background preloader

Le scandale du gaspillage. Émission du 3 juin 2012 à 20h30 Arte

Le scandale du gaspillage. Émission du 3 juin 2012 à 20h30 Arte
Related:  ENGAGEMENT

Zéro-Gâchis Si nous sommes tous victimes du gaspillage alimentaire, nous en sommes aussi tous responsables. Le gaspillage alimentaire a lieu à tous les étages de la chaîne d'approvisionnement et de consommation. Production agricole, transformation industrielle, grande distribution, restauration collective et commerciale, familles : du champ à l’assiette, ce sont tous les acteurs de la chaîne alimentaire qui sont concernés, car chaque étape est ponctuée de gaspillages et de pertes en toutes sortes : Fourchettes & Baskets Un outil pour mettre en œuvre au collège des actions d’éducation pour la santé sur l’alimentation et l’activité physique Dans le cadre du Programme national nutrition santé (PNNS) mis en place depuis 2001, un nouvel outil d’intervention en éducation pour la santé destiné aux classes de collège, intitulé « Fourchettes et baskets », a été élaboré par l’INPES en collaboration avec l’Education nationale et la Direction générale de la santé. Il permet de mener un travail éducatif avec les adolescents sur l’alimentation et l’activité physique en adoptant une approche globale et positive de la santé des jeunes. Les activités proposées dans l’outil ont pour objectifs de : Ces thèmes sont abordés de façon globale, à travers 6 chapitres : Qu’est-ce qu’ils mangent ? Elément central de l’outil, un cédérom destiné aux professionnels permet d’accéder à 45 Fiches d’Activité qui peuvent aussi bien être utilisées séparément qu’en association. A chaque Fiche Activité sont associés différents documents :

Les glaneurs des villes Comme le rappelle la fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement France Nature Environnement, il n’existe pas de définition officielle et commune du gaspillage alimentaire au niveau européen. Les termes retenus par les ministères de l’écologie et de l’agriculture désignent « toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée, dégradée ». Il s’agit donc des déchets alimentaires évitables, comme le pain rassis ou les yaourts oubliés au fond du frigo, à différencier des déchets non évitables, comme les coquilles d’œufs ou les os. Les premières initiatives gouvernementales d’ampleur concernant la lutte contre le gaspillage alimentaire ont été lancées il y a trois ans, avec pour objectif de diviser par deux le phénomène d’ici à 2015. En juin 2013, Guillaume Garot, alors ministre délégué chargé de l’agroalimentaire, a présenté le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le gaspillage alimentaire de A à Z Date de publication : 25/07/2017 - Alimentation "Chaque homme, femme et enfant a le droit inaliénable d'être libéré de la faim et de la malnutrition afin de développer pleinement ses facultés physiques et mentales" (Extait : Conférence mondiale de l'alimentation - 1974). Lorsqu’aujourd’hui encore, de nombreuses personnes dépendent de l’aide alimentaire, les chiffres du gaspillage alimentaire sont inacceptables. Institutions internationales (Commission européenne, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO), Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), Etats, syndicats professionnels, ONG, citoyens, associations, restaurateurs, distributeurs… : chaque acteur joue un rôle tout au long de la chaîne alimentaire. Cop 21, Cop 22 ... Mais de quoi parle-t-on vraiment ?

Pourquoi tant de gaspillage dans les cantines scolaires? A l’occasion de la semaine du développement durable qui démarre ce mardi, plusieurs actions de sensibilisation sur le gaspillage alimentaire sont prévues dans les cantines. Car les pertes alimentaires y sont très importantes. 20 Minutes vous explique pourquoi et comment y remédier. Quelle est l’ampleur du gaspillage alimentaire dans les cantines? Selon une étude réalisée en 2011 pour le ministère de l’agriculture, les cantines des collèges et des lycées enregistrent les plus gros volumes de pertes alimentaires (entre 179 et 200 grammes par personne et par repas). Viennent ensuite les écoles primaires où les pertes représentent entre 110 et 130 g par personne et par repas. Des données qui cumulent les pertes en cuisine (près de 50 g de nourriture par repas et par personne) et les restes laissés par les élèves sur leur plateau. Pourquoi tant de gâchis? Quels sont les aliments les plus jetés? Quels élèves gaspillent le plus?

Suffit-il de tout manger ? Enjeux politiques, économiques et sociaux de la "lutte contre le gaspillage alimentaire", Le Cercle Le "Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire" mis en place par l’ex-Ministre délégué à l’agroalimentaire Guillaume Garot en 2013 a grandement contribué à faire du "gaspillage alimentaire" un problème public à combattre. Cette prise en charge politique récente fait écho à des revendications militantes plus anciennes telles que celles des "déchétariens" qui se nourrissent régulièrement et volontairement à partir des poubelles de supermarchés. Ces derniers ont révélé la quantité – et la qualité ! Elles participent aux réunions de travail du Pacte national, au côté d’organisations environnementales, associations caritatives, syndicats de producteurs ou collectivités locales, pour définir collectivement des moyens de lutte contre le gaspillage et partager de bonnes pratiques. De l’impact d’un "Pacte" La notion de "pacte" évoque une alliance scellée pour maintenir des puissances en place. Redistribuer : du bon sens aux effets pervers Marie Mourad

La loi sur la lutte contre le gaspillage alimentaire adoptée au Parlement Cette loi, votée à l’unanimité par le Sénat, doit empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation. Le Parlement a définitivement adopté, mercredi 3 février, une série de mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire. Après l’Assemblée nationale, le Sénat a, à son tour, voté à l’unanimité une proposition de loi incluant notamment des dispositions destinées à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation. La proposition de loi, qui avait été portée à l’Assemblée par le député socialiste Guillaume Garot, inscrit dans la loi la hiérarchie des actions à mettre en place pour récupérer et valoriser les denrées alimentaires et pour éviter leur gaspillage, de la prévention à l’utilisation à des fins énergétiques en passant par la récupération à des fins de consommation ou pour l’alimentation animale. Lire aussi 5 questions sur le gaspillage alimentaire

Create Easy Infographics, Reports, Presentations | Piktochart

Related: