background preloader

Liste des crises monétaires et financières

Liste des crises monétaires et financières
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Voici, ci-dessous, un ensemble de tableaux récapitulant les crises ayant durablement atteint le monde économique ou financier. On peut constater que leur nombre a explosé depuis 1971, année considérée comme le point de départ d'un ensemble d'évènements qui va engendrer la période d'instabilité financière mondiale que nous connaissons aujourd'hui. Cette instabilité est due à un nombre réduit de facteurs qui a contribué à bouleverser l'économie mondiale entre 1971 et les années 1990 : Un abandon du système de référence du Gold Exchange Standard et de la suprématie du dollar : 1971 : abandon du système du Gold Exchange Standard (qui avait remplacé l'étalon OR en 1931. Ensuite, d'autres facteurs vinrent se greffer à la fin de la reconnaissance des États-Unis comme économie-monde financière : Avant 1971[modifier | modifier le code] 1971-aujourd'hui[modifier | modifier le code] Il est plus exact d'évoquer la "prétendue bulle immobilière espagnole". Related:  Histoire des Crises Financières

Loi de Gresham Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La loi de Gresham, du nom du commerçant et financier anglais Thomas Gresham (vers 1519 - 1579), constate que « la mauvaise monnaie chasse la bonne ». En effet lorsque deux monnaies se trouvent simultanément en circulation avec un taux de change légal fixe, les agents économiques préfèrent conserver, thésauriser la « bonne » monnaie, et par contre utilisent pour payer leurs échanges la « mauvaise » dans le but de s'en défaire au plus vite. Cette loi vaut en particulier dans les systèmes monétaires bimétalliques, quoique Thomas Gresham lui-même l'ait formulée à propos de la seule monnaie en argent de son époque, le shilling, dénaturée par un seigneuriage trop important, ce qui avait entraîné la disparition des shillings fondus avant ce seigneuriage. – Aristophane l'évoque déjà dans sa comédie les Grenouilles[1] ; – Nicole Oresme en démontre le mécanisme en 1371[2] ; Le cas du système bimétallique[modifier | modifier le code] ↑ Vers 891-898 ; cf.

» [4 ans déjà] Le testament de Maurice Allais (1911-2010) Le 9 octobre 2010, disparaissait Maurice Allais à l’âge respectable de 99 ans, qui avait tout annoncé…C’était le seul prix Nobel d’économie français. Né le 31 mai 1911, il part aux États-Unis dès sa sortie (major X31) de Polytechnique en 1933 pour étudier in situ la Grande Dépression qui a suivi la Crise de 1929. Ironie de l’histoire, il a ainsi pu réaliser une sorte de “jonction” entre les deux Crises majeures du siècle. Son analyse, percutante et dérangeante, n’a malheureusement pas été entendue faute de relais.Fervent libéral, économiquement comme politiquement, il s’est férocement élevé contre le néo-conservatisme des années 1980, arguant que le libéralisme ne se confondait pas avec une sortie de “toujours mois d’État, toujours plus d’inégalités” – qui est même finalement la définition de l’anarchisme. Lettre aux français : “Contre les tabous indiscutés” Le point de vue que j’exprime est celui d’un théoricien à la fois libéral et socialiste. Il faut délocaliser Pascal Lamy ! Liens

Thomas Gresham Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Gresham. Sir Thomas Gresham, 1544 (anonyme) Sir Thomas Gresham (env. 1519 - ) était un marchand anglais et surtout un financier qui travailla pour le roi Édouard VI, puis sa demi-sœur, la reine Élisabeth Ire. Biographie[modifier | modifier le code] Il fit ensuite son apprentissage pendant huit ans auprès de son oncle sir John Gresham, lui aussi un négociant, qui créa la Gresham's School à Holt, Norfolk en 1555. Gresham mourut subitement en novembre 1579. Thomas Gresham au service de l’État[modifier | modifier le code] Lorsqu'en 1551, la mauvaise gestion de sir William Dansell, marchand du roi aux Pays-Bas, eut placé le gouvernement anglais dans un grand embarras financier, les autorités demandèrent à Gresham son avis, puis le choisirent pour mettre en œuvre ses propositions. La loi de Gresham[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

La dette mondiale continue à exploser Par Charles Sannat. Voici une illustration de l’endettement mondial officiel. Officiel, car il y a également tout ce qui n’est pas comptabilisé ou mis « hors bilan ». Comme vous le savez, puisque c’est le message repris en boucle depuis le début de la crise en 2007, tout va bien. Tout va bien et c’est même la reprise. Tout va bien, et si pour l’Europe la situation n’est pas facile, le monde, lui, est un océan de croissance et de prospérité, raison pour laquelle la France en particulier devrait faire des réformes. Pourtant rien n’a changé, tout a empiré, tout le monde le sait, personne ne veut le voir ! Rien n’a changé mes chers amis, j’aurais bien aimé moi aussi mais tel n’est pas le cas. Ainsi, depuis 2007, la dette globale mondiale a augmenté de 57 000 milliards de dollars et il n’y a pas d’erreur dans le chiffre que je viens d’écrire, je répète : cinquante-sept mille milliards de dollars… Cette étude a été réalisée par le très sérieux cabinet McKinsey, un cabinet américain. —Sur le web.

Uriage, l'école des cadres de la Collaboration En abrogeant la République et en proclamant l’État français [1], Philippe Pétain n’ouvre pas « une parenthèse dans l’histoire » [2], mais place au pouvoir des factions actives de la droite française avides de prendre leur revanche aussi bien sur la gauche du Front populaire que sur 1789. Les anciens combattants de la Première Guerre mondiale, les traditionalistes, les insurgés du 6 février 1934 et les « techniciens » [3], en rupture avec le parlementarisme, se disputent les postes politiques. Mais l’État français n’est pas seulement le théâtre d’une confiscation du pouvoir, il est aussi porteur d’un projet idéologique, la Révolution nationale. Cette formule doit en fait être comprise comme désignant une forme de nationalisme contre-révolutionnaire qui entend balayer les acquis de la Révolution universaliste de 1789. Le blason de l’école d’Uriage Philippe Pétain cherche également à créer une structure élitiste capable de former les cadres de la Révolution nationale. Hubert Beuve-Méry

Juste valeur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La juste valeur (fair value en anglais) est une méthode de valorisation des actifs prônée par de nombreux référentiels comptables, tels que le PCG en France pour les actifs de transaction ("trading book") et les normes comptables internationales IFRS, qui s'appliquent aux comptes consolidés des sociétés cotées ; elle y est définie comme « le montant lu pour lequel un actif pourrait être échangé, ou un passif éteint, entre parties bien informées, consentantes, et agissant dans des conditions de concurrence normale ». Depuis le 1er janvier 2013, IFRS 13 en donne une définition légèrement amendée : "le prix qui serait reçu pour la vente d’un actif ou payé pour le transfert d’un passif lors d’une transaction normale entre des intervenants du marché à la date d’évaluation". Selon la méthode de la juste valeur, les actifs doivent être valorisés dans les bilans à cette valeur à la date de clôture du bilan. Avantages[modifier | modifier le code]

6 trillions de faux bons empaquetés dans le Traité de Versailles Entre le 17 et le 19 février, ils en ont tous parlé, le Financial Times, le Los Angeles Times, Bloomber.News, la BBC, Reuters, etc. Le Digital Journal du 18 février 2012 renvoie à tous ces articles, en donnant lui-même la substance de l’extraordinaire affaire, dite Operation Vulcanica. Depuis, on est passé à autre chose et nous, à notre train de sénateur, y venons tout de même… «Italian anti-mafia prosecutors say they have seized a total of 6,000 fake U.S.Treasury bonds each with a nominal value of $1 billion, amounting to a total of $6 trillion, almost half the U.S. public debt. Italian police have arrested eight people in connection with the seizure of $6 trillion worth of fake US Treasury bonds. »According to Financial Times, the fake bills carrying the date 1934, were found in three wooden chests, each containing a forged copy of the 1919 Treaty of Versailles sealed in lead cylinders. »The U.S. embassy in Rome examined the securities with a nominal value of $1 billion apiece.

9 mai 1873. En Europe, aux USA, les Bourses plongent, la crise, le chômage... Déjà. La crise ! La crise ! On n'entend parler que d'elle depuis quelques années. Le 9 mai 1873, affolement à la Bourse de Vienne. Fièvre immobilière Une fois de plus, les banquiers paient leur totale irresponsabilité. La crise s'étend rapidement à l'Allemagne, dont les banques sont atteintes de la même fièvre immobilière. Wall Street fermé dix jours Après avoir pulvérisé les banques outre-Rhin, le krach décide de visiter Paris, qui abrite également sa bulle immobilière. Les faillites se déclenchent en cascade. En Europe centrale, la dépression fait également rage, plongeant de nombreuses populations dans la misère.

1944 Accords de Bretton Woods Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les accords de Bretton Woods sont des accords économiques ayant dessiné les grandes lignes du système financier international en 1944. Leur objectif principal fut de mettre en place une organisation monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la guerre. Les deux protagonistes principaux de cette conférence ont été John Maynard Keynes, qui dirigeait la délégation britannique, et Harry Dexter White, assistant au secrétaire au Trésor des États-Unis, qui avaient tous deux préparé un plan d'ensemble. Le plan Keynes fut ébauché dès 1941 et préparait un système monétaire mondial fondé sur une unité de réserve non nationale, le bancor. La partie américaine mettait en avant le rôle de pivot du dollar américain et proposait plutôt de créer un fonds de stabilisation construit sur les dépôts des États membres et une banque de reconstruction pour l'après-guerre.

13 décembre 2007 Traité de Lisbonne Le traité de Lisbonne Le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009[2], soit le premier jour du mois qui suit l'achèvement du processus de ratification dans les vingt-sept États signataires de l'époque, avec dépôt des instruments de ratification à Rome. Généralités[modifier | modifier le code] Le texte du traité a été approuvé par le Conseil européen de Lisbonne, le 19 octobre 2007, et signé le 13 décembre de la même année[3] par les 27 chefs d'État ou de gouvernement, également à Lisbonne, pour être ensuite ratifié par chaque État membre selon ses propres procédures de ratification. Le mandat donné à la « CIG 2007 » résulte du « projet de mandat pour la CIG », un document de quinze pages[4], annexé aux conclusions du Conseil européen de Bruxelles du 23 juin 2007. « Traité modificatif » plutôt que « traité simplifié » ou « mini-traité »[modifier | modifier le code] De plus, sa complexité rédactionnelle est très élevée. Calendrier[modifier | modifier le code]

Les financiers au coin du bois Je bois du Là-Bas tous les jours (grâce à ce site, merci à ceux qui le tiennent), je pense partager les idées et les convictions politiques de bon nombre d’AMG, mais là, franchement... franchement merci pour la belle histoire romantique, M. SAPIR, j’ai rêvé quelques minutes grâce à vous... mais est-ce bien votre rôle ? Est-ce bien ramer dans la bonne direction que de jouer les Cassandre ou les Madame Soleil alors que rien n’est fait, et je ne parle pas que des élections. Je ne trouve pas très honnête de parler aussi longuement en partant d’un postulat qui ne sera vérifié que le 6 mai, pas très honnête non plus de préjuger d’un homme, M. Et voilà que soudain tombe ce mot, "coup d’état militaire", sans préavis, à tel point que j’ai dû mettre la bande en arrière pour raccrocher. J’ai rêvé, mais j’ai surtout beaucoup ri, ce qui est bien une première en écoutant parler des gens de mon coeur.

Sutton - Wall Street and the Bolshevik Revolution Why the world’s most useful plant is illegal Wed. Apr. 11, 2012 (NaturalHealth365) It’s all about corporate greed and government-control of the population. Hemp – one of the world’s most useful plants – has been used to create fuel, paper, clothing, food and natural medicine. So why has the United States (plus other countries) criminalized the production of this valuable commodity? Discover the awesome healing power of hemp on the next NaturalNews Talk Hour – Simply click the banner “free shows” on the right column of this page, enter your email address and you’ll receive show details plus a FREE 7-Day juice cleanse! The (ugly) reason why hemp is illegal In 1901, Andrew Mellon (and his brother Richard) started an oil company in Texas called Gulf Oil. You see – Andrew Mellon gave up his position as Treasury Secretary of the U.S. (1921-1932) to become U.S. The hidden agenda gets worse In 1930, while Commissioner of the U.S. By the way, Andrew Mellon became one of the wealthiest people in the United States. Always enjoy your shows!

Related: