes. Théorie X La théorie X épouse la vision des dirigeants et se fonde sur 3 hypothèses : L'individu moyen éprouve une aversion innée pour le travail, l'effort, et fait tout pour l'éviter.

Vers la fin de la Hiérarchie Vers la fin de la Hiérarchie Dans un univers de plus en plus mouvant, les entreprises ont repensé leur organisation et réduit le nombre de niveaux hiérarchiques pour être plus réactives. Le rôle et l'évolution des managers s'en trouvent bouleversés. Les structures pyramidales ont fait long feu dans les entreprises. H tellerie: Accor acquiert 29 tablissements en Am rique du Sud Le groupe français d'hôtellerie Accor a annoncé lundi l'acquisition d'un portefeuille de 29 hôtels en Amérique du Sud, dont 14 en projet, au groupe mexicain Grupo Posadas pour 275 millions de dollars, soit 225 millions d'euros. "L'acquisition de ce portefeuille permettra de renforcer à terme les enseignes Sofitel, Pullman, Novotel et Mercure dans la région", indique Accor dans un communiqué. Il se renforce en particulier au Brésil, où sont situés 11 des 15 hôtels déjà en exploitation, avant la Coupe du Monde de Football en 2014 et les Jeux Olympiques d'été en 2016.

Éviter le faux départ dans la course au 2.0 Cet article a été publié il y a 3 ans 1 mois 12 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. On le répète de plus en plus et à juste titre, avant la récompense vient l’effort. Renforcer la culture d’entreprise L’utilisation la plus souvent citée des valeurs en interne concerne la volonté de fédérer autour de repères communs. Bon nombre de groupes internationaux expriment ce registre d’utilisation : « Pour ne pas perdre des éléments essentiels de notre culture d’entreprise, nous avons formalisé les choses.

Sociologie des organisations. Entretien avec Michel Crozier Christophe Premat: Michel Crozier, votre nom est associé à une démarche et à une discipline de la sociologie, la sociologie des organisations. La sociologie des organisations comprend l'action collective à partir de l'analyse des interdépendances stratégiques entre les acteurs d'une institution. Pourriez-vous rappeler la genèse de cette entreprise novatrice en sociologie et en scander rapidement les étapes ? Michel Crozier: Permettez-moi de préciser un point dans votre question. Il s'agit d'une entreprise « novatrice » en France mais pas aux États-Unis. J'ai été d'abord passionné par une question bête et les questions bêtes sont toujours importantes : comment les gens peuvent-ils travailler ensemble dans une organisation quelconque avec toutes les difficultés et tous les problèmes de coopération auxquels ils sont confrontés ?

Related: