background preloader

The World of Social Media 2011

Related:  usagesRéflexion // Société

Social Media ROI - Retour Sur Investissement des media sociaux : 15... Les réseaux sociaux ne sont plus « non grata » dans l'entreprise | Rue89 Eco Selon une étude réalisée par Cisco auprès d’étudiants et de jeunes diplômés, 56% d’entre eux seraient prêts à refuser un emploi si l’entreprise leur interdisait l’accès aux réseaux sociaux. 33% iraient même jusqu’à accepter d’être payés moins pour jouir de ce « droit ». « C’est sûr, je me sentirais privé », explique Romain Corraze, jeune diplômé d’école de commerce. « Mais refuser un poste... Je n’irai pas jusque-là ! », avoue le jeune homme, blogueur et très actif sur les réseaux sociaux. « Refuser un job pour cette raison ne correspond pas à la réalité », estime pour sa part Benjamin Chaminade, expert en ressources humaines : « Ce ne peut être que la réponse d’une population ultra-connectée – ingénieurs, spécialistes du marketing – qui ne représente qu’une toute petite part de la génération des 18/30 ans. » Plutôt le refus de l’interdit Selon lui, au-delà des réseaux sociaux, la véritable question soulevée par ce résultat est le rejet de l’interdit : Ne plus “ subir ” ces outils numériques

Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveaux médias D'où que l'on regarde, quand on parle du rapport des jeunes à l'Internet et aux réseaux sociaux, tout le monde évoque d'abord les risques, les dangers, les menaces qui pèsent sur eux. Des dangers qui justifient bien souvent toutes les dérives sécuritaires... Pourtant, les chercheurs dénoncent largement ce retournement, cette tentation anxiogène de l'hypercontrôle qui définitivement n'aidera ni les parents ni les jeunes à aborder et comprendre les formes des nouvelles sociabilités qui se développent en ligne.Après avoir observé un problème concret et récent, retour sur une étude de fond sur les rapports des jeunes à l'Internet. En 2008, la Fondation Mac Arthur a livré les résultats d'une imposante étude qualitative sur la pratique des nouveaux médias par les jeunes. Typologie des pratiques des jeunes "Ce qui est important à propos de cette typologie est qu'il ne s'agit pas de classer les jeunes comme ayant une identité unique ou un ensemble d'activités bien déterminé.

Comment devrions-nous gouverner Internet ? Le Forum Global INET 2012 [Liens en anglais] Le forum Global INET 2012 est une conférence internationale de trois jours, où sera célébré le vingtième anniversaire de l’Internet Society. Le forum se tiendra du 22 au 24 avril 2012 à Genève, en Suisse. Le programme de la conférence comprend des tables rondes et des interventions d'experts d'Internet (technique, politique) et d'autres chercheurs sur des questions essentielles à la santé et à la vitalité de l'Internet. Par ailleurs, seront proposés trois parcours parallèles d'ateliers, consacrés à des sujets clés tels que la vie privée, la neutralité du Net, IPv6, la sécurité, les contenus numériques et l'innovation, les droits humains et la liberté d'expression, parmi d'autres questions qui auront un impact certain sur la stabilité, la croissance et la portée mondiale d'Internet. Voici les trois flux vidés des rencontres. Ci-dessous, le flux de la Chaine 1, et les liens de la Chaine 2 et de la Chaine 3.

"L'entreprise numérique implique un nouveau mode de gouvernance" - Journal du Net Solutions Lors de la prochaine conférence de l'itSMF France, le consultant décryptera l'apport de la gouvernance sociocratique dans la transformation informatique. Il nous fait part de sa réflexion. JDN Solutions. En tant que consultant en management, vous avez conceptualisé la notion de gouvernance sociocratique. GIlles Charest. Cette démarche présente pour avantage de glaner tous les points de vue. Le revers de la médaille, c'est qu'une telle démarche prend du temps. "Comme la sociocratie, les méthodes agiles mettent en valeur l'intelligence des utilisateurs" Ce mode de gouvernance est-il adapté aux projets de transformation informatique, et plus globalement à l'accompagnement de l'émergence de l'entreprise numérique ? Il l'est notamment dans la mesure où les chantiers de transformation informatique impliquent souvent des modifications profondes dans les processus métier. Les réseaux sociaux d'entreprise ne sont-ils pas finalement des solutions idéales pour outiller une telle gouvernance ?

SocialCamp Russie : crowdsourcing et données publiques [Liens en russe, sauf mention contraire] Du 7 au 9 septembre s'est tenue à Moscou la “non-conférence” SocialCamp Russia. Trois journées pendant lesquelles les activistes ont parlé de leurs projets destinés à améliorer l'accès à l'information, la compréhension mutuelle entre les personnes ou le développement du caritatif, entre autres. Le Teplitsa ["la serre"] des technologies sociales a organisé une section « Projets Internet citoyens et sociétaux : success stories », durant laquelle les concepteurs d'applications mobiles citoyennes et de plateformes Internet non commerciales ont raconté l'histoire de la naissance et du développement de leurs projets. Quelques-uns sont apparus de façon totalement spontanée : dans le cadre de travaux pratiques à la fac, ou sous forme d'album photos sur vKontakte [équivalent de Facebook]. OpenStreetMap : D'où vient la carte de Krymsk ? Votre idée ou votre projet aurait-il pu voir le jour sans Internet ? Ya-Istoria.RF RosPravosudie

Sharing on the Web: How, When, Where and Why We Do It [INFOGRAPHIC] When are people most likely to share content on the web? How do they prefer to share it? What services are they sharing to most frequently? These are the burning questions of the age of social media. Bookmarking and sharing service AddThis just might have the answers. AddThis is celebrating its fifth birthday with a deep dive into its data pool. What does the data tell us? More intriguing is how the world prefers to share. Keep in mind that this data only looks at sharing activities powered by AddThis — it's not the complete sharing picture.

RÉSEAUX SOCIAUX • Un justicier sur la Toile De plus en plus de particuliers victimes de vol traquent eux-mêmes les malfaiteurs et recouvrent leurs biens en utilisant notamment les réseaux sociaux. 25 Septembre 2012 | Partager : Jake Gillum adorait son vélo de course en fibre de carbone. Lorsque, au début du mois, on le lui a volé à Portland (Oregon), il s’est juré de le récupérer. Il a passé des jours et des jours à rechercher son bien, sans succès. La vidéo, mise en ligne sur YouTube La vidéo, mise en ligne sur YouTube [vers la mi-août], se termine sur l’arrivée de la police de Seattle. Les voleurs s’adaptent La police n’est pas en reste. Cet été, Ian Hyde, 23 ans, s’est fait voler son téléphone sous la menace d’un couteau à Brixton, dans le sud de Londres.

L'adoption des nouvelles technologies induit des ajustements perpétuels Dans les entreprises, le passage des commandes courriers au e-commerce ne s'est pas fait en un jour, et a impliqué de fortes transitions organisationnelles. Le consommateur y a d'ailleurs joué un rôle. Les changements induits par l'arrivée des technologies dans les entreprises prennent du temps, et il est difficile pour ces dernières de prévoir les modifications qu'elles génèreront. Le consommateur roi... La chercheuse a ainsi identifié six définitions de l'e-commerce qui se sont chronologiquement substituées. ... aux commandes d'importantes transitions Concrètement, l''e-commerce finalement se définit aujourd'hui comme une opportunité pour les clients de consommer ensemble grâce à leur socialisation sur les médias interactifs.

Libre accès : les chercheurs défendent leurs travaux et l’esprit d’Internet | Hotel Wikipedia Au cours des dix dernières années, les contestations se sont multipliées dans les milieux de la recherche académique. Depuis peu, elles paraissent converger vers un mouvement de fond unique et irrépressible. On pourrait presque parler d’une révolution scientifique au sens littéral : il ne s’agit pas de proposer une nouvelle représentation de l’homme et du monde, mais de remettre radicalement en cause les structures économiques et sociales de l’activité scientifique. En février, l’hebdomadaire anglais The Economist tentait de résumer cette révolte multiforme en une seule expression : le « printemps académique ». La double allusion – au printemps des peuples et au printemps arabe – est assez pertinente : d’une part, elle met en évidence qu’il s’agit d’un mouvement international, qui dépasse largement le cadre des seuls pays anglo-saxons ; d’autre part, elle porte la promesse d’un horizon nouveau, d’un modèle social et épistémologique à réinventer. Aux sources du printemps

Que se passera-t-il le jour où les ordinateurs seront plus intelligents que les humains La lecture de la semaine, il s’agit d’un article extrait du numéro d’avril du magazine The Walrus, mensuel canadien de Toronto. On le doit à Alex Hutchinson et il s’intitule “Déficit d’intelligence : que se passera-t-il le jour où les ordinateurs seront plus intelligents que les humains ?” Un jour dans le siècle qui vient – et peut-être plus tôt que vous ne croyez, commence Hutchinson – des chercheurs arriveront sans doute à créer une intelligence artificielle plus performante que la nôtre. Ce qui adviendra ensuite, c’est la question que tout le monde se pose – et nous ne sommes tout simplement pas assez intelligents pour comprendre, ou seulement prédire, ce qu’une intelligence surhumaine choisira de faire. Mais il y a une chance raisonnable pour que cette intelligence artificielle éradique l’humanité, soit par pure malveillance, soit dans une tentative maladroite de se rendre utile. Image : La page d’accueil de la Lifeboat Fondation. 1. Xavier de la Porte

Related: