background preloader

Information de base : Réponses SST

Dans un lieu de travail bien aménagé, le travailleur a la possibilité de choisir parmi diverses positions et d'en changer fréquemment. Les tables de travail et les sièges doivent être réglables. Il est particulièrement important de régler la hauteur du poste de travail, afin qu'il convienne à la taille du travailleur et à la tâche à effectuer. Un bon réglage permet au travailleur d'exécuter ses tâches dans des positions bien équilibrées. S'il n'est pas possible de régler le poste de travail, il faudrait installer des plates-formes pour les travailleurs de petite taille ou un socle pour surélever le poste de travail des travailleurs de grande taille. L'organisation de l'espace de travail constitue un autre aspect important. Lorsque c'est possible, il faut offrir un siège au travailleur pour qu'il puisse effectuer son travail assis ou debout, à sa guise. Les avantages d'un plus grand nombre de positions et d'une mobilité accrue sont doubles. Related:  jobwe

Prévenir les blessures professionnelles : Les blessures associées au travail en position debout | Le Réseau canadian pour la santé des femmes Version imprimable Qui travaille debout ? La position debout fait partie du travail pour de nombreuses femmes au Canada. Le fait d'être debout la majeure partie de la journée est une pratique commune pour les caissières, les caissières de banque, les serveuses de restaurant, les trieuses de courrier, les ouvrières des chaînes de montage, les travailleuses de la santé et les vendeuses de commerce de détail. À quels problèmes les femmes s'exposent-elles lorsqu'elles sont en position debout toute la journée ? Les effets d'une position debout toute la journée sont presque immédiats. Les études récentes montrent également que le fait de rester debout de façon régulière peut : Quelle est la cause de ces problèmes ? Comme bon nombre de risques professionnels, la position debout fait partie du travail. Les muscles permettent au corps de se tenir debout. Quel est l'importance de nos pieds et de nos chaussures ? Nos pieds sont indispensables pour nous permettent de nous tenir debout.

Étude des postures de travail - Troubles musculosquelettiques (TMS) dans un pressing : l’apport de la plate-forme CAPTIV Ergonomie Épaule droiteDurant 16 % du temps observé, l’épaule droite se trouve en position inconfortable. Lors de certains échanges avec le client ou lors de la réception du linge sale. Coude droitDurant 10% du temps observé, le coude se trouve en position inconfortable. Poignet droitLes positions des poignets n’ont pas été retrouvées inconfortables avec le goniomètre durant la totalité de l’observation filmée, le jour de l’étude. Tronc Durant 6% du temps observé le tronc est retrouvé en position inconfortable (antéflexions importantes) : lors des échanges avec les clients lorsque le sujet est éloigné du comptoir,lors du tri du linge dans les bacs reposants sur le sol. Étude des efforts musculaires par l’EMG lors des opérations d’accueil des clients â–º Le niveau de contraction musculaire moyen du long supinateur droit est globalement inférieur à 30% de la FMV (autour de 20%). â–º Le niveau de contraction musculaire moyen du long supinateur gauche est supérieur à 30% de la FMV.

Burn Out - Reconnaître, Prévenir et Soigner - Les Astuces L’épuisement professionnel est surtout connu sous l’appellation anglaise burnout. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail »1. C’est en 1969 que le terme burnout a été utilisé pour la première fois. Il a fait l’objet de nombreuses définitions depuis. Le Burn Out (Epuisement professionnel) : tout comprendre en 2 min Dans les années 1970, on réservait l’expression aux employés du domaine de la relation d’aide, très engagés émotivement dans leur travail, comme les infirmières, les médecins, les travailleurs sociaux et les enseignants. L’ampleur du problème Depuis le début des années 1990, la fréquence des problèmes de santé psychologique au travail augmente de façon alarmante. On ne dispose pas de statistiques précises sur l’épuisement professionnel. Causes Manque d’autonomie : ne participer à aucune ou à peu de décisions liées à sa tâche.

Formation analyse et amélioration des postes de travail Le poste de travail constitue le lieu de naissance de la valeur ajoutée, là où elle devient palpable. Aujourd'hui, étudier et optimiser le poste de travail est un vrai métier qui consiste à bâtir avec l'opérateur un espace adapté à l'homme, exempt de gestes inutiles, de postures néfastes et de pertes de temps. Cette formation étude et optimisation des postes de travail fait le lien entre la maîtrise des temps et l'ergonomie. Le programme de la formation 1 Améliorer le poste de travail : pourquoi, comment ? Contribuer à la réalisation des objectifs de l'entreprise par l'amélioration des postes de travail. 2 Les outils d'analyse et d'amélioration des postes Choisir le poste à améliorer : l'observation globale et la définition des priorités par le tri ABC. 3 L'ergonomie au service de la productivité Connaître les règles d'économie de mouvements et leurs impacts sur les modes opératoires. postures, fréquences, efforts. 4 Travailler son projet avec les bons acteurs Pour qui Prérequis Points forts

Violence en milieu de travail Qu'est-ce que la violence en milieu de travail? On pense ordinairement que la violence est strictement une question d'agression physique, mais cette question revêt un aspect beaucoup plus étendu en milieu de travail. Il faut alors considérer qu'il y a violence dans tous les cas comme les suivants, où une personne se sent maltraitée, menacée, intimidée ou agressée dans le contexte de son travail : comportement menaçant – gestes du poing, destruction matérielle, objets lancés menaces orales ou écrites – toute expression d'une intention d'infliger du mal harcèlement – tout comportement qui abaisse une personne, l'humilie, la gêne, l'inquiète, l'ennuie ou l'injurie, que cela soit par des mots, des gestes, de l'intimidation, de la contrainte ou d'autres activités inappropriées excès verbaux – jurons, insultes ou langage condescendant agression physique – coups portés de la main ou du pied, poussées, bousculade Quels sont les facteurs professionnels qui augmentent le risque de violence?

Face à la pandémie, l’importance des ressources psychologiques individuelles Depuis le 17 mars, les Français sont confrontés à de nouveaux modes de vie tant sur le plan personnel (sorties limitées, pénuries de certains produits de consommation…) que professionnel (télétravail, chômage partiel…). Les écoles ont été fermées, constituant un défi supplémentaire à relever pour des millions de parents. Parallèlement, comme souligné par de nombreux experts, un climat de tension s’est instauré avec une anxiété notable face à la maladie chez la plupart des citoyens de notre pays, soucieux d’être éventuellement « des malades qui s’ignorent » pour paraphraser le docteur Knock. Tous différents face au stress En cette période de stress et d’incertitude, certains parviennent à faire face et identifient des solutions pour progresser vers leurs objectifs, quitte à en reconsidérer la portée ou l’échéance de leur réalisation. Le « capital psychologique » L’intérêt souligné par nombre de chercheurs de prendre en compte le PsyCap est double.

Facteurs de risque individuels Les facteurs individuels contribuent-ils aux lésions musculo-squelettiques? En plus des facteurs strictement liés aux lieux de travail, il y a des facteurs personnels qui influent sur le risque de lésion musculo-squelettique. Ce sont notamment l'état de santé d'une personne, son style de vie, sa posture et ses habitudes de travail. Ces facteurs sont discutés en plus grand détails dans notre document Réponses SST intitulé Ergonomie - Principaux facteurs de risque professionnel. D'autres facteurs attribuables entièrement aux particularités individuelles, notamment l'état de santé ou la condition physique, les dépendances, le style de vie, la posture et les habitudes de travail, contribuent également aux risques de souffrir de troubles musculo-squelettiques. Le présent document porte sur ces facteurs. État de santé Condition physique Dépendances occasionnelles Certains facteurs échappent parfois à notre volonté. Les habitudes de travail personnelles influent-elles sur votre santé?

Comment organiser le télétravail pour le long terme? Par Brian Dolan. Alors que la pandémie mondiale du Covid-19 a obligé les entreprises à confiner leurs salariés dans leurs maisons individuelles, beaucoup ont été surpris de constater à quel point cela fonctionnait bien. Même les entreprises qui s’opposaient catégoriquement au travail à domicile constatent que la production a suivi, et parfois dépassé, le rythme de leur modèle traditionnel. Alors que le mouvement visant à assouplir les restrictions se développe (NDLR : aux Etats-Unis), ces entreprises examinent attentivement ce qui s’est passé et se demandent sérieusement si cette option ne serait pas meilleure sur le long terme. Toutefois, travailler à domicile lorsqu’il n’y a pas d’autres options et que tout le monde le fait est très différent de travailler à distance sur le long terme. Mettre le “bureau” à domicile La mise en place du télétravail dans la durée, qu’il soit partiel ou à plein temps, nécessite une approche plus systématique. Créer et maintenir une culture de la distance

Malaise oculaire chez les travailleurs de bureaux Que signifie un bon éclairage? Le travail de bureau est difficile pour les yeux et il exige un bon éclairage pour donner un maximum de confort et de rendement. Lorsqu'on parle d'un « bon » éclairage, on entend un degré d'illumination suffisant pour voir les textes imprimés, écrits à la main ou affichés à l'écran, sans éblouir par un niveau lumineux excessif (cause d'éblouissement). Quelles sont les autres Réponses SST qui traitent de l'éclairage? Voir aussi les documents suivants : Quels sont les signes d'un éclairage inadéquat? Un éclairage inadéquat entraîne le plus souvent les malaises suivants : difficulté à lire un document papier ou à l'écran (trop de lumière ou éblouissement trop important, ou encore, luminosité trop faible ou ombres); fatigue oculaire; irritation des yeux; vision floue; sécheresse et sensation cuisante aux yeux; mal de tête. Un environnement visuel adéquat : Quels sont les défis que l'ordinateur présente en matière d'éclairage? L'écran peut miroiter. Plafonniers Écran

Le télétravail a aussi son côté sombre Les entreprises, lors du confinement, ont donné une large place au télétravail. Le déconfinement a conduit à un développement de cette nouvelle forme de travail. Mais cela présente aussi des dangers, pour le salarié et pour l'entreprise, souligne Laurence Monnet-Verdier, associée Capital Humain pour Deloitte. Challenges - Le confinement a consacré le télétravail comme une nouvelle forme de travail. Laurence Monnet-Verdier - Dans certaines entreprises, nous avons constaté que 100% des salariés étaient passés, pendant le confinement, au télétravail. On a plutôt souligné les bienfaits du télétravail que ses dangers ! C’est vrai. Que s’est-il passé quand les salariés étaient livrés à eux-mêmes ? Ils se sont trouvés isolés : c’est le deuxième risque du télétravail. N’y a-t-il pas aussi un risque de rupture du lien entre l’entreprise et son salarié ? Oui, et c’est le troisième risque : voir le lien qui unit le salarié et son employeur se distendre jusqu’à la perte de sens.

Related: