background preloader

Alain Giffard

Alain Giffard
Bibliothèque(s), la revue de l'Association des Bibliothécaires de France, m'a proposé de reprendre et fusionner les résumés de mes interventions aux Journées 2009 et 2011 des "Métamorphoses numériques du livre et de la lecture", organisées par l'Agence Régionale du Livre PACA à Aix. Cet article a les défauts d'un résumé. Les lecteurs qui souhaitent aller plus loin peuvent l'utiliser comme introduction, et se reporter aux références données à la fin du texte pour approfondir. Bibliothèque(s) n° 64, La chaîne du livre numérique, octobre 2012 Site des "Métamorphoses numériques du livre et de la lecture" ARL PACA Lecture classique et lecture numérique

http://alaingiffard.blogs.com/

Related:  marcelrudloff

S01E05 Vous voulez connaître les habitudes des usagers de téléphonie mobile ? Big Data. Vous voulez rejoindre une clientèle ciblée sur le Web? Big Data. Bloc-notes de Jean-Michel Salaün Le cours ouvert en ligne sur l'économie du document s'est achevé fin avril. Le cours n'en est pas à sa première version. Il a précédemment été proposé en format ouvert trois fois sur le web depuis 2008. Sociologie de la lecture Alphabétisation Selon l'ISU (UNESCO) on estime qu'il existe 862 millions d'analphabètes dans le monde, dont environ les deux-tiers sont des femmes. Toutefois le nombre de femmes alphabétisées n'a jamais aussi été élevé qu'aujourd'hui et près de 80% de la population mondiale âgée de quinze ans et plus sait désormais lire et écrire. Les estimations et projections les plus récentes devrait faire passer ce nombre à 824 millions d¹ici 2010, soit 16,5% de la population. « Si ces nouvelles statistiques montrent une planète toujours plus alphabétisée, elles illustrent aussi l'excessive lenteur des changements: un adulte sur cinq est toujours analphabète, et parvenir au but fixé par le Forum mondial sur l'éducation (Dakar, avril 2000) - réduire de moitié l'analphabétisme dans la population mondiale adulte d'ici 2015 - sera une bataille ardue.

Hayles, N.-Katherine. 2016. Lire et penser en milieux numériques : Attention, récits, technogenèse. Grenoble: ELLUG – Dériv@tions L’environnement numérique affecte à bien des égards notre manière de raisonner, d’appréhender le réel, de l’expérimenter. Les modes d’inscription et de transmission des savoirs, des œuvres culturelles, se trouvent modifiés par les médias numériques et les paradigmes de pensée qu’ils favorisent. Comment s’effectuent concrètement ces transformations, à travers quelles matérialités, et avec quelles conséquences sur les pratiques intellectuelles ?

S01E04 On ne va pas se mentir, protéger son smartphone, c’est quasiment mission impossible. Mais après quelques semaines à pister les trackers, voici quelques trucs que j’ai appris. Contrôler votre smartphone 1 – Certaines de vos applications ont besoin de vos données personnelles pour fonctionner. D’autres pas. Lecture sur écran Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La lecture sur écran ou lecture numérique est l'action de lire sur un écran d'ordinateur (ou de liseuse, tablette PC, smartphone etc.) un texte ou un hypertexte. La lecture numérique résulterait, d'après Guglielmo Cavallo et Roger Chartier[1], d'une des trois révolutions de la lecture : passage, au XIIe siècle, de la lecture oralisée de l’écrit à la lecture silencieuse du livre.passage, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, de la lecture intensive (fortement empreinte de sacralité et d’autorité) à la lecture extensive (libre, désinvolte, qui manifeste une « rage de lire »)passage actuel à la lecture sur écran, qui « modifie tout le système d’identification et de maniement des textes ».

Le débat public. Entre controverse et polémique. Enjeu de vérité, enjeu de (...) - Patrick Charaudeau (Université Paris 13 - CNRS) Lambert-Lucas, 2017 Le débat public est-il une chance pour la démocratie ou un semblant qui en entretient l’illusion ? Les citoyens sont-ils mieux informés après un débat, sont-ils plus en mesure de se forger un jugement et de décider en raison ? S01E03 On le savait déjà, Facebook collecte une quantité impressionnante d’informations sur le quotidien et le mode de vie de ses 1,4 milliard d’utilisateurs. Ce qu’on sait moins, c’est que Facebook ne se contente pas de collecter les données que vous postez volontairement. Votre navigation sur des millions d’autres sites est également prise en compte. Pour cela, il suffit d’insérer sur n’importe quelle page une touche « J’aime » ou une fonction de connexion, le fameux « login via Facebook ».

teXtes Les 7 et 8 avril se tenait à Bordeaux, à la librairie Mollat, le 1er EPUB Summit organisé par EDRLab. Je reproduis ici les quelques mots que j’ai prononcés pour introduire les débats, et j’en poste une version en anglais ici. —- > Pour se faire une idée des débats, un storify est disponible ici. Je vous souhaite à tous la bienvenue à l’EPUB Summit, au nom du comité directeur d’EDRLab et de son président, Pierre Danet, qui, lui, conclura ces deux journées.

Related: