background preloader

Empreinte écologique (explication animée)

Empreinte écologique (explication animée)

http://www.youtube.com/watch?v=w_QyQt25oQM

Related:  Chap 7 : Le développement durableC6 Développement durableSensibilisation à la nutrition et aux performances sportives

La Méditerranée est proche du « burn-out » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martine Valo Les rives du bassin méditerranéen, où vivent 150 millions de personnes (environ 17 % de plus qu’en 2000), sont en ébullition. Démographie, tourisme, aquaculture et pollution : tout progresse à grande vitesse. Cette mer semi-fermée, qui représente moins de 1 % de l’océan mondial mais qui abrite entre 4 % et 18 % des espèces marines connues, subit « un développement économique inédit » qui menace des écosystèmes « déjà dégradés » et des espèces en danger.

Le PIB vert - Vos Économies d'Énergie.fr Le PIB vert a été lancé suite au Sommet de la Terre, Rio +20, par le Programme des Nations Unies sur l'environnement (PNUE). C'est une notion qui intègre l'évolution du capital humain ainsi que l'évolution du capital naturel à la mesure du PIB classique: le niveau de production. Malgré sa courte existence, le PIB vert connaît déjà des limites car il est difficile à estimer. Des réflexions sont en cours quant à un nouveau mode d'élaboration ainsi que pour préciser ses missions et objectifs. Toutefois, il reste un outil intéressant du développement durable et s'il devait disparaître, il resterait historiquement un "summum d'agrégation". PIB vert: Définition

5 façons de réduire facilement son empreinte carbone Comme prévu, l’année 2016 vient de battre le record de 2015 détenu avant cela par 2014, pour devenir l’année la plus chaude jamais enregistrée au niveau mondial. Ce résultat est dû à la combinaison d’un épisode El Niño intense et de la poursuite du réchauffement planétaire lié à nos émissions de gaz à effet de serre (GES) dont le principal est le CO2. Pour limiter les effets catastrophiques d’un climat qui change, la réduction drastique et rapide de nos émissions de GES est une priorité absolue. Pour y parvenir, une action politique forte est essentielle et, malgré l’accord de Paris qui reste un pas encourageant, il n’est pas certain que les objectifs fixés soient atteints. En parallèle, il est donc indispensable que les citoyens s’engagent, car nous sommes tous personnellement concernés à travers notre empreinte individuelle. Pour savoir où placer les efforts, il convient avant tout de voir d’où viennent ces émissions.

Trouver la combinaison optimale de politiques pour protéger le climat (Photo : Myshlovsky/iStock by Getty Images) Services du FMI le 7 octobre 2020 Objectifs de développement durable « Les dirigeants mondiaux ont, cette année, l’occasion de remettre le monde sur la voie d’un développement inclusif, durable et résilient » - Helen Clark, Administrateur du PNUD, janvier 2015. Au Sommet sur le développement durable le 25 Septembre 2015, les États membres de l'ONU ont adopté un nouveau programme de développement durable, qui comprend un ensemble de 17 objectifs mondiaux pour mettre fin à la pauvreté, lutte contre les inégalités et l'injustice, et faire face au changement climatique d'ici à 2030. Le nouveau programme se base sur les 8 objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) adoptés en 2000. En 2015, des progrès énormes ont été réalisés vers la réalisation de ces objectifs, ce qui témoigne de la valeur d’un programme unificateur étayé par des objectifs et des cibles. Cependant, malgré ces progrès, la pauvreté accable encore trop de personnes. Le PNUD peut appuyer et appuie déjà les pays de diverses manières, par l’intermédiaire d’une approche en trois volets:

Nouveaux indicateurs de PIB: vers une nouvelle manière d'envisager le progrès ? Le PIB (Produit Intérieur Brut) a été développé en 1934 par Simon Kuznets (prix Nobel d’économie) [1] à la demande du congrès américain pour mesurer l’effet de la grande dépression sur l’économie. Cet indicateur, conçu à la base pour mesurer la production économique réalisée à l’intérieur d’un pays, a été rapidement détourné et utilisé pour quantifier le progrès et l’avancement d’un pays. Mais de nombreux facteurs s’opposent à la pertinence de l’utilisation du PIB pour mesurer le progrès et donc le bien-être des citoyens d’un pays. L’IDH (Indicateur de Développement Humain) lui est généralement associé de manière complémentaire mais là encore, les limites de cette association pour mesurer la santé économique, sociale et environnementale d’un pays sont avérées. C’est pourquoi, la nécessité de la création d’un nouveau système de mesure du progrès et de la durabilité s’est imposée.

Empreinte carbone : combien de CO2 émet un Français chaque année ? Quelle est l’empreinte carbone moyenne d’un Français ? Combien de CO2 émet un Français chaque année ? Quelle est notre contribution aux gaz à effet de serre ? Et comment notre mode de vie influence-t-il ces émissions ? États-Unis : pourquoi Donald Trump quitte-t-il les accords de Paris ? En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous permettre de partager du contenu via les boutons de partage de réseaux sociaux, pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies Flash info Vous prenez l'autoroute ? Découvrez de combien le prix de votre péage augmente Fermer S'abonner

Les 3 piliers du développement durable (regard scientifique) Les 3 piliers du développement durable : Script Vous avez surement entendu parler de « triple bottom line » ou « triple résultat » en français : c’est un terme souvent utilisé lorsqu’on parle de développement durable et particulièrement en rapport avec les entreprises. Le terme a été introduit par John Elkington, une personne très respecté en matière de responsabilité sociale des entreprises et de développement durable dans un livre publié en 1997. Son argument était que les méthodes utilisées par les entreprises pour mesurer leur valeur ajoutée devait inclure non seulement les résultats financiers (profit ou perte) mais également les résultats sociaux et environnementaux. Le concept a progressivement évolué et il est souvent représenté comme 3 cercles qui se chevauchent.

le billet développement durable 5 ans Déjà ! L’alimentation est l’un des besoins primaires des êtres humains, le rez-de-chaussée même de la pyramide de MASLOW. On pourrait croire alors, que le monde avec ses évolutions vertigineuses et successives, a depuis longtemps su répondre à ce besoin essentiel où que ce soit sur la planète. Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’en est rien.

Related: