background preloader

Edward Hopper

Edward Hopper
Exposition présentée au Grand Palais du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013 Les peintures d’Edward Hopper ont la simplicité trompeuse des mythes, l’évidence des images d’Epinal. Chacune d’elles est un condensé des savoirs hypothétiques, des rêves que nous inspire l’Amérique. Expression des sentiments les plus poignants, ou pures constructions mentales, ces peintures donnent lieu aux interprétations les plus contradictoires. Romantique, réaliste, symboliste, et même formaliste, Hopper a été enrôlé tour à tour sous toutes les bannières. C’est cette complexité, signe de la richesse de cette oeuvre que s’efforce d’éclairer cette exposition. Conçue chronologiquement, elle se compose de deux grandes parties : la première, consacrée aux années de formation, rapproche les œuvres de Hopper de celles de ses contemporains et de celles, découvertes à Paris, qui ont pu l’inspirer. Commissaire Didier Ottinger, directeur adjoint du MNAM – Centre Pompidou

http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/edward-hopper

Related:  art visuelregards sur le monde contemporainPeinture

Gerhard Richter à échelle humaine Naître à Dresde en 1932 d’un père nazi. Devenir un artiste en Allemagne de l’Est. S’échapper du communisme en 1961. Monter dans un avion à destination de New York le matin même du 11 septembre 2001… La vie de Gerhard Richter, qui n’est pas terminée, est une suite d’événements historiques, assemblés sans autre logique que leur caractère extraordinaire. Son œuvre en est le reflet, dans une profusion souvent contradictoire de thèmes, techniques et supports. Aplats mouvants.

Les "Noctambules", célèbre tableau d'Edward Hopper, symbole détourné EXPOSITION - L'exposition consacrée à Edward Hopper au Grand Palais est déjà un succès critique. La foule parisienne risque de se presser sur le perron du musée de l'avenue Roosevelt pour ce qui est présenté comme la plus grande combinaison de toiles du peintre américain jamais présentée en France. Hopper, qui a longtemps peint l'aliénation et la solitude -avant de la décrire comme un sentiment "particulièrement surfait"- ne verra pas les visiteurs arpenter les galeries du Palais. Comme il n'a pas non plus eu l'occasion d'observer un des ses tableaux devenir un des objets les plus cité, utilisé et détourné. exposition redon paris grand palais peinture fusain dessin rêve Un parcours chronologique pour (re)découvrir l'œuvre d'un des génies de l'art moderne : Odilon Redon. De l'époque angoissée des Noirs (fusains, lithographies) jusqu'à la profusion colorée des dernières œuvres, Odilon Redon (1840-1916) a profondément marqué la génération symboliste, puis celle des Nabis et des Fauves, les jeunes peintres de la couleur. Il a été l'explorateur des méandres de la pensée, de l'aspect ésotérique de l'âme humaine, empreint des mécanismes du rêve. Parcourez toute l'exposition sur votre iPad en téléchargeant sur l'Appstore le catalogue de l'exposition L'exposition est organisée par la Rmn-Grand Palais, le musée d'Orsay et le musée Fabre, et réalisée en collaboration avec le département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France Commissaire général Rodolphe Rapetti, conservateur général du Patrimoine, chercheur associé à l’Institut national d’histoire de l’art

Education for Death (Education à la mort) (1943) Résumé L'histoire se focalise sur l'éducation d'un jeune allemand, Hans, embrigadé dans la doctrine nazie ("The Making of a Nazi", c'est à dire comme on fabrique un nazi). Au fil des années, le petit Hans devient peu à peu un soldat, recevant une "éducation à la mort" au cours de laquelle il apprend à devenir une machine sans "aucune graine de rire, d'espoir, de tolérance ou de pitié". Analyse Education for Death succède à Der Fuehrer's Face (sorti au début de l'année 1943) dans la série des courts métrages de propagande anti-nazie, série qui occupe les studios de la souris aux grandes oreilles pendant quasiment toute la période de la guerre, ce qui l'empêche d'ailleurs de sortir de grandes productions comme les longs métrages. Certaines productions comme Dumbo ou Fantasia ne rencontrent pas le succès espéré et mettent Walt Disney en difficulté sur le plan financier (Fantasia a ainsi coûté 4 fois le budget initial !).

Edward Hopper Edward Hopper a grandit à Nyach (Etat de New-York). Il s'intéresse à l'Art et commence ses premiers dessins d'après nature très jeune. Il part ensuite pour New-York et suit les cours de Robert Henri à la New-York School of Art. Il y rencontre Rockwell Kent, George Bellows et Pène du Bois. Alors que ses camarades parviennent rapidement à vivre de leur art, Hopper en est réduit à donner des cours de peinture et illustre des magazines pendant près de vingt ans. Il réalise pendant cette période de très nombreuses eau-forte.

«J’ai toujours été un inquiet» Exposé jusqu’à fin septembre à Beaubourg et au Louvre, le peintre Gerhard Richter clôt à Paris une rétrospective en trois actes qui l’a déjà mené à Londres et Berlin et qui traverse tous les âges et toutes les périodes de l’artiste allemand. Juin [Juni], 1983. - Banksy, "génie" ou "imposteur" ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Emmanuelle Jardonnet Avec son opération "Better Out Than In", Banksy s'est donné tout le mois d'octobre et tout le territoire new-yorkais pour concevoir une exposition à ciel ouvert en toute liberté. L'heure est désormais au bilan de cette "résidence" spectaculaire dans sa forme comme dans sa résonance, alors que le street artist britannique a une nouvelle fois réussi à attirer sur lui une attention hors-norme, des millions de personnes suivant son jeu de piste ludique et provocateur au jour le jour.

BASQUIAT Cette rétrospective est présentée à l’occasion du cinquantième anniversaire de la naissance de l'artiste. C'est la première de cette envergure en France. D’origine portoricaine et haïtienne, né en 1960 à Brooklyn dans l’Etat de New York et mort à New York en 1988 à la suite d’une overdose à l’âge de vingt-sept ans, Basquiat appartient à la génération des graffiteurs qui a brusquement émergé à New York à la fin des années 70. En 1977, il commence à signer ses graffitis du nom de SAMO (pour « Same Old Shit ») accompagné d’une couronne et du sigle du copyright. Au cours de sa fulgurante carrière, sa peinture passe de la rue au tableau. Son univers mélange les mythologies sacrées du vaudou et de la Bible en même temps que la bande dessinée, la publicité et les médias, les héros afro-américains de la musique et de la boxe, et l’affirmation de sa négritude.

Der Fuehrer's Face (1943) Résumé Donald se retrouve en Allemagne nazie et doit travailler jusqu'à en devenir fou pour servir Hitler. Au son d'une marche militaire nazie, Donald commence une dure journée à "Nutziland" : déjeuner au pain sec, quelques graines de café et de l’arôme de bacon et d’œufs, gardés à l'écart. Mais un groupe de soldats le conduit dans une usine d'armement où Donald doit subir le travail à la chaine et fabriquer toujours plus de munitions. Edward Hopper biographie Edward Hopper (1882-1967) est le peintre américain né à Nyack, dans l’Etat de New York.Il fréquente d'abord la New York School of Illustrating. En 1900,Il s’inscrit à la New York Scholl of Art dirigée par William Merritt Chase où il est l’élève d’ Henri Robert. Il s’intéresse à l’œuvre de Manet, Daumier, Courbet, Degas, Gauguin, Van Gogh.

Y a-t-il des artistes qu’on n’a pas le droit de publier sur Facebook ? La « Ema » de Gerhard Richter revient en ligne La belle Ema de Richter a réapparu lundi dernier sur la page Facebook du Centre Pompidou. Le blog « Les notes de Véculture » avait sonné l’alarme sur la suppression par Facebook du célèbre nu dans les escaliers de Gerhard Richter, posté en ligne par le musée d’art moderne et contemporain à l’occasion de la rétrospective du peintre. Sur la page dédiée à l’artiste, la même reproduction de l’œuvre avait été postée depuis mai dernier et n’a pas disparu.

Frances - Quand Hollywood flingue Hollywood Producteurs véreux, acteurs et actrices sans foi ni loi, scénaristes dévorés par l'ambition, carrières brisées, Hollywood et son Star System frelaté, ses escrocs en tous genres...Quand Hollywood flingue Hollywood en 11 films. Le film : Frances (1982) De quoi ça parle ? En 1940, Frances Farmer est célèbre pour les scandales qu'elle provoque. Comédienne de talent, elle connaît la gloire. Hollywood va pourtant finir par s'acharner à briser la carrière d'une actrice jugée trop rebelle...

Related:  Edward Hopper (1882-1957) 75 ans _ Le corps..edward hopperBIOGRAPHIE┃ACTUALITÉSHopper 1882-1967Edward HOPPERArtsEdward Hopper