background preloader

ANPAA - Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie

ANPAA - Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie

http://www.anpaa.asso.fr/

Related:  Parcours éducatif de santéPréventionalcool

Risques de l'alcool chez les jeunes Quand on est jeune, le corps réagit différemment à l'alcool que quand on est adulte. L'emprise de l'alcool est plus rapide et plus intense chez les jeunes. En effet, votre corps est plus petit et plus léger et en pleine phase de croissance. Le cerveau, le système nerveux et les organes sont aussi plus vulnérables face aux effets néfastes de l'alcool. Le cerveau continue à se développer jusqu'à l'âge d'environ 23 ou 24 ans.

Comité National Contre le Tabagisme : impact sur la santé Légal, disponible à tous les coins de rue, contrôlé par l’Etat, le tabac parait presque familier. Pourtant, ce n’est pas un produit comme les autres. C’est le seul produit de consommation courante qui est directement responsable de la mort prématurée de la moitié de ses consommateurs. En France, le tabac est, de loin, la première cause de morts et de maladies évitables. La plupart de ses victimes décèdent entre 35 et 69 ans, à un âge où l’on est encore loin d’avoir « tout vécu ». Face à ces maladies souvent douloureuses et incurables, le constat du CNCT est celui d’une urgence : celle de prévenir le tabagisme avant qu’il ne rende malade et ne tue. Le « French Paradox » scientifiquement expliqué Un peu de vin rouge, c'est bon pour la santé... © Arnaud Cordin/Fotolia Une équipe Inserm (Unité 771), de l'Université d’Angers, dévoile le mécanisme de cette protection que procurerait le vin rouge contre les maladies cardiovasculaires, conduisant à ce que l'on nomme le French paradox. Différents travaux, à commencer par ceux de l’équipe angevine, ont permis de lier la présence de polyphénols à un effet vasodilatateur, qui s’exercerait en favorisant la production de monoxyde d’azote (NO). Autrement dit, les polyphénols augmenteraient le calibre des artères. L’équipe d’Angers est partie de l’hypothèse suivante : l’activation d’un récepteur aux œstrogènes est connue pour stimuler la production de NO. Les auteurs, dont le srésultats viennent d'être publiés dans la revue PlosOne, sont parvenus à montrer chez la souris, que les polyphénols – et en particulier la delphinidine présente dans le vin rouge – activent ce fameux interrupteur.

Qu’est-ce que la cyberdépendance ? La Cyberdépendance Est-il approprié d'utiliser le terme « cyberdépendance » pour décrire cette problématique liée à l'ère de la technologie ? Les scientifiques et les chercheurs n'arrivent pas à un consensus, car ils contestent la notion de dépendance. Il n'existe pas encore d'indicateurs mesurables pour quantifier la durée et l'utilisation répétée d'Internet. Une définition claire et précise de ce syndrome est encore à venir, puisqu'il n'est toujours pas répertorié dans le DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux). Deux différentes études, l'une menée par Nawla et Anand, et l'autre par Niemz et al., qualifient de « cyberdépendance » une utilisation d'Internet qui dépasse deux heures par jour.

Addictions sans substance : le guide Repère(s est paru ! Le projet Addictions sans substance Dans une société qui donne la primauté aux « loisirs », à la vitesse et à la performance, dans un monde qui voit se développer de nouveaux modes de communication, de nouveaux « outils de plaisir » et toujours plus de technologies innovantes, les pratiques et les objets d’addictions eux-aussi ont évolué, et avec eux, les dispositifs. Le projet Addictions sans substance mené par la Fédération Addiction avec le soutien de la Direction Générale de la Santé sur l’année 2012, a voulu aborder ces problématiques, nouvelles ou historiques, sous l’angle de l’accueil et de la prise en charge des publics au sein du dispositif médico-social.

L'addiction - Corpus - réseau Canopé « Lorsque la substance envahit la vie du sujet… » Voici résumée, en une phrase, l’addiction. Dans cette séquence, Bruno Falissard, praticien hospitalier, revient sur ce terme en l’explicitant avec son regard de clinicien. Sujet majeur de santé publique, les addictions sont avant tout rattachées aux comportements de consommation régulière de substances psychoactives capables d’induire une souffrance psychologique et des troubles physiologiques. Ces comportements de dépendance trouvent leur origine dès l’adolescence. En première approche, l’addiction peut être mise en lien avec la notion de plaisir délivrée par l’administration ou l’absorption d’une ou de plusieurs substances pharmacologiques.

Institut National du Sommeil et de la Vigilance Mon sommeil en pratique Dormir seul ou pas, quel impact sur le sommeil ? Au travail ou en voiture, comment réussir sa sieste ? Propriétés de l'alcool Lalcool est un produit toxique et psychotrope. On prsente brivement les principaux effets toxiques de lalcool qui vont tre dvelopps ultrieurement (ALCOOL : MALADIES SOMATIQUES). Toxicit de lalcool Tractus digestif : irritant pour les muqueuses, lalcool est responsable de nombreux phnomnes inflammatoires gastrites, ulcres.

Comment vaincre la cyberdépendance ? (Satisfaction ou compulsion) D. Comment "décrocher" Même lorsqu'on en fait un usage tout à fait compulsif, Internet n'est donc qu'un moyen. Veille addictions Dans le cadre de la diffusion d’un guide pratique sur les soins obligés en addictologie, l’Union régionale Normandie organise une après-midi sur l’articulation Santé-Justice le lundi 23 novembre 2020 de 14h à 17h30 par visio-conférence. La Fédération Addiction a travaillé durant trois ans à l’élaboration d’un guide sur les soins obligés en addictologie afin d’accompagner les professionnels de l’addictologie et ceux de la justice, et de dépasser les difficultés d’articulation entre ces deux secteurs. Cette démarche s’est effectuée avec le soutien de la Direction de l’administration pénitentiaire dans le cadre du Plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives 2013-2017 de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA). Objectifs de l’après-midi d’échanges Elle s’adresse aux professionnel.le.s de la région Normandie travaillant auprès de personnes en soins obligés en addictologie.

Prévention des conduites addictives Le décret du 15 novembre 2006 Il est totalement interdit de fumer dans les enceintes (bâtiments et espaces non couverts) des établissements d'enseignement et de formation, publics ou privés, destinés à l'accueil, à la formation ou à l'hébergement des mineurs, notamment les écoles, collèges et lycées publics et privés, y compris les internats, ainsi que les centres de formation d'apprentis. Cette interdiction s'applique aux personnels comme aux élèves. Inpes - Actualités 2013 - Les adolescents se couchent trop tard… Avec l’entrée dans l’adolescence, les enfants rechignent à aller au lit et dans les années qui suivent, ils retardent de plus en plus le moment de leur coucher. Les deux dernières enquêtes de l’Inpes concernant les jeunes – HBSC 2010 (Health Behaviour in School-aged Children) et le Baromètre santé jeunes 2010 pointent chez eux un déficit de sommeil important : près de 30 % des 15-19 ans sont en dette de sommeil et à 15 ans, 25 % des adolescents dorment moins de sept heures par nuit. Or, ils devraient en moyenne dormir neuf heures trente pour être en forme. Comment parents et professionnels de santé peuvent-ils le leur faire comprendre ? Comment faire pour qu’ils accordent à leur sommeil l’importance qu’il mérite ?

L'alcool Du latin alchimique alko(ho)ol , "substance produite par distillation totale" , de l'arabe al-kohl , " antimoine pulvérisé" (cf. khôl ). Une étymologie mystérieuse. L'Académie française précise à peine : " A pris le sens de « toute substance pulvérisée et raffinée, pure », puis de « liquide distillé » ". Ce parcours sémantique peut susciter questionnement : l'antimoine n'a pas été dans le passé la seule substance pulvérisée et raffinée. Toute information est bienvenue.

La dépendance à l’Internet et la prise en charge cognitivo-comportementale Article original Cognitive-behavioral treatment of Internet Addiction CHU Louis Mourier, Service de Psychiatrie du Professeur Adès, 178, rue des Renouillers, 92701 Colombes cedex Available online 3 December 2007 Choose an option to locate/access this article:

Related:  AddictionsPartie 1AlcoolSantéisa33320Parcours éducation santé (PES)Santé publique