background preloader

Colloque « Pour une refondation des enseignements de communication des organisations » - La psychologie de l'engagement ou l'art d'obtenir sans imposer

Colloque « Pour une refondation des enseignements de communication des organisations » - La psychologie de l'engagement ou l'art d'obtenir sans imposer
Robert-Vincent Joule, professeur des universités, directeur de la formation doctorale de psychologie, université de Provence Ce document emprunte l'essentiel à des textes déjà publiés, en particulier aux deux ouvrages de Joule et Beauvois 1 . Comment s'y prendre pour changer les mentalités et les comportements des gens ? Si cette question n'est évidemment pas neuve, son actualité reste brûlante. A cette question qui nous concerne tous, à un titre ou à un autre, la psychologie de l'engagement apporte une réponse originale. Plusieurs décennies de recherche montrent, en effet, que l'on peut influencer autrui, dans ses convictions, ses choix, ses actes, sans avoir à recourir à l'autorité, ni même à la persuasion (Cf. Autorité et persuasion L'autorité est incontestablement efficace pour peser sur les comportements, tant il est vrai qu'il suffit le plus souvent d'ordonner pour être obéi. La persuasion ne présente pas les inconvénients idéologiques de l'autorité. Décision et engagement Conclusion

http://eduscol.education.fr/cid46304/la-psychologie-de-l-engagement-ou-l-art-d-obtenir-sans-imposer.html

Related:  obtenir sans imposernadufourPsychologie sociale et écoleA gardernathaliewauquier

Dix techniques pour convaincre SOURCE 5 Commencez par écrire tout ce qui vous passe par la tête, faites un brouillon sans censure, couchez vos idées sur le papier. Ensuite, à tête froide - deux jours plus tard par exemple - sélectionnez deux ou trois idées forces. "Peu sont ceux qui prennent temps aujourd'hui de le faire, alors qu'il suffit parfois de dix à quinze minutes, remarque Lionel Bellenger. Et c'est au moment d'argumenter que les gens se précipitent et livrent le plus souvent un véritable brouillon ! Contrairement à se que l'on pourrait croire, une personne peu préparée parle sans interruption ni blanc, et le propos part dans tous les sens." Il ne faut pas improviser. The Best Articles About The Study Showing Social Emotional Learning Isn’t Enough Earlier today, I posted about a new study showing that social emotional learning isn’t enough — that poverty causes a lack of self-control and perseverance and it’s not the other way around. Since that time, several other articles have come out on the same research, and I thought I’d collect them here: I’ll start off with my piece, Social Emotional Learning Can Help, But More Research Shows It’s Not Enough. How Financial Woes Change Your Brain (And Not for the Better) is from TIME. Poverty strains cognitive abilities, opening door for bad decision-making, new study finds is from The Washington Post.

La manipulation "au quotidien" L'art d'influencer et d'obtenir sans imposer "Un homme averti en vaut deux", dit le proverbe. C'est la raison pour laquelle, il est toujours intéressant de connaître les techniques de manipulation que l'on rencontre le plus fréquemment dans toutes les situations de la vie quotidienne, dans les relations horizontales (non hiérarchiques), entre collègues, entre amis, entre parents, entre vendeur et acheteur. Par rapport à certaines formes de manipulation plus coercitives, plus destructrices, comme celles rencontrées dans les sectes, on pourrait dire qu'il s'agit de pratiques de manipulation plutôt "douces", à visage humain, où chacun peut s'attendre à être trompé, à être manipulé, ou dans d'autres occasions, à être soit même le manipulateur. "L'occasion fait le larron." A ce niveau, la manipulation est souvent considérée comme une ruse "normale" ou l'art d'obtenir sans imposer.

Les théories de la « soumission librement consentie » Persuasion ou manipulation ? Tout repose sur le fait que l’on part du postulat que l’homme est rationnel et qu’il agit en fonction de ses idées. Kurt LEWIN [2](1947) nous explique que lorsqu’on veut obtenir d’autrui qu’il modifie ses idées ou change ses comportements, plutôt que d’adopter une stratégie qui repose sur la persuasion, il est souvent plus efficace d’opter pour une stratégie dite « comportementale ». Poverty saps mental capacity to deal with complex tasks, say scientists Poor people spend so much mental energy on the immediate problems of paying bills and cutting costs that they are left with less capacity to deal with other complex but important tasks, including education, training or managing their time, suggests research published on Thursday. The cognitive deficit of being preoccupied with money problems was equivalent to a loss of 13 IQ points, losing an entire night's sleep or being a chronic alcoholic, according to the study. The authors say this could explain why poorer people are more likely to make mistakes or bad decisions that exacerbate their financial difficulties. Anandi Mani, a research fellow at the Centre for Competitive Advantage in the Global Economy at the University of Warwick, one of the four authors of the study, said the findings also suggest how small interventions or "nudges" at appropriate moments to help poor people access services and resources could help them break out of the poverty trap.

Amener une personne dépendante à accepter de se faire aider La loi du 24 janvier 1997 créant le Prestation Spécifique Dépendance (PSD), définit la dépendance comme “l’état de la personne qui, nonobstant les soins qu’elle est susceptible de recevoir, a besoin d’être aidée pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou requiert une surveillance régulière“. Cette définition a d’ailleurs été reprise dans la loi du 1er janvier 2002 remplaçant la PSD par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Qu’est ce que la relation d’aide et pourquoi se faire aider ? La relation d’aide peut se définir comme une relation entre deux personnes dont une accompagne l’autre. Elle suppose une écoute attentive, un soutien actif et vise à aider la personne dépendante à trouver/retrouver ou maintenir une certaine autonomie. La relation d’aide s’intègre dans une relation de confiance où l’aidant est là pour « faire un bout de chemin » avec la personne à aider, en l’accompagnant dans la vie quotidienne.

Le refus d’aide et de soin des personnes âgées en situation complexe Introduction La grande majorité des personnes âgées vieillissent à domicile (Delbès et Gaymu, 2005), mais pour certaines d’entre elles, l’autonomie au domicile est rendue complexe par divers éléments. Le refus d’aide et de soin est l’un des éléments de cette complexité. PRISMA[1]-France est un projet de recherche-action (Somme et al., 2008) visant au maintien de l’autonomie des personnes âgées en situation complexe par l’intégration des services et la mise en place d’un service de gestion de cas. Dans le cadre de ce projet, nous avons conduit des entretiens de recherche avec les gestionnaires de cas, les personnes âgées elles-mêmes et leurs proches.

Incentivizing Your Class: The Engagement-Based Classroom Management Model When I think of our most struggling and distracted students, I see how social pain and rejection often hijack their ability to be academically focused and successful. Optimal school performance requires positive emotional connections with those students that we want to prosper while feeling capable and competent. When students and teachers feel this connection, we are all responding from the higher cortical regions of the brain, and our dopamine reward centers are activated by these feelings, these positive emotions. Our interactions with students are intimately connected with our own feelings and agendas.

La personne âgée opposante - Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey Que faire pour la personne âgée qui ne veut rien faire ? C’est là une question qui se trouve au cœur de la pratique quotidienne du soignant, spécialement en maison de retraite. On sait que les EHPAD sont des lieux de vie, et qu’il convient d’organiser celle-ci de telle sorte qu’elle ressemble autant que possible à la vie ordinaire. On sait que la personne âgée a besoin d’activité physique ; en cela elle ne diffère pas de n’importe quel humain, à ceci près qu’elle paie immédiatement, elle, les conséquences de la sédentarité. Comment convaincre les gens 5 méthodes:Les basesVos compétencesLa motivationLes stratégiesAgir comme un commercial Convaincre les gens que votre voie est la meilleure est souvent très difficile, surtout quand vous n'êtes pas très sûr de pourquoi ils disent non. L'astuce consiste à obtenir d'eux qu'ils se demandent pourquoi ils disent non et avec les bonnes tactiques, cela peut être assez facile à faire. Voici comment. Étapes

zone Télévision Annie Leblanc enseigne dans une école primaire de Saint-Valérien-de-Milton, en Montérégie. Un milieu très homogène, bien loin de la mosaïque multiethnique des grands centres. Pourtant, il y a de la discrimination dans sa classe de troisième année, à l’école Saint-Pierre. Bon an mal an, les élèves se trouvent un souffre-douleur. Faire face au refus d’aide d’une personne âgée L’intervention d’une aide à domicile peut être perçue par votre proche âgé comme une intrusion dans son quotidien. Comment le convaincre d'accepter de se faire aider ? Il n’est pas facile de dépendre d’un tiers dans les actes de la vie quotidienne. Pour certaines personnes âgées, accepter de se faire aider, c’est accepter sa perte d’autonomie et les difficultés rencontrées au quotidien, se sentir tributaire d’un tiers, être comme « dépossédées » de leur vie, par fierté ou honte… Beaucoup de refus traduisent la revendication d’un droit de choisir, donc une volonté d’exister, de s’affirmer. Face à ce type de refus, sécurisez la personne dans son identité, par la reconnaissance de ce qu’elle est en tant qu’individu et non en tant que « malade », ou « personne dépendante » peut alors faciliter son acceptation. Ne pas imposer.

OK pour servir de prolongement à l'article "manipuler" by eridelfram Feb 20

Related: