background preloader

Addictions liées au Numérique, débats et solutions

Facebook Twitter

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions. Introduction Le présent document présente la vision du GREA sur l’hyperconnectitivé (usage excessif des médias électroniques).

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions

Il fait suite à de nombreux échanges professionnels et s’appuie sur les résultats de la recherche en la matière. Les médias électroniques ont intégré le champ des addictions sans substance, appelé aussi «nouvelles addictions» ou «addictions comportementales». Au cours de ces dernières années sont apparues des offres de prévention et de traitement, et des spécialistes ont développé des compétences solides sur la question. C’est notamment le cas en Suisse romande, où se trouvent plusieurs centres spécialisés. Par le positionnement représenté dans ce document, les professionnels des addictions entendent participer à ce débat.

32169 de M. Marc Le Fur (UMP - Côtes-d'Armor) Texte de la question M.

32169 de M. Marc Le Fur (UMP - Côtes-d'Armor)

Marc Le Fur attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social sur les risques santé au travail développés par des comportements numériques addictifs. « La position assise que nos ordinateurs ou tablettes nous entraînent à adopter [...] augmente de moitié le risque de mourir prématurément » résume l'étude menée sur 800 000 personnes par les universités de Leicester et Loughborough publiée par Huffingtonpost le 29 mai 2013). Elle précise que « pour les seules maladies cardiovasculaires les risques sont multipliés par 2 et pour le diabète de type 2 par 2,5 ».

Selon le cancérologue français Thierry Bouillet, une activité physique adaptée nous « permet de diminuer de 50 % le risque de rechute chez des patients atteints du cancer du sein, du côlon et de la prostate ». Addiction au numérique : peut-on vivre déconnecté ? Par Vincent Parizot , Sophie Aurenche Il est parfois difficile de se détacher de la spirale infernale du numérique.

Addiction au numérique : peut-on vivre déconnecté ?

En 2014, 28 millions de Français possédaient un smartphone et neuf millions avaient une tablette tactile. De plus, les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter comptaient jusqu'à 32 millions d'inscrits. L'addiction au numérique frappe alors de nombreuses personnes. Comment arrêter l’addiction de l’internet ? Bonsoir, c'est déjà reconnue comme une addiction si : ADDICT A INTERNET : la France compte aujourd’hui près de 30 millions d’internautes qui surfent en moyenne une heure par jour, de part sa facilité d’accès et sa richesse en informations en tout genre, Internet à tout pour plaire.

Comment arrêter l’addiction de l’internet ?

Mais il peut aussi se transformer en piège et certains vont y consacrer de plus en plus de temps et s’enfermer dans un monde virtuel. Surfer n’est plus un plaisir mais devient une dépendance. On parle d’addiction à Internet quand on retrouve ses trois signes de dépendance : La perte de contrôle : l’internaute ne résiste pas à la tentation de se connecter en permanence et n’arrive plus à se maîtriser, par exemple, impossible pour lui d’éteindre son ordinateur au bout d’un quart d’heure. Le temps passé sur Internet : Il est très important, plusieurs heures par jour et empêchent de faire d’autres activités. Santé.az. Partage d'expérience - Ma vie numérique. 0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 voteVoir l'image en grandMais de quel bois le succès de 50 Nuances de Grey est-il donc fait ?

Témoignage d'une expérience originale. Tiens oui comment ce serait si nous devions nous couper complètement du numérique pendant un certain temps? Ca donne à voir comment le numérique est omniprésent dans notre société. C'est un outil du quotidien! – fournier1_groupe4_psy

Du film, de l’intrigue, du jeu des acteurs, il y a peu à dire.

Partage d'expérience - Ma vie numérique

Et pour peu que dès les premières secondes du générique, on ne trouve pas Jamie Dornan à son goût, alors on peut s'inquiéter des heures à suivre. Mais l’histoire se joue ailleurs. Dans le murmure de la salle, dans les échos des réseaux. Dans le halo numérique. Comme les Parques tissent en silence l’écheveau du temps, 50 Nuances de Grey noue et dénoue les fils du réseau numérique dans nos synapses. Deux personnages, deux archétypes creux : l’étudiante un peu paumée mais qui sait ce qu’elle veut quand il s’agit de ses fesses – au figuré, comme au propre, donc. Les addictions sans drogue, une nouvelle forme de dépendance. Jeux vidéo, Internet, portable... faut-il limiter leur usage ?

Je trouve cet article intéressant, dans la mesure où il appelle à être vigilant, sans non plus partir dans la "diabolisation". Les conseils donnés sont simples, et donnent des repères sur "comment s"y prendre" et ce à quoi il faut être vigilant auprès des plus jeunes, de nos enfants. – fournier1_groupe4_psy