background preloader

Le codéveloppement, sa pratique et ses bénéfices

Le codéveloppement, sa pratique et ses bénéfices
Related:  Collaboration et Coopération

Google Reveals Its 9 Principles of Innovation Ever wonder what makes the Google the holy grail of productivity and creativity? There's no magic in the drinking water at the Mountain View, CA company. The tech giant draws from what Google's chief social evangelist, Gopi Kallayil, calls the nine core principles of innovation. Kallayil shared his insights at this week’s San Francisco Dreamforce summit. 1. It can come from the top down as well as bottom up, and in the places you least expect. 2. Worry about the money later, when you focus on the user, all else will follow. End result? 3. If you come into work thinking that you will improve things by ten percent, you will only see incremental change. Google co-founder Larry Page built his own book scanner, and the initial process required having someone manually turn its pages in rhythm, one at a time, according to the pace of a metronome. 4. Every organization has unique insights, and if you bet on it, it leads to major innovation. 5. 6. 7. Make your processes open to all users. 8. 9.

Impact Mapping Project plans and requirements documents are often shopping lists of features, without any context why such things are important. Without a clear mapping of deliverables to business objectives, and a justification of that mapping through impacts that need to be supported, it is incredibly difficult to argue why certain items should or shouldn't be invested in. In larger organisations with many project stakeholders or product sponsors, this leads to huge scope-creep as everyone's pet features and ideas are bundled in. An impact map puts all the deliverables in the context of the impacts that they are supposed to support. This allows us to compare deliverables and avoid over-investing in less important areas of a system.

Alia Conseil | Leader en développement organisationnel De nos jours, les défis liés à la gestion des équipes et à l'atteinte des objectifs que se donnent les organisations créent des attentes ambitieuses pour les gestionnaires. Il est essentiel que les personnes qui exercent le rôle de leader, ainsi que le métier délicat de gestionnaire, soient aptes à remplir pleinement leurs fonctions et à avoir l'impact significatif qu'elles doivent avoir au sein de leur équipe. Alia Conseil accompagne plusieurs organisations dans le développement de leurs gestionnaires par le biais d’un vaste éventail d’activités axées sur l’apprentissage, telles que les activités d'introspection, les classes virtuelles, les sessions interactives en salle, les ateliers de codéveloppement, les jeux sérieux et les simulations. Chaque parcours de développement des leaders que nous réalisons est unique.

Le co-developpement professionnel Au commencement … D'origine canadienne, le codéveloppement professionnel est une démarche mise au point dans les années 80 par Adrien Payette, professeur de management à l'ENAP de Montréal (Ecole Nationale d'Administration Publique). Adrien Payette est un praticien, depuis près de 20 ans, de cette méthode qui vise à redonner à l’expérience et à l’action leurs lettres de noblesse tout en multipliant les forces des intelligences individuelles. Le codéveloppement s'inspire du courant nord américain des pédagogies de l’action, de l’expérimentation et de la dynamique des groupes (Action Learning), avec pour précurseur Kurt Lewin. Le codéveloppement, comment le définir «Le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de formation pour des personnes qui croient pouvoir apprendre les unes des autres afin d'améliorer, de consolider leur pratique.» Une autre définition pourrait encore être de parler d'une forme de coaching en groupe de pairs. Etape 1 : Exposé de la problématique

Les étudiants de l’ESSEC imaginent la société du futur Recevez nos newsletters : Réunis une semaine autour de six personnalités diverses, six cents étudiants de la grande école de commerce tentent de construire un projet innovant autour du thème du bien-être et du développement humain. Souhaitant faire comprendre à ses étudiants que «la société idéale de demain n’est possible qu’à travers leur créativité et leur engagement», l’ESSEC organise du 7 au 10 janvier une «Imagination Week», pour la troisième année consécutive. Pour y parvenir, six personnalités a priori très éloignées de l’univers habituel de ces jeunes viennent leur parler de leur métier et de leurs idées tout au long de la semaine. «L’objectif, c’est de dérouter les étudiants» Répartis par groupes de cinq, encadrés par des tuteurs spécialisés dans la créativité, les étudiants doivent ensuite formuler une problématique de leur choix, de préférence tournée vers l’avenir, à partir d’un thème donné. » Retrouvez plus de 950 formations en école de commerce

Réflexions sur l'entreprise et l'environnement de travail de demain Après des décennies d’immobilisme, j’ai comme l’impression que le besoin de refondre les fondamentaux de l’entreprise (nos façons de travailler et notre environnement de travail) se fait sentir de façon insistante dans les différentes publications. Peut-être est-ce dû à la période d’incertitude que nous traversons (y aura-t-il du travail pour tout le monde demain), en tout cas le sujet est la mode. J’avais d’ailleurs abordé le sujet il y a quelques mois : La collaboration et la productivité passe aussi par une réorganisation du lieu de travail. Je profite d’un rapport très complet publié par PSFK pour rouvrir ce sujet : The Future of Work. Ce n’est pas tant les changements liés à l’environnement de travail (les bureaux) que les changements organisationnels et culturels qui sont abordés dans ce rapport. Plusieurs pistes de réflexion très intéressantes sont regroupées en cinq grandes thématiques : De toutes ces pistes de réflexion, je retiens plusieurs idées fortes :

Businessballs free online learning for careers, work, management, business training and education Groupe de codéveloppement - Dispositifs de coformation - Enseignants Associés - Formation continue en communauté de pratique Le Groupe de codéveloppement professionnel «accompagné» Payette et Champagne (1997) définissent le groupe de codéveloppement professionnel comme étant une «approche de formation qui mise sur le groupe et sur les interactions entre les participants pour favoriser l'atteinte de l'objectif fondamental : améliorer la pratique professionnelle» (p.7). Il s'agit d'étudier une situation professionnelle vécue et présentée par un participant, en mettant à contribution les savoirs pratiques et les connaissances théoriques des uns et des autres afin d'y apporter un éclairage collectif. Dans le cadre du présent projet de formation continue, chaque groupe de codéveloppement professionnel est composé d'une dizaine d'enseignants associés qui se réunissent à quelques reprises au cours d'une année scolaire. Un membre du groupe, qui a été préalablement désigné, relate une expérience qu'il a vécue en lien avec sa fonction d'enseignant associé.

Related: