background preloader

GIEC

Facebook Twitter

COP21 Paris 2015 : le GIEC évalue le réchauffement climatique et ses conséquences - Paris 2015 : le GIEC évalue le réchauffement climatique et ses conséquences - Dossier d'actualité. La 21e conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP 21) organisée à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 doit aboutir à un nouvel accord international permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

COP21 Paris 2015 : le GIEC évalue le réchauffement climatique et ses conséquences - Paris 2015 : le GIEC évalue le réchauffement climatique et ses conséquences - Dossier d'actualité

WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf. Lettre PIGB 19 - montée du niveau des mers - CNRS - Dossier Sagascience - Le Climat. Mais cette vitesse d’élévation est loin d’être uniforme : dans certaines régions, la mer a monté plus vite que la moyenne (jusqu’à 20 mm/an), dans d’autres, elle a même baissé (figure 2) atteignant parfois une baisse de plus de 10 mm/an.

Lettre PIGB 19 - montée du niveau des mers - CNRS - Dossier Sagascience - Le Climat

Nous savons depuis peu (voir ci-dessous) que ces variations régionales des vitesses de variations du niveau de la mer sont causées par la distribution non uniforme du contenu thermique de l’océan, avec les régions plus chaudes coïncidant avec les régions de hausse du niveau de la mer et les régions plus froides coïncidant avec les régions de baisse de niveau. La hausse du niveau de la mer s'est accélérée - 12 mai 2015. IMPRECISIONS.

La hausse du niveau de la mer s'est accélérée - 12 mai 2015

L'élévation du niveau de la mer dans le monde s'est accélérée ces dix dernières années, contrairement à ce qu'indiquaient de précédentes estimations, selon une étude parue lundi 11 mai 2015 dans la revue Nature Climate Change. Des études basées sur des données satellitaires avaient montré que la hausse du niveau des océans ces dix dernières années avait ralenti par rapport à la décennie précédente. Mais elles n'incluaient pas d'éventuelles imprécisions des instruments utilisés, qui ne prenaient notamment pas en compte le mouvement vertical de la Terre pour calculer le niveau des mers. Le mouvement vertical de la Terre est un mouvement naturel de hausse de la surface terrestre, qui peut survenir par exemple lors d'affaissements ou de séismes. L'équipe dirigée par le chercheur Christopher Watson, de l'Université de Tasmanie (Australie) s'est employée à identifier et à corriger les inexactitudes des mesures satellitaires.

La hausse du niveau de la mer s'est accélérée. Malé, capitale menacée - Un aperçu des dégâts causés par la montée des eaux autour du monde. Comment la montée du niveau des mers pourrait remodeler notre planète. Comment la montée du niveau des mers pourrait remodeler notre planète. Les glaces représentent plus de 21 millions de km3 sur notre planète.

Comment la montée du niveau des mers pourrait remodeler notre planète

Les scientifiques estiment qu’elles mettront plus de 5 000 ans, à fondre en totalité. Mais si nous brûlons tout le charbon, le pétrole et le gaz, il est probable que toute glace disparaisse de la Terre bien avant cette échéance. Il y ferait alors très chaud : la température moyenne pourrait atteindre 26,6 °C au lieu de 14,4 °C à l’heure actuelle. D’immenses régions deviendraient inhabitables et les déserts s’étendraient. Les cartes présentées ici n’illustrent pas ces changements. Illustrations de Kees Veenenbos. #COP21 - France : jusqu'où la mer va-t-elle monter. Sur les satellites qui scrutent son niveau, certains pourraient avoir des doutes.

#COP21 - France : jusqu'où la mer va-t-elle monter

Pourtant, la mer monte. Inexorablement. Peut-être même plus vite qu’on ne le croyait. Une étude parue le 14 janvier 2015 dans la revue scientifique Nature a réexaminé les enregistrements des centaines de marégraphes qui mesuraient le niveau marin au XXe siècle. Elle conclut que la hausse des océans a été… surestimée. L’accélération du phénomène est donc bien plus rapide qu’on ne le pensait. Concernée, la France ? Mais, même juchées sur une falaise ou protégées par une dune, les autres villes côtières ne sont pas à l’abri des conséquences des tempêtes ou des grandes marées. COP21 Paris 2015 : le GIEC évalue le réchauffement climatique et ses conséquences - Paris 2015 : le GIEC évalue le réchauffement climatique et ses conséquences - Dossier d'actualité. Nouveau rapport sur le climat : la mer va monter plus vite que prévu - 21 septembre 2013. 4,8°C en plus et montée des eaux : le scénario catastrophe du Giec - 27 septembre 2013. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), qui rassemble 250 scientifiques du monde entier, a adopté vendredi 27 septembre, le premier volet de son nouveau rapport.

4,8°C en plus et montée des eaux : le scénario catastrophe du Giec - 27 septembre 2013

Principale conclusion : la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique est "toujours plus certaine". Le texte indique que la planète pourrait se réchauffer de 4,8 °C et l'eau monter de près d'un mètre d'ici à 2100. Ecrit par quelque 250 scientifiques, il remet en lumière l'urgence d'agir pour espérer contenir le réchauffement à +2°C depuis l'ère pré-industrielle : un objectif adopté par les 195 pays négociant sous l'égide de l'ONU mais qui semble de moins en moins réalisable. Résumé des points cruciaux abordés par les climatologues.

> Montée des eaux En 2007, dans son dernier rapport, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) avait estimé que la hausse moyenne des océans pourrait atteindre 18 à 59 cm en 2100. Le 5ème rapport du GIEC décrypté. Moins de certitudes sur les sécheresses observées et les cyclones tropicaux Le niveau de confiance quant à l’augmentation des sécheresses lors des dernières décennies est plus faible que lors du 4ème rapport, à cause de la difficulté de comparaison des différents types de sécheresse.

Le 5ème rapport du GIEC décrypté

Il y a moins de certitudes quant aux causes de l’intensification des cyclones tropicaux constatée depuis 1970, sauf en Atlantique où celle-ci est attribuée en grande partie à la variabilité interne du système, avec pour le futur la possibilité d’une plus grande variété dans leurs trajectoires et intensité. Le « palier des températures » ne remet pas en cause le réchauffement anthropique sur les 30 dernières années Les dix années les plus chaudes depuis 1850 ont eu lieu depuis 1998 (2005 et 2010 ont été les deux plus chaudes depuis le début des mesures).

Climat : 5 rapports du GIEC, 5 chiffres alarmants. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Pouchard Réchauffement de l'atmosphère, montée et acidification des océans… L'un après l'autre, les rapports du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) dressent un tableau sombre de l'évolution de notre climat.

Climat : 5 rapports du GIEC, 5 chiffres alarmants

Ce groupe, qui compile près de 20 000 études de plus de 800 chercheurs, a publié dimanche 2 novembre la synthèse de son cinquième rapport après ceux de 1990, 1995, 2001 et 2007. « Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et, depuis les années 1950, beaucoup de changements observés sont sans précédent depuis des décennies voire des millénaires. L'atmosphère et l'océan se sont réchauffés, la couverture de neige et de glace a diminué, le niveau des mers s'est élevé et les concentrations des gaz à effet de serre ont augmenté. » (5e rapport du GIEC, novembre 2014) Voici une sélection de chiffres à en retenir.