background preloader

Alcool Info Service

http://www.alcool-info-service.fr/

Related:  AddictionscdicollegedecrevinAlcool

addiction Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ». Processus de dépendance plus ou moins aliénante à des toxiques ou à des comportements. L’addiction est un processus par lequel un comportement humain permet d’accéder au plaisir immédiat tout en réduisant une sensation de malaise interne. Il s’accompagne d’une impossibilité à contrôler ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives. L’addiction peut être une dépendance, voire un esclavage, à un ou plusieurs produits licites (alcool, tabac, médicaments) ou illicites (stupéfiants et substances psycho-actives → psychotrope). Il existe un plan officiel de lutte contre les addictions, en particulier dans les CSAPA (centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie).

Fédérations françaises d'addictologie La Fédération Française d'Addictologie réunit la plupart des associations professionnelles intervenant dans les champs des addictions (alcoologie, tabacologie, interventions en toxicomanie). 6èmes Assises nationales de la FFAAddictions, risques et dommages : vers un consensus 8-9 octobre 2014. Maison Internationale, Paris. Contact : KATANA santé, 29, rue Camille Pelletan, F-92300 Levallois-Perret Tél. : 33 (0)1 84 20 11 90 - info@katanasante.com La FFA soutient les propositions contenues dans le rapport "Les dommages liés aux addictions et les stratégies validées pour réduire ces dommages"

Syndrome d'alcoolisation fœtale De nombreuses données expérimentales (expérimentations sur les rongeurs, ovins, primates et cultures cellulaires) confirment le rôle direct de l’alcool dans la genèse des anomalies morphologiques et neuro-comportementales [12-17]. Les lésions cérébrales observées expérimentalement comportent des troubles de la gyration, des anomalies du corps calleux et de l’hippocampe, des hétérotopies et des troubles de la myélinisation, de la prolifération et de la différenciation neuronales. Toutes ces lésions sont clairement dose-dépendantes et en particulier l’inhibition de la croissance cérébrale responsable de la microcéphalie. Différents mécanismes ont été décrits: toxicité directe de l’acétaldéhyde, diminution de l’expression de la myelin basic protein [16], libération des stocks intracellulaires de calcium et augmentation de l’expression des protéines MYC inhibant la différenciation neuronale, ... [13]. La consommation d’alcool [9-11] est le plus souvent exprimée en «verres»: J.

Alcoolisme Maladie chronique primaire avec des facteurs génétiques, psychosociaux et environnementaux influençant son développement et ses manifestations. La maladie est souvent progressive et fatale. Elle se caractérise par un faible contrôle de l'usage de l'alcool, l'usage de l'alcool malgré ses effets négatifs et par des distorsions de la pensée, notamment la dénégation. Chacun de ces symptômes peut se manifester continuellement ou périodiquement. Internet et cyberdépendance - Développement personnel - Psychologie Aujourd'hui environ 27 millions de Français se connectent à Internet. Le web a fait naître des addictions d'un nouveau genre, de plus en plus fréquentes. Comment prévenir ces dépendances numériques ?

Données sur les drogues Séries statistiques L'OFDT suit l'évolution de divers indicateurs significatifs du phénomène des drogues et des toxicomanies en France. Les séries statistiques présentées ici décrivent de manière concise et claire cette évolution, à travers une sélection de graphiques auxquels sont attachés plusieurs informations : constat, source, éventuellement repères méthodologiques et liens vers des informations approfondies. Accès aux séries statistiques

Alcool et santé : bilan et perspectives Dossier réalisé en collaboration avec le Pr Mickaël Naassila, directeur de l’équipe Inserm ERI 24, "Groupe de recherche sur l'alcool & les pharmacodépendances" (GRAP) et Bertrand Nalpas, directeur de recherche à l’Inserm et chargé de la mission "Addiction" – mars 2016 © Fotolia La consommation d’alcool diminue régulièrement en France depuis une quarantaine d’années : elle a été divisée par deux entre 1960 et 2009. Les données du Baromètre santé 2014 indiquent qu’environ 13,6% des adultes ne boivent jamais et 9,7% boivent tous les jours (14,6 % des hommes et 4,9% des femmes).

Intoxications, addictions et securite au travail 2, Le médecin du travail et l’alcoolo-drogué En commission de santé, le médecin du travail rappelle des objectifs évaluables qui sont de réduire : les accidents de toute nature (et pas seulement du travail), journées d'hospitalisation, invalidités, malfaçons, dégradations, bagarres, morts violentes, suicides, mutations, et licenciements individuels. Les rôles du médecin du travail varient suivant les circonstances : la visite d'embauche, le cas d'une intoxication connue, l'occasion procurée par un incident, le cas d'une intoxication restant à dépister, le cas d'un médecin interentreprises, Anorexie mentale Dossier réalisé en collaboration avec le Dr Nathalie Godart, Service de psychiatrie de l'adolescent et du jeune adulte à l’Institut mutualiste Montsouris, unité Inserm 669 - Juin 2014 © Fotolia Si environ 20 % des jeunes filles adoptent des conduites de restriction et de jeûne à un moment de leur vie, seule une minorité d’entre elles deviennent anorexiques, présentant alors tous les critères diagnostiques associés à ce trouble. Une étude épidémiologique menée en France en 2008 auprès d’adolescents dans leur 18e année indique que l’anorexie mentale a concerné 0,5 % de ces jeunes filles et 0,03 % des garçons entre 12 et 17 ans. Des données étrangères vont dans le même sens, avec des chiffres équivalents. L’estimation de la prévalence du trouble au cours de la vie chez les plus de 18 ans oscille entre 0,9 % aux Etats-Unis et 2,2 % en Suède, chez les femmes.

Related:  addictionsInstitutionnelsAddictionsCommunication nerveuseLes substances nocivesServices sociaux