background preloader

The Web Is Dead. Long Live the Internet

The Web Is Dead. Long Live the Internet

http://www.wired.com/2010/08/ff_webrip/

Related:  Outils IT - technologies de l'information et de la communicationpost-mediareflexion

22 outils gratuits pour visualiser et analyser les données (1ère partie) Google Fusion Tables (ci-dessus, une carte des Etats-Unis montrant le pourcentage de foyers ayant un accès Internet en 2007, par états, d'après le bureau américain du recensement) Vous avez des données à explorer ? Voici quelques outils qui pourront vous être utiles pour les transformer en informations et en graphiques attrayants. Pour faire parler des données, rien ne vaut une panoplie d'outils de visualisation graphique. Il en existe de nombreux, notamment destinés aux professionnels versés dans l'analyse statistique. #pdlt : “Nous sommes notre première technologie” La lecture de la semaine, il s’agit d’un article de Kevin Kelly (blog) qui s’intitule “Les cyborgs domestiqués” commandé par le site Quiet Babylon qui a demandé à différents auteurs 50 articles autour de la question du cyborg, ce mot, cette notion, fêtant cette année le cinquantième anniversaire de son apparition. Je fais là une traduction mot à mot du texte de Kelly. “L’union profonde entre nous, êtres humains, et nos inventions n’est pas une nouveauté, annonce Kevin Kellly. Si le terme “cyborg” désigne un être en partie biologique et en partie technologique, les humains ont toujours été des cyborgs, et le sont encore. Nos ancêtres ont d’abord ébréché des pierres il y a 2,5 millions d’années pour se faire des griffes.

Read/Write Book 2 Qu’est-ce que les humanités numériques ? Apparue en 2006, l’expression connaît depuis un véritable succès. Mais au-delà du slogan à la mode, quelle est la réalité des pratiques qu’il désigne ? Si tout le monde s’accorde sur une définition minimale à l’intersection des technologies numériques et des sciences humaines et sociales, les vues divergent lorsqu’on entre dans le vif du sujet. Les humanités numériques représentent-elles une véritable révolution des pratiques de recherche et des paradigmes intellectuels qui les fondent ou, plus simplement, une optimisation des méthodes existantes ? Constituent-elles un champ suffisamment structuré pour justifier une réforme des modes de financement de la recherche, des cursus de formation, des critères d’évaluation ?

Web isn’t dead, it’s the economy, stupid ! « Le blog groupe Reflect Web isn't dead, it's the economy, stupid ! Qu’est-ce qu’on nous apprend que nous ne savions pas déjà ? la réponse est RIEN Que le mobile tend à devenir la plateforme d’usages majoritaire dans l’avenir proche ? Mesure de la viralité Aujourd’hui, les annonceurs ont de plus en plus recours au marketing viral dans le but premier de se faire connaitre, d’améliorer, de repositionner son image ou celle d’un de ses produits de manière rapide grâce à de multiples formats (vidéo, audio, podcast…). Les principales problématiques sous-jacentes restent la mesure de l’e-réputation, et de la performance des campagnes virales. Parmi les différentes formes de buzz, prenons le cas des contenus multimédia. Depuis la démocratisation du web, les « buzz » sont montés en croissance et ce sont les consommateurs, eux-mêmes, qui deviennent les principaux vecteurs de ce phénomène en diffusant le média (souvent vidéo) sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, Facebook et Youtube, facteurs de propagation incontournables. En 2010, la vidéo représente 51% du trafic total sur internet aux Etats-Unis et représentera 90% du trafic d’ici 2015. (1)

BlueKiwi : Réseau social et collaboratif 2.0 Le commentaire du cabinet de conseils Useo BlueKiwi est une solution française de réseau social d’entreprise clé en main. Elle propose une plate-forme collaborative et de dialogue pour les échanges internes et externes de l'entreprise. Ses domaines d'application sont assez larges : de l'animation de communautés de pratique au Social CRM en passant par la gestion de projets. La version 10.6 (octobre 2011) apporte des améliorations ergonomiques significatives : un menu de navigation plus clair, et de nouvelles fonctions agissant sur la lisibilité des informations remontant dans le flux d’activité de l’utilisateur. Du bavardage à la réflexion profonde La lecture de la semaine, pour poursuivre en ce début d’année une tradition bien établie, c’est l’édito de Clive Thompson dans Wired, mais il est encore bon, qu’est-ce que vous voulez de plus ? Ce mois-ci, il s’intitule : “Comment les tweets et les textos nourrissent l’analyse en profondeur”. On dit souvent, commence Thompson, que l’internet a détruit la patience nécessaire aux gens pour les échanges longs et fouillés (Cf. le fameux “Est-ce que Google nous rend idiot ?”). La forme de discussion contemporaine ne consisterait qu’en textos, tweets et autres mises à jour de statuts. Et la popularité de ces déversoirs d’énoncés adolescents signifierait que nous avons perdu notre appétence à la contemplation lente et raisonnée. Image : Ma vie de Tweets, 2007-2009, volume I par James Bridle qui anime notamment BookTwo, une réflexion sur l’avenir du livre.

Nouveaux modèles du numérique : une économie ouverte se développe-t-elle Après plusieurs semaines d'échanges, le chapitre de la concertation du Conseil du Conseil national du numérique consacré à l'économie se clôt vendredi 19 décembre. Cette concertation citoyenne alimentera le projet de loi sur le numérique annoncé pour l'an prochain par la secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire. Parmi les propositions discutées, un certain nombre concernent les modèles ouverts. "So long" le Web ? (C'est "Wired" qui le dit) Le Web est mort, vive Internet ? En tous cas, c'est 'Wired'' qui le dit, dans un article (avec le graphe qui va bien) publié en ligne hier, signé par le patron du magazine, Chris Anderson... Comme il l'espérait :) il n'a pas manqué de provoquer un afflux de réactions sur la Toile. Déjà en juin, au salon All hings Digital, Steve Jobs, le patron d’Apple annonçait crânement que c'était bientôt la fin de "l’ère des ordinateurs de bureau", remplacée par celle des terminaux dédiés à certains usages.

Analyse prédictive et Data Mining Chaque jour, les entreprises collectent de gros volumes de données issues d'applications hétérogènes. Cependant, pour la plupart de ces entreprises, l'exploitation pertinente de ces immenses sources d'information relève du défi. Pour faire face aux problèmes et se démarquer de la concurrence, il faut s'appuyer sur des solutions performantes et polyvalentes permettant d'effectuer les analyses prédictives qui vont valoriser les données issues d'entrepôts volumineux et permettre d'expliquer les phénomènes essentiels pour l'entreprise.

Créer un site gratuit avec Google Site : guide TechnoConseil, société de conseil et de formation spécialisée dans le cloud computing (informatique dans les nuages) propose en libre consultation une présentation spécialisée : tutoriel pour la création d’un Google Site. La solution gratuite en ligne Google Site permet en effet de créer un site Internet assez facilement tout y ajoutant des fonctionnalités multimédia de l’univers Google : photos avec Picasa, carte avec Google Maps, vidéos avec YouTube, statistiques avec Google Analytics… La possibilité d’intégration de ces différents éléments, une approche modulaire de la création de site entièrement en ligne et un rendu immédiat à visualiser constituent quelques points forts notables de Google Site ; une alternative aux plates-formes gratuites de blogs actuelles. Le tutoriel pour la création d’un Google Site développe une méthodologie pas-à-pas, étape par étape de la construction d’un espace Web selon son projet, avec captures d’écran tout au long des 84 pages de ce guide. Licence :

Pourquoi Facebook et Google devraient avoir complètement disparu d’ici 5 ans La lecture de la semaine est un post de blog hébergé sur le site de Forbes, blog tenu par un certain Eric Jackson (@ericjackson), fondateur de la société de capital-risque IronFire. Le post est intitulé "Voici pourquoi Facebook et Google devraient avoir complètement disparu d'ici 5 ans". Ce qui est intéressant, c'est que ce post a été écrit fin avril, bien avant donc les déboires qui accompagnent l'introduction de Facebook au Nasdaq en début de semaine. Mais il donne des pistes pour comprendre à quel point Facebook a été survalorisé.

Qu’est ce que le web 2.0 : Modèles de conception et d’affaires pour la prochaine génération de logiciels Nous avons souhaité publier la traduction produite par Jean-Baptiste Boisseau du texte fondateur de Tim O’Reilly « Qu’est-ce que le web 2.0 ? », qu’il avait publié sur son site le 30 septembre 2005. Bien que cette traduction soit déjà disponible sur la toile, il nous semblait important de la porter à votre connaissance, parce qu’elle dessine les limites et l’enjeu du web d’aujourd’hui. Malgré sa densité et sa longueur, nous sommes convaincus que ce texte contribuera à éclaircir ce concept clé et aidera les lecteurs à comprendre les transformations actuelles du web.Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Tim O’Reilly est le président d’O’Reilly Media, un maison d’édition américaine spécialisée dans les livres informatiques et très active dans le domaine des standards ouverts. L’explosion de la bulle internet en 2001 a définitivement marqué un tournant dans l’histoire du web. Cet article est donc une tentative de clarification du sens du terme « web 2.0 ».

Related:  DiversLe Web est-il mort ?ALLOvarious stuff 1net neutralityfuture of the webm-LearningPFEoutils web