background preloader

Réchauffement : les dix points marquants du rapport du GIEC

Réchauffement : les dix points marquants du rapport du GIEC
Une compilation de près de 20 000 études et projections scientifiques par plus de 800 chercheurs. Voilà la somme que représente le 5e rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) qui vient d'être intégralement achevé et qui s'avère bien plus alarmant que la précédente édition en 2007. Après un premier volet qui concernait l'état des connaissances scientifiques sur le réchauffement, publié fin septembre, et un deuxième sur l'impact et l'adaptation du changement climatique en cours sur les sociétés et écosystèmes, fin mars, la troisième partie a été révélée, dimanche 13 avril, et concerne cette fois les mesures d'atténuation de ce dérèglement climatique. Voici une synthèse en dix points pour s'y retrouver dans ces travaux colossaux, les plus complets sur le sujet. Jusqu'à 4,8 °C d'augmentation de la température d'ici à 2100 Un réchauffement d'origine humaine Une hausse du niveau des mers jusqu'à 1 mètre Des événements climatiques extrêmes plus nombreux

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/14/rechauffement-les-dix-points-marquants-du-rapport-du-giec_4399907_3244.html

Related:  MONDE SANS ARGENTLes menacesConstat du réchauffement climatique - rapport du GIECEnvironnement et Humanité en DangerNature

Les moissons du futur. Nourrir 9 milliards d’humains en 2050 [ Reportage ] Les moissons du futur. Nourrir 9 milliards d’humains en 2050 ? Nourrir 9 milliards d’humains en 2050. Bouleversement du climat: les aveux de l’Agence internationale de l’énergie L’Agence internationale de l’énergie estime nécessaire d’appliquer « des mesures de grande ampleur avant 2020 » si l’on veut éviter une inhospitalité dangereusement croissante de la planète. L’IEA fait ses propositions : promotion de l’efficacité énergétique, limitation des centrales à charbon les moins efficaces, réduction des émissions de méthane dans la production gazière et pétrolière, réduction des subventions à la consommation de combustibles fossiles… Couverture du rapport spécial de l’Agence internationale de l’énergie pour « redéfinir les contours du débat énergie-climat ». C’est le monde à l’envers, un peu comme quand il fait nuit le jour, quand un pyromane veut éteindre un feu, ou quand à la veille de l’été tombent des grêlons gros comme des oeufs ! Quelques commentaires, souvent inspirés de dépêches d’agences de presse, mettent surtout en valeur les propositions de l’lEA pour “contenir le réchauffement de la planète à 2 degrés”. Bon, on fait quoi maintenant ?

Un Chinois émet désormais plus de CO2 qu’un Européen LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart La hausse des émissions de dioxyde de carbone (CO2) se poursuit à un rythme effréné et coïncide avec le plus pessimiste des quatre grands scénarios de développement imaginés par la communauté scientifique. Dimanche 21 septembre au soir, le Global Carbon Project (GCP), un consortium d'organismes de recherche internationaux de référence, a rendu public le bilan des émissions anthropiques de CO2 durant l'année 2013 et confirmé que celles-ci sont hors de contrôle. En 2013, la combustion des ressources fossiles (pétrole, gaz, charbon) et les cimenteries ont émis quelque 36 milliards de tonnes de CO2 (GtCO2), en hausse de 2,3 % par rapport à 2012. Quant à la déforestation, elle a conduit à l'émission de 3,3 GtCO2. Soit un total de près de 39,3 milliards de tonnes du principal gaz à effet de serre émis par l'homme.

Les fourmis moissonneuses, agents de réhabilitation POLLUTION. Le 7 août 2009, 4700 mètres cubes de pétrole brut se sont déversés au cœur de la Réserve naturelle des coussouls de Crau, suite à la rupture d’un pipeline. En tout cinq hectares d’une végétation unique en Europe de l’ouest, une pseudo-steppe, ont été détruits. Sous l’égide de l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (IMBE) et du Laboratoire de chimie de l’environnement, un vaste programme de réhabilitation du site a été mis en place.

"Climat, 15 vérités qui dérangent", Istvan Marko et Al. En Allemagne, le débat climatique fait rage entre alarmistes voulant “transformer la société” au nom de la lutte contre le réchauffement climatique (comme, par exemple, Hans Joachim Schellnhuber Icône de liens externes ), et climato sceptiques. Ce débat a été ouvert par un pavé dans la mare jeté par le professeur Fritz Vahrenholt Icône de liens externes , un des pères du mouvement écologiste allemand et scientifique, qui a écrit un ouvrage destructeur pour les théories “réchauffistes” lorsque il s’est aperçu que les théories propagées par le GIEC étaient non seulement erronées, mais l’étaient sans doute volontairement, et donc avec une intention malhonnête.

Tous les chiffres sur les énergies renouvelables en France ENVIRONNEMENT L'Ademe a réalisé une étude comparant l'ensemble des sources énergétiques du point de vue de leur production, et de leur coût... Mickaël Bosredon Avec une part de 74,1% de la production électrique française, le nucléaire est très loin devant les autres énergies. Changement climatique : une nouvelle stratégie Alors que les décideurs mondiaux se réunissent cette semaine à New York dans le cadre de la Climate Week, la pression monte afin d’aboutir à un nouvel accord sur le climat à Paris en décembre [dans le cadre de la COP21]. Le résultat de cette réunion jettera les bases de l’indispensable réponse globale pour faire face à la hausse des températures et aux dérèglements climatiques. Mais le changement ne pourra pas venir que des décideurs politiques à l’échelon national ; nous pensons que les collectivités territoriales et le secteur privé doivent eux aussi jouer un rôle important dans l’élaboration du plan d’action mondial de lutte contre le dérèglement climatique. Les discussions autour du changement climatique ont commencé à évoluer.

Climat : attention, ça chauffe ! Faute de baisse des émissions de gaz à effet de serre, les impacts du réchauffement de la planète, déjà de plus en plus perceptibles, seront massifs. En mai 2013, la concentration de CO2 dans l'atmosphère (mesurée à Hawaii) a franchi le cap des 400 parties par million (ppm). Une augmentation folle depuis le dépassement, il y a un siècle, du seuil des 300 ppm, lequel n'avait jamais été atteint durant le million d'années précédent. Cette accumulation du principal des gaz à effet de serre est directement liée à une consommation mondiale d'énergie qui ne fléchit pas (environ 13,5 Gtep en 2013, en hausse de 54 % depuis 1990). Elle reste fondamentalement dépendante du charbon, du pétrole et du gaz (qui totalisaient 81,2 % de la demande en 1990 et 80,9 % en 2013). C'est la principale cause de l'augmentation de 1 °C des températures moyennes enregistré depuis les années 1900.

Recensement des hécatombes animales dans le monde de 2008 à 2014 (Video) C’est un travail colossal qui revient sur toutes les hécatombes d’animaux qui à ce jour, sont encore inexpliquées! Car ce qui est étrange, c’est que systématiquement, il n’y a qu’une seule espèce de touchée à la fois! Pourquoi quand un des pies sont touchées, d’autres oiseaux vivant dans le même périmètre ne sont pas concernés? Pareil pour les autres espèces animales, une espèce de concernée et mourant en masse, mais pas d’autres… Et le nombre d’hécatombes se comptent par centaines. Source : Les Moutons Enragés

Related: