background preloader

Engagement

Facebook Twitter

Actualités. Individualiste, égoïste, désenchantée… Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier la jeune génération, souvent accusée d’être autocentrée et de manquer d’enthousiasme.

Actualités

Qu’en pensent les principaux intéressés ? Sont-ils aussi peu engagés qu’on ne le dit ? Quels sont leurs rêves, leurs valeurs, leur rapport à la société d’aujourd’hui, leur vision de l’avenir ? Sont-ils tentés par l’aventure entrepreneuriale ? Est-ce un moyen pour eux de jouer leur rôle dans la société ? Autant de questions que France Active a voulu poser aux jeunes d’aujourd’hui et que nous vous dévoilons à l’occasion de la Journée « Créer sa boîte avant 30 ans » le 4 octobre au Salon SME. Avec le soutien de la Fondation AG2R-La Mondiale, BVA et France Active ont interrogé du 2 au 13 septembre 2016, un échantillon représentatif de 1 002 jeunes âgés de 18 à 29 ans, afin de mieux comprendre leurs attentes et la manière dont ils se projettent et s’engagent dans la société. Illustrations : Titwane. Luttes caritatives : A2-C2. Mois d’avril oblige on ne pouvait pas ne pas vous proposer une activité de très mauvais goût.

Luttes caritatives : A2-C2

C’est chose faite ici et si vos élèves ont un peu d’humour, voilà une séance qui risque d’être explosive ! Après les toilettes de l’année dernière, voici les luttes caritatives. En Pologne – où j’habite – chaque année à partir du mois de février, c’est la grande messe des associations caritatives pour récolter de l’argent. En effet, il existe ici le système dit “des 1%” : quand vous déclarez vos impôts, vous avez la possibilité d’en donner 1% à une association caritative. Ce système a pour conséquence une prolifération de campagnes publicitaires toutes plus larmoyantes les unes que les autres pour marquer le plus possible le public.

-Donc pour cela, divisez vos apprenants en sous-groupes et demandez à chacun de choisir une association dans cette liste : Telecharger (PDF, 1.84MB) -Ensuite, donnez-leur cette fiche pour qu’ils préparent leurs campagnes de pub : Telecharger (PDF, 35KB) Voilà ! Les Enfoirés. Par Florence Teste « Enfoirés, bonsoir !

Les Enfoirés

» C’est avec ces mots que Coluche, l’humoriste, ouvrait son Coluche un faux, un journal télévisé improvisé et impertinent(1), sur la chaîne Canal Plus, en 1985. Un enfoiré, c’est un imbécile, un idiot, un bon à rien. Ainsi, Coluche donnait le ton de son émission, faisant rire une bonne partie de la France avec son franc-parler(2) à propos des nombreux défauts de notre société et de nos hommes politiques.

Mais Coluche était aussi un homme de cœur(3). Il propose à des artistes de se regrouper pour réunir des fonds(4) en faveur de l’aide alimentaire aux plus démunis(5). Au départ, les noms prestigieux des artistes offrent une magnifique vitrine à l’action des Restos du cœur. Pourtant, cette belle initiative ne s’arrête pas là : la femme de Coluche reprend le combat et mobilise à nouveau les artistes pour que les Restos du cœur puissent continuer leur action. Téléchargez gratuitement la version imprimable de Solidarité.

Les Restos du coeur : la "petite idée" de Coluche il y a 30 ans. Dès l'hiver 1985, Coluche se remonte les manches et porte lui même des victuailles vers l'un des premiers centres de distribution des Restos du coeur.

Les Restos du coeur : la "petite idée" de Coluche il y a 30 ans

Trois mois plus tôt, l'humoriste lançait un appel sur Europe 1 avec beaucoup de modestie. Il évoque une "petite idée" et invite les gens à "sponsorer une cantine gratuite", d'abord à Paris puis dans les grandes villes de France. Maryse Gildas était à ses côtés. "Je suis émue de repenser à ça. Ça fait 30 ans que ça dure, tous les ans c'est la même chose, tous les ans on a la même émotion ( Même l'épouse de Coluche, Veronique Colucci, avait été surprise en écoutant la radio. Le JT. Luttes caritatives : A2-C2. Mois d’avril oblige on ne pouvait pas ne pas vous proposer une activité de très mauvais goût.

Luttes caritatives : A2-C2

C’est chose faite ici et si vos élèves ont un peu d’humour, voilà une séance qui risque d’être explosive ! Après les toilettes de l’année dernière, voici les luttes caritatives. En Pologne – où j’habite – chaque année à partir du mois de février, c’est la grande messe des associations caritatives pour récolter de l’argent. En effet, il existe ici le système dit “des 1%” : quand vous déclarez vos impôts, vous avez la possibilité d’en donner 1% à une association caritative. Ce système a pour conséquence une prolifération de campagnes publicitaires toutes plus larmoyantes les unes que les autres pour marquer le plus possible le public.

-Donc pour cela, divisez vos apprenants en sous-groupes et demandez à chacun de choisir une association dans cette liste : Telecharger (PDF, 1.84MB)