background preloader

Youtube

Youtube

http://www.youtube.com/watch?v=ih6OefS33KQ

Related:  EDK iPhone 2020Les territoires de la mondialisationMondialisation et commerce internationalMondialisation en fonctionnementMONDIALISATION

La Chine déménage! Aspects territoriaux d'une présence croissante en Afrique - Globe Globe vous propose cette semaine de poursuivre la réflexion de Géraud Magrin, invité de Planète le mercredi 12 octobre 2011, en parcourant les conséquences de la présence chinoise en Afrique, tant sur le modelage du territoire, que sur les ressources du continent, ou sur les économies locales. Pour écouter l’emission, rendez-vous ICI. (photo vignette : l'entrée du site de forage de la centrale géothermique Olkaria, dans la vallée du Rift au Kenya, exploitée par une entreprise chinoise. Laure Birckel - 2009)

Le protectionnisme, une des causes du ralentissement du commerce mondial (Global Trade Alert) The 18th Global Trade Alert Report, novembre 2015 Le commerce mondial décroît depuis octobre 2014. Selon un rapport du Global Trade Alert* préparé pour le G20 qui s'est tenu en novembre 2015 à Antalya en Turquie, la forte hausse des mesures protectionnistes explique en partie ce ralentissement. Le 18ème rapport du Global Trade Alert , établi pour le compte du Centre for Economic Policy Research, pointe une forte contraction des échanges mondiaux. Après une reprise en 2010, la croissance du commerce mondial s'est stabilisée à partir de mi-2011. Depuis octobre 2014, les échanges mondiaux décroissent.

Le versement illégal de subventions américaines à Boeing condamné par l’OMC Boeing et Airbus s’affrontent depuis 2004 devant l’OMC à propos de leurs subventions réciproques. Les Etats-Unis ont maintenu des subventions illégales accordées à Boeing, mais peu d’entre elles ont nui aux intérêts commerciaux de l’Union européenne (UE), a jugé, vendredi 9 juin, l’Organisation mondiale du commerce (OMC). L’OMC examinait une plainte déposée par l’UE et en a conclu que Boeing avait bénéficié d’une exemption fiscale entre 2013 et 2015 malgré les promesses faites par le gouvernement américain de mettre fin à toute subvention. Dans sa décision, l’OMC a rejeté 28 des 29 critiques formulées par Bruxelles. Le groupe spécial mis en place par l’OMC a conclu qu’un seul programme américain de subventions, consistant en une réduction du taux de taxe foncière dans l’Etat de Washington pour un montant total de 325 millions de dollars, avait eu effectivement des effets néfastes. Selon les règles de l’OMC, chaque partie dispose d’un délai de 60 jours pour faire appel de cette décision.

Les galériens de l'iPhone 5 M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Harold Thibault Zhengzhou, dimanche 14 octobre. En ce début d'après-midi, une épaisse fumée s'échappe d'un immeuble de quatre étages où une partie des quelque 120 000 salariés de l'usine Foxconn se partage des appartements-dortoirs précaires. Lu, 19 ans, qui travaille depuis un mois sur la ligne de fabrication de l'iPhone 5, est en train de faire sa lessive. Elle a juste le temps de dévaler les escaliers en trombe, le visage couvert de suie. Pourquoi l’iPhone ne sera jamais fabriqué aux Etats-Unis Ce qui a incité Apple à faire assembler ses téléphones en Chine n’est pas tant le faible coût de la main-d’œuvre que sa flexibilité : là-bas, on peut tirer du lit 8 000 ouvriers en pleine nuit et les mettre au boulot. En février 2011, lorsque Barack Obama a rencontré en Californie les grands noms de la Silicon Valley, chaque invité avait été prié de préparer une question pour le président. Pourtant, quand Steve Jobs, le patron d’Apple, a pris la parole, Obama l’a interrompu avec une question de son cru : “Que faudrait-il faire pour que les iPhones soient fabriqués aux Etats-Unis ?”

Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Alexandre Mirlicourtois Le Royaume-Uni va tomber dans une grave récession Julien Pillot Comprendre la matrice du BCG Alexandre Boulègue Le marché du mobilier urbain Monde global, monde chaotique? En butte à ses propres « contradictions internes », confrontée à des impasses, voire des échecs, mais s’accélérant par ailleurs, notamment du fait de la révolution numérique, la mondialisation ne cesse d’interroger les praticiens et les chercheurs en relations internationales. C’est notamment le cas de Pascal Boniface, directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et d’Hubert Védrine, ancien conseiller diplomatique de François Mitterrand puis ministre des Affaires étrangères (1997- 2002). Dans leur Atlas du monde global, qui vient d’être réédité, ils proposent un exposé synthétique, organisé autour de 100 cartes, « pour comprendre un monde chaotique« . Pédagogique, cet ouvrage entend réintroduire un peu de recul et de raisonnement dans l’analyse d’un monde devenu complexe. Il existe en effet plusieurs façons d’interpréter le monde désormais global qui est le nôtre.

Une nouvelle route de la soie La Chine dévoile depuis deux ans un ambitieux projet : faire revivre la route de la soie. L’objectif est d’arrimer plus fermement à l’Empire du Milieu l’Asie du Sud-Est ainsi que les ex-républiques soviétiques musulmanes. Mais aussi d’accélérer les transports vers l’Europe. En voici les grandes lignes. — Mathieu Perreault, Mathieu Perreault La Presse Accaparement de terres : la Chine, l'Inde et les États-Unis aussi...ce processus fait entrer dans la mondialisation des territoires qui en retirent peu de profit. Dans la mondilaisation mais pas dans ses bénéfices Lors d’une présentation au cours de laquelle je parlais de la série de cartes des appropriations de terres à l’étranger par les entreprises européennes, quelqu’un dans le public me posa cette question : Vous évoquez les pays européens, soit, mais et la Chine en Afrique, et les milliers de paysans chinois qui s’installent en Afrique, vous en dites quoi ? La Chine fait peur, à tort ou à raison, mais avec tous ses Chinois, elle fait peur. Les Chinois, donc, sont nombreux. Avec l’élévation du niveau vie, la demande en viande a explosé alors que les terres arables du pays ne représentent toujours qu’environ 8 % ou 9 % du territoire chinois.

Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Alexandre Mirlicourtois Le Royaume-Uni va tomber dans une grave récession Julien Pillot Comprendre la matrice du BCG Alexandre Boulègue Le marché du mobilier urbain Le graphique Xerfi : Comprendre les sources de compétitivité de la France Les chaînes de valeur mondiales, nouveau modèle du commerce international Apanage hier d’industries comme le textile-habillement et l’automobile, la fragmentation de la production s’est étendue ces dernières années à l’ensemble des industries et des activités de services; le degré de fractionnement des productions est évidemment lié aux caractéristiques techniques des produits (nature du produit, pluralité ou non de ses composants, degré de contenu technologique, répartition des parts matériel/immatériel dans sa conception et sa réalisation) et aux coûts induits par la dispersion géographique de la production. En conséquence, l’on observe des chaînes de valeur plus ou moins longues, plus ou moins complexes. Les entreprises multinationales étendent leurs réseaux de production afin de trouver la meilleure combinaison mondiale de sites de production et d’accès aux marchés. Processus de montée en gamme dans les chaînes de valeur

Related: