background preloader

Une course vers le ciel. Mondialisation et diffusion spatio-temporelle des gratte-ciel

Une course vers le ciel. Mondialisation et diffusion spatio-temporelle des gratte-ciel
Une course vers le ciel. Mondialisation et diffusion spatio-temporelle des gratte-ciel Mots clés: Gratte-ciel • Diffusion spatio-temporelle • Monde La construction de gratte-ciel a des ressorts aussi bien fonctionnels que symboliques. «Nous construisons à une hauteur qui rivalisera avec la tour de Babel». «Les signes s’exposent dans une matière, une forme et plastique qui ont une double fonction d’usage et de représentation». Le débat sur la construction de tours est récurrent dans les capitales européennes [1]. Dans une première partie, après avoir défini ce que nous entendons par tour et par gratte-ciel, nous reviendrons brièvement sur l’histoire — très bien renseignée d’ailleurs — de leur apparition, de leur diffusion et de leur croissance, en nombre comme en taille. Tours et gratte-ciel Dans pratiquement toutes les cultures, on observe une tendance commune à la construction vers le ciel, souvent à des fins de prestige (Dupré, 2005). Pourquoi les gratte-ciel? Firmes et gratte-ciel Related:  Paysages de la finance mondialiséeG-th2 - ch2- Les territoires de la mondialisationDubai

Les tours du pouvoir Dossier : Le retour des tours dans les villes européennes À Dubaï, Burj Khalifa, la plus haute tour du monde, culmine à 828 m. Parmi les 54 tours [1] d’au moins 300 m recensées dans le monde (Emporis 2011), 37 sont en Asie et 14 aux États-Unis. « La folie des hauteurs », écrit Paquot (2008). Émulation verticale (photo : J. La question n’est pas « être ou ne pas être » pour la construction des tours. Cachez ces motivations que l’on ne saurait voir Quelques arguments apparaissent de façon répétée dans ce débat. Les tours affichent une richesse, une réussite, une force, un pouvoir, vrais ou prétendus. Construire des tours pour densifier : les faux postulats implicites La défense des tours rattache la construction en hauteur aux lois du marché et à la nécessité de densifier. Cette logique est trop simple. Le second postulat relie de manière automatique densification et construction en hauteur. Le silence sur les coûts matériels et humains Les illusions de la modernité

1. Mondialisation et localisation des activités économiques : les nouveaux défis posés par l'entrée dans le XXIe siècle Si jusque dans les années 1980 le processus de mondialisation était étudié sur un mode classique en lien avec l’internationalisation de l’économie mondiale (avantages comparatifs, division internationale du travail…), on a assisté dans les décennies 1980-1990 à l’hégémonie conceptuelle d’approches de plus en plus globalisantes survalorisant la seule échelle mondiale et déterritorialisant et dépolitisant les articulations entre territoires, économies et sociétés. La profonde rupture introduite par la crise actuelle et l’émergence rapide de nouvelles configurations internationales obligent à repenser les articulations systémiques qu’entretiennent aujourd’hui mondialisation et localisation des activités économiques. Dans ce cadre, on doit à la fois réhabiliter la fonction stratégique du pilotage politique – entendu au sens large de polis, la vie de la cité – aux échelles nationales et continentales (cf. Rétrospective et état actuel des connaissances : quatre pistes d’analyse

Burj Khalifa Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le projet[modifier | modifier le code] Downtown Burj Khalifa[modifier | modifier le code] Burj Khalifa fait partie d’un vaste projet urbanistique, immobilier et architectural couvrant une superficie de 2 km2. Burj Khalifa[modifier | modifier le code] Le promoteur Emaar, l'une des deux plus grandes sociétés immobilières de Dubaï, a annoncé en février 2003 son intention de construire Burj Khalifa[6]. La version finale mesure 828 mètres[2] de haut et compte 160 étages « habitables »[7]. Le budget total du projet Burj Khalifa s'élève à environ 1,5 milliard de dollars américains, soit environ 1 milliard d'euros, à comparer à celui du complexe urbanistique d'ensemble Downtown Burj Khalifa qui, lui, culmine à environ 20 milliards de dollars américains[réf. nécessaire]. La construction[modifier | modifier le code] Animation schématique du processus de construction de la tour (jusqu'en juin 2008). plus de 330 000 m3[9] de béton armé.

Comment l'Islande traque ses "néo-vikings" de la finance, responsables de la crise Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Charlotte Chabas Avant la crise économique, Olafur Hauksson était commissaire de police à Akranes, petit port de 6 500 habitants planté au bout d'une péninsule glacée, à une cinquantaine de kilomètres de Reykjavik. Les plus grosses enquêtes de sa carrière concernaient quelques meurtres et viols commis dans la région. Aujourd'hui, la taille de ses prises a changé. Jusqu'à l'été 2008, les économistes ne tarissaient pourtant pas d'éloges sur le "miracle" islandais. Mais à la fin de l'été 2008, la bulle islandaise explose, conséquence de la crise des subprimes américaine. Depuis cette date fatidique, l'Islande a connu des jours troubles. Les élections législatives anticipées portent la gauche au pouvoir. Dans cette société si restreinte, le petit cercle de professionnels qui auraient pu prétendre à la fonction étaient eux-mêmes trop impliqués dans le système pour le juger. A ce jour, quelques condamnations ont déjà été prononcées.

Liste de gratte-ciel européens Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Voici une liste de gratte-ciel européens, suivant leur hauteur. Méthodologie[modifier | modifier le code] La liste suivante est basée sur les critères suivants : Les structures considérés sont des gratte-ciel, c’est-à-dire des immeubles de grande hauteur (min. 100 m.) utilisés par des habitations ou des bureaux sur la quasi-totalité. Liste des gratte-ciel européens construits[modifier | modifier le code] Liste des gratte-ciel européens en construction[modifier | modifier le code] Liste de gratte-ciel européens en projet[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code]

Territoire Md° : inégal intégration -carte Device connectés Construire des gratte-ciel serait annonciateur de crise La thèse a été émise par la banque d’affaires britannique Barclays : l’explosion des gratte-ciel serait un prélude à une crise financière.Alimentant les débats et conversations depuis plusieurs jours, peut-on établir une corrélation entre ces deux phénomènes? Le constat En se basant notamment sur des statistiques, Barclays défend la thèse selon laquelle la multiplication des constructions de gratte-ciel a généralement précédé des crises financières. Pour la banque il existe un lien étroitement dangereux entre l’édification des immeubles les plus hauts du monde et l’arrivée imminente d’une crise financière, ce lien pouvant a priori être démontré sur les 140 dernières années.Ainsi, en 1929, année du krach de Wall Street, qui allait déclencher la grande dépression, New York comptait déjà 188 immeubles de plus de 20 étages et les chantiers étaient loin d’être rares. En 1974, alors que les USA connaissent un grave déficit commercial et que le dollar plonge, Chicago célèbre ses grattes ciel.

LA CRISE DU CAPITALISME FINANCIER MONDIAL ET SA CONTAGION AU SECOND MONDE « ÉMERGENT » ET AU TIERS MONDE La question initiale se posait de savoir si le second monde émergent pourrait résister à la crise financière et à la récession du premier monde et jouer un rôle de locomotive ou d’amortisseur ou, au contraire, s’il serait emporté dans la crise mondiale. La plupart des études (CEPII, 2008 ; OFCE, 2008) prévoyaient une simple inflexion de la croissance pour les pays émergents et un relatif découplage des économies d’Amérique latine ou d’Asie par rapport à la conjoncture américaine. Les raisons tenaient essentiellement au rôle de la demande intérieure dans ces pays et à la consolidation du secteur financier malgré des risques de surchauffe. Bien qu’ouvertes, ces économies étaient devenues moins sensibles aux chocs commerciaux internationaux. Elles avaient bien résisté au déclenchement de la crise financière en août 2007. En revanche, le canal financier conduisait à différencier deux types d’économies émergentes. a – La contagion de la crise b – La différenciation des processus de contagion

Hermitage construirait deux tours géantes à la Défense Samedi, le promoteur russe s'est engagé par un protocole d'accord avec l'Epad à construire d'ici à début 2016 deux tours de 91 étages. La signature a eu lieu en présence de Nicolas Sarkozy et du président russe, Dmitri Medvedev. Samedi, à Saint-Pétersbourg, le promoteur russe Hermitage s'est engagé par un protocole d'accord avec l'Epad à construire d'ici à début 2016 deux tours de 91 étages d'un genre nouveau à la Défense. Aujourd'hui, le gratte-ciel le plus élevé dans le quartier d'affaires tutoie les 220 m. Quant aux appartements qui auront une vue imprenable sur Paris, ils seront positionnés sur le créneau du grand luxe avec un prix de 12 000 euros le mètre carré. Présenté en mars 2009, le projet Hermitage Plaza a d'ailleurs rencontré une certaine suspicion chez les professionnels français de l'immobilier. Des immeubles promis à la démolition Mais, depuis, Hermitage a apporté quelques garanties.

territoires de la mond° = le "land grabbing" mondial Nourrir les Hommes - Les enjeux d’une agriculture mondialisée. Trois problématiques guident la question au programme de géographie de seconde. Le premier axe s’organise autour d’une interrogation découlant des deux thèmes étudiés précédemment avec les élèves (l’augmentation de la population mondiale, abordée sur le thème introductif d’histoire et la nécessité de faire face à des besoins premiers, amenée par l’étude du concept de développement) : La Terre peut-elle nourrir une population de 9 milliards d’habitants en 2050 ? « Les inégalités d’accès à la nourriture sont flagrantes à toutes les échelles. Sur ce premier axe, la cartographie de la FAO permet de mettre en évidence les pays touchés par la sous-alimentation. [2] Sur le site de la FAO, la cartographie interactive permet de visualiser cinq périodes chronologiques, depuis les années 1990. On entre ici au cœur des choix de mise en œuvre, au coeur de choix terminologiques qui posent l’engagement. Jean-Christophe Fichet - Clio-carto

Related: