background preloader

L'usage des TIC dans les organisations

Facebook Twitter

En pleine forme, l'e-commerce progresse de 16% au 2ème trimestre. Le secteur affiche une belle dynamique depuis le début de l'année.

En pleine forme, l'e-commerce progresse de 16% au 2ème trimestre

Même à périmètre constant, sa croissance s'élève à 13%, son meilleur niveau depuis 2011, selon la Fevad. Au deuxième trimestre 2015, le commerce électronique français a enregistré une croissance de 16%, selon le bilan trimestriel de l'e-commerce présenté ce matin par la Fevad lors de Paris Retail Week. Cette progression, supérieure aux attentes, est la plus forte observée depuis trois ans.

Entre avril et juin, le total des ventes en ligne s'élèvent à 15,5 milliards d'euros. Une belle performance portée avant tout par le nombre d'achats, en hausse de 20% à 194 millions de transactions en ligne. L'offre en ligne ne cesse de s'étoffer, le nombre de sites marchands actifs progressant de 14% en un an pour s'établir fin juin à 167 650. Pour une fois, les leaders ne freinent pas le secteur A périmètre constant, la croissance de l'e-commerce est toujours bien moins élevée.

Mode : les prix barrés tirent toujours la croissance. 60 secondes pour comprendre le big data. Le cloud : mode d'emploi du nuage pour tous. Les réseaux sociaux d'entreprises freinés par la peur du changement. Une enquête révèle que moins d'un tiers des sociétés se sont dotées d'un RSE.

Les réseaux sociaux d'entreprises freinés par la peur du changement

Incompatibilité avec la culture organisationnelle, crainte de perte de pouvoir de la hiérarchie et coût constituent de puissants freins. Réalisée sur la base d'un corpus de 110 répondants, parmi lesquels des responsables intranet (21%), directeurs de la communication interne (11%) et DSI (17%), la dernière enquête de Voirin Consultants, cabinet de conseil en nouvelles technologies, confirme la jeunesse des implémentations des réseaux sociaux d'entreprise (RSE). Ainsi, un peu plus du tiers des réseaux sociaux internes des sondés ont moins d'un an, sachant que la moitié a entre 1 et 3 ans.

Ces réseaux sont en majorité ouverts à tous les employés (60,7%), dont les droits d'accès et/ou contenus sont paramétrés en fonction du profil utilisateur (le cas pour 7 RSE sur 10). Raisons pour déployer un RSE Fiche utilisateur personnalisable, annuaire détaillé et moteur de recherche au cœur des fonctionnalités RSE. Réseaux sociaux d'entreprise : près d'une entreprise sur deux équipée : Réseaux sociaux internes : les entreprises passent à l'action. La demande de solutions analytiques avancées nourrit la nécessité d’une intelligence collective. Les technologies et les tendances de l’industrie qui ont potentiellement le plus d’impact ne sont pas toujours les plus récentes.

La demande de solutions analytiques avancées nourrit la nécessité d’une intelligence collective

Si les technologies analytiques avancées sont bien connues, leur mise en oeuvre dans un contexte de partage et d'intelligence collective va rapidement augmenter le nombre et l'utilité des applications envisageables. L’utilisation d’algorithmes complexes et de modèles statistiques sophistiqués pour analyser les données et l’information n’est pas un phénomène nouveau. Les meilleures solutions logicielles d’analyse prédictive existent depuis plusieurs décennies. Pourtant elles suscitent un engouement inédit dans le contexte des avancées technologiques pour capturer, stocker et intégrer les données, stimulé par la volonté croissante des entreprises de comprendre les comportements en constante évolution de leurs clients, et in fine, de pouvoir les prédire.

De la même manière, la notion d’intelligence collective existe depuis très longtemps.

Le travail collaboratif

Le commercial de demain sera geek, ou ne sera pas. 91% des Français pratiquent le Ropo, c'est-à-dire commencent leur acte d'achat sur Internet, puis le concrétisent en point de vente.

Le commercial de demain sera geek, ou ne sera pas

Partant de ce premier constat, Gérard Baillard, expert de la vente et directeur de Mercuri International France , qui tenait conférence à l'ESCP Europe mardi 2 juin 2015 poursuit : "Le client rencontre ainsi de multiples influences (avis d'utilisateurs, articles d'experts, sites institutionnels...) avant de rencontrer le commercial. " Pour autant, les forces de vente et leurs managers ne sont pas encore prêts à faire face à ce changement. "Nous sommes en pleine période de cohabitation, où les vieilles méthodes de vente, sûres et maîtrisées côtoient les nouvelles, plus risquées", souligne Gérard Baillard.

Un véritable défi pour les managers commerciaux, qui résistent en s'accrochant à leurs anciens réflexes. "Il faut pourtant qu'ils transforment leurs méthodes commerciales, qui vont de pair avec les nouvelles technologies", insiste l'expert. Quels usages des réseaux sociaux par les commerciaux ?