background preloader

Comment les facteurs de production déterminent-ils les choix de production ?

Facebook Twitter

1. Les facteurs de production (capital, travail matières premières, connaissances)
2. Les gains de productivité et coûts de production
3. La chaine de valeur
4. Les principes et finalités de l’impartition

Comprendre les chaînes de valeur mondiales - Le graphique. La mondialisation a provoqué une fragmentation des chaînes de valeur. Cela signifie que les diverses opérations de conception, de logistique, de production et de services nécessaires à la fabrication d’un produit final peuvent être réparties dans un très grand nombre de pays. Sous cet angle, la valeur créée dans chaque pays est la différence entre ce qu’il importe et ce qu’il réexporte après enrichissement de nouveaux composants ou nouveaux services.

La valeur totale du produit est donc la somme de toutes ces valeurs ajoutées dans chacun des pays. La fragmentation des chaînes de valeur a profondément bouleversé la configuration du commerce mondial. Une réalité bien mal appréhendée par les chiffres usuels du commerce extérieurs qui empilent les facturations à l’exportation. Aujourd’hui, il est probable que ce même produit, toujours conçu aux Etats-Unis, sera assemblé ailleurs, en Chine par exemple. L'Iphone, un produit "Made in monde" - Déchiffrage - ARTE.

Jamy retrace l'itinéraire d'un jean. Cathy Alegria, Xerfi - Comprendre les dangers de l’externalisation - Comprendre. Comprendre l'impact des gains de productivité sur l'économie - Le graphique. La productivité de la France s’épuise depuis 2008.

Comprendre l'impact des gains de productivité sur l'économie - Le graphique

Et c’est un problème majeur, car c’est sa progression, et elle seule, qui permet aux Français de s’enrichir de façon durable, en dehors des phases de bulle. Ce n’est d’ailleurs pas difficile à comprendre à partir de ce schéma simplifié. Il faut d’abord garder à l’esprit que la productivité mesure l’efficacité avec laquelle une économie mobilise ses ressources pour fabriquer des biens et des services. Sylvie Montout, Business France - Les firmes françaises dans les chaînes de valeur mondiales. Le Coronavirus et l'impact de la Chine dans les chaînes de valeur mondiales. Acteur encore mineur du commerce international au milieu des années 90, la Chine c’est désormais près de 11% des exportations mondiales de biens et services et un peu plus de 10% des importations, ce qui place l’Empire du milieu au 1er rang des pays exportateurs devant les Etats-Unis et l’Allemagne et à la 2ème place des pays importateurs derrière l’Amérique.

Le Coronavirus et l'impact de la Chine dans les chaînes de valeur mondiales

Et encore, cette ascension, même fulgurante, de la Chine dans le commerce mondial rend insuffisamment compte de son réel rôle de plaque tournante. La mondialisation a complétement transformé les chaînes de valeur qui dans nombre d’activités ont éclaté tout en devenant plus globales sous l’égide des multinationales. Anaïs Voy-Gillis, l’Institut français de géopolitique - Recomposition et relocalisation des chaînes de valeur.

L’industrie connaît un certain nombre d’évolutions ces dernières années qui viennent questionner le mouvement connu depuis les années 1980 d’un éclatement de la chaîne de valeur.

Anaïs Voy-Gillis, l’Institut français de géopolitique - Recomposition et relocalisation des chaînes de valeur

Cet éclatement ne porte pas seulement sur le design et la commercialisation d’un côté et la production, mais également sur une segmentation de la production entre :- les productions à haute valeur ajoutée et celles à faible valeur ajoutée, - les savoir-faire nécessaires à la production avec un maintien de certains savoir-faire critiques en occident,- et bien d’autres facteurs. Cet éclatement de la valeur s’est traduit de manière géographique avec la délocalisation d’une partie de la production dans des pays où la main-d’œuvre était réputée moins chère et le maintien des autres activités dans les pays occidentaux.

Il y a également une spécialisation géographique des pays qui vient complexifier les chaînes de valeur :1. La période que nous vivons est unique par les possibilités de relocaliser qu’elle offre. Les robots toujours plus présents dans notre travail : mais du coup, quels seront les métiers et compétences du futur ? DÉCRYPTAGE - Selon un rapport du Forum économique mondial, plus de 50% des tâches professionnelles courantes seront effectuées par les machines à partir de 2025.

Les robots toujours plus présents dans notre travail : mais du coup, quels seront les métiers et compétences du futur ?

Une mutation qui va entraîner une transformation profonde du marché du travail. 19 sept. 2018 16:29 - Sibylle LAURENT Les robots s’incrustent, toujours plus. Au point de remplacer les travailleurs, menacés par cette automatisation et robotisation dans tous les secteurs ? C’est ce que pourrait faire craindre l’étude du Word Economic Forum (Forum économique mondial, dont le sommet se tient chaque année à Davos) publiée lundi : en 2025, 50% des tâches professionnelles seront exécutées par des machines.

Sur le papier, ces données peuvent faire frémir. Ce qui est sûr, c’est que certains secteurs seront plus concernés que d’autres. Sur quoi miser pour s'en sortir ? Les métiers plein d'avenir Alors oui, cette "révolution" dessine aussi de nouveaux métiers. Car oui, il y aura tout de même une vie en dehors de l'informatique !