background preloader

Travailler ? Pourquoi ? (Mr Mondialisation)

Travailler ? Pourquoi ? (Mr Mondialisation)
Related:  reflexionReportage/infos

Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe » Pourquoi la vitesse est-elle à ce point ancrée dans le fonctionnement de notre société ? La vitesse fait partie du grand mythe du progrès, qui anime la civilisation occidentale depuis le XVIIIe et le XIXe siècle. L’idée sous-jacente, c’est que nous allons grâce à lui vers un avenir toujours meilleur. Cela est-il donc si nouveau ? Dans les temps anciens, vous vous donniez rendez-vous quand le soleil se trouvait au zénith. Cette quête de vitesse n’est-elle pas une illusion ? En quelque sorte si. Le progrès et le rythme auquel nous le construisons nous détruit-il nécessairement ? Le développement techno-économique accélère tous les processus de production de biens et de richesses, qui eux-mêmes accélèrent la dégradation de la biosphère et la pollution généralisée. Pourquoi cherchons-nous systématiquement une utilité au temps qui passe ? Prenez l’exemple du déjeuner. Pourquoi ? Nous sommes prisonniers de l’idée de rentabilité, de productivité et de compétitivité. A qui la faute ? Oui ! Voilà.

Équateur : le courage politique de dire non à la dette et au FMI par Guillaume BEAULANDE Rafael Correa annonçait un plan de restructuration ainsi qu’un audit de la dette publique pour en déceler la part « légitime » (la part utilisée dans l’intérêt du peuple équatorien) et celle « illégitime » (le renflouement des banques privées et issue des contrats de dettes illégaux), voire « odieuse » (contractée par des régimes dictatoriaux contre l’intérêt du peuple). Le pouvoir exécutif avait en effet décidé en 2007 de mettre en place une commission d’enquête pour un audit de la dette sur la période 1976-2006 dont faisaient partie des experts européens tels que Éric Toussaint du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM). Le Président de l’Équateur déclara qu’il ne paierait plus la part de la dette jugée illégitime. Cette part fut estimée alors à 70% de sa totalité. Un point significatif de cette démarche est que 95% des créanciers de l’Équateur (FMI, Banques, et autres fonds institutionnels) ont accepté cette décision !! Le courage. Guillaume Beaulande

Manufacture du Changement Les 30 campagnes qui dénoncent des vérités dérangeantes sur le traitement des animaux dans le monde ! Les 30 campagnes qui dénoncent des vérités dérangeantes sur le traitement des animaux dans le monde ! Partager 5 656partages Voici les 30 campagnes les plus marquantes qui dénoncent les vérités dérangeantes sur le traitement des animaux. L'objectif de ces visuels : illustrer la dégradation de l'environnement par l'homme et les menaces qui pèsent sur les espèces animales. La mode fait plus de victimes que ce que vous ne pensez Sauvez les rhinocéros, nous ne pourrons rien pour les ramener Toutes les 60 secondes, une espèce meurt Même chat, différent propriétaire L'évolution... Donnez un coup de main pour la faune Combien de temps cela prendra avant que nous respections la planète ? Les animaux ne sont pas des clowns La désertification détruit 6 000 espèces chaque année ! L'avenir est fabriqué par l'Homme Aidez-nous à lutter contre les tests cosmétiques Terrifiant VS encore plus terrifiant Stop au commerce d'animaux sauvages Plus d'espace pour les grands Les feux de forêt ne brûlent pas que des arbres

Le SLAM : enfin une mesure contre la démesure Momo comme Mohamed ou Momo comme Maurice ? On savait pas, c’était Momo. Dans le quartier il y avait des gosses arméniens, polonais, italiens, espagnols, mais c’était toujours Momo qui se faisait casser la gueule quand on allait jouer au foot à Bondy. Les autres, non. Disons, normale, la castagne normale, mais Momo, c’était « sidi, crouillat, monzami, melon, raton… » Ils arrivaient en bande, ils jetaient leurs vélos et pif et paf, plein la gueule. C’est vrai au moins pour une raison, pour une seule raison ; nous avions un futur.

Les cinq plus grands regrets des gens avant de mourir Bronnie Ware en a vu des gens mourir. Infirmière en soins palliatifs en Australie, elle accompagne les malades en fin de vie. Elle a remarqué que les regrets qu’on lui confiait sur son lit de mort étaient souvent les mêmes. Sur son blog appelé Inspiration and Chai, elle a établi le top cinq de ceux qui revenaient le plus souvent. Avant de mourir, les gens regrettent généralement: De n’avoir pas eu une vie fidèle à leurs attentes personnelles. « C’est le regret le plus commun », confie Bronnie. « Quand les gens réalisent que leur vie est presque finie et qu’ils ont un regard clair ce qu’ils ont vécu, ils voient que nombre de leurs rêves sont restés vains. D’avoir travaillé si dur. « Ce regret est celui de tous les patients masculins dont je me suis occupée. De ne pas avoir eu le courage d’exprimer leurs sentiments. « Beaucoup de gens n’ont pas exprimé leurs sentiments pour rester en paix avec les autres. De ne pas être restés en contact avec leurs amis.

Monsanto, sa vie, son empire #DATAGUEULE Monsanto, sa vie, son empire #DATAGUEULE Lecteur : - Code embed Description : Data Gueule nous explique tout sur Monsanto en moins de 3 minutes : l'origine de l'entreprise, les chiffres, les pesticides, les OGM. #DATAGUEULE est un programme réalisé par France 4. datagueule monsanto ogm pesticide 70 commentaires ← Suivant Précédent → Alerte à Babylone SOS Abeilles Boeuf élevé aux OGM Timeline Photos La mort du travailleur En cinq lieux à travers le monde, cinq situations exemplaires, ce film montre avec un sens époustouflant de la mise en scène les conditions de vie et de travail effarantes qui sont le lot des laissés-pour-compte du libéralisme économique. En Ukraine, des mineurs au chômage rampent dans les étroites galeries d'une mine désaffectée pour extraire quelques seaux de charbon ; là même où, en 1935, le héros soviétique Stakhanov avait battu tous les records de production, le glorieux combat pour l'énergie s'est mué en un travail illégal qui n'a d'autre objectif que la survie. En Indonésie, dans l'est de Java, des tâcherons exploitent le soufre au cœur d'un volcan en activité, dans les vapeurs toxiques et la chaleur étouffante ; pour certains d'entre eux, cela fait trente ans qu'ils descendent au fond du cratère pour remonter à dos d'homme une centaine de kilos de soufre, risquant leur vie à chaque voyage.

The Complete Guide to Not Giving a Fuck Ok, I have a confession to make. I have spent almost my whole life– 31 years–  caring far too much about offending people, worrying if I’m cool enough for them, or asking myself if they are judging me. I can’t take it anymore. It’s stupid, and it’s not good for my well being. It has made me a punching bag–  a flighty, nervous wuss. But worse than that, it has made me someone who doesn’t take a stand for anything. Today, ladies and gentlemen, is different. We’re going to talk about the cure. Do you wonder if someone is talking shit about you? Well, it’s time you started not giving a fuck. FACT NUMBER 1. Yes, it’s really happening right at this moment. What people truly respect is when you draw the line and say “you will go no further.” Right. Regular people are fine– you don’t actually hear it when they’re talking behind your back. Thankfully, that’s not actually true. FACT NUMBER 2. This stuff is crazy, I know, but it’s cool, you’ll get used to it. FACT NUMBER 3. FACT NUMBER 4.

Forces Cosmiques Et Terrestres | Reynald Boschiero Lithothérapie Reynald Boschiero : auteur de l’article. Interrogations Je m’interroge depuis très longtemps sur la nature des « Energies subtiles des cristaux » dont nous nous servons en Lithothérapie. Ressentir est une chose, comprendre en est une autre. Le ressenti, c’est un des enseignements que j’essaie de transmettre à mes élèves pendant mes stages de formation à la Lithothérapie. Certains ont plus de facilités que d’autres mais j’insiste toujours sur le fait que tout le monde peut y arriver : pour être un bon pianiste, il faut faire des gammes. Pour comprendre, c’est beaucoup moins facile : au début des années 90, j’ai commencé à m’interroger sur un monde que la plupart des gens ignorent alors que ses principes initiaux ont été découverts depuis plus d’un siècle par Max Planck : la physique quantique. Je dinais un jour dans un restaurant strasbourgeois avec quelque amis. Une incroyable machinerie - C’est grave! - C’est génial!

Tout peut être compris ou « Passer outre la frontière de l’intelligence » Le monde est fondamentalement simple mais nous sommes souvent trop pressés pour prendre le temps de le comprendre. Depuis tout petit, j’ai horreur de ne pas comprendre quelque chose, de ne pas trouver la logique. Pourquoi ne voit-on pas les anges et le paradis lorsqu’on vole en avion ? Comment fait le père Noël pour déposer un cadeau malgré le poêle à bois ? Oui, je me posais toutes ces questions. C’est devenu une démarche logique, un questionnement continu qui berce le quotidien au point d’en devenir un réflexe. Ce n’est que très récemment que j’ai découvert, avec effroi, que cette façon de penser était très loin d’être répandue. Or, si il est certain que nous ne sommes pas complètement égaux, nous avons tous des capacités, souvent atrophiées mais néanmoins présentes. Pareillement, je soutiens que nous sommes tous capables de comprendre le monde. L’entraînement est simplissime. Il n’y a ni répit ni repos: le cerveau tourne.

Related: