background preloader

Joseph Cornell

Joseph Cornell
Related:  La question de la narration dans la peinture

Joe Coleman Gérard Schlosser Shlosser est un peintre français né en 1931. Dès ses premières toiles il fait le choix de la figuration. Il devient très vite le peintre du choix parcellaire. Les personnages n’apparaissent que par des éléments corporels : jambe épaule nuque poitrine main. Les thèmes sont choisis d’après des photos qu’il prend personnellement. Les titres de ses œuvres viennent confirmer cette idée : ils évoquent l’histoire individuelle de ses personnages. Se reflètent également dans ses tableaux des artistes qu’il affectionne tout particulièrement tels que Fernand Léger ou Gilles Aillaud. Schlosser progresse sans cesse dans sa réinvention de l’image il joue encore et toujours avec la réalité des personnages du lieu et du tableau lui-même. Chacune de ses séries nous raconte une histoire et touche profondément notre sensibilité et notre imagination.

Chéri Samba Max Ernst Max Ernst (allemand, – 1976) Max Ernst Fille et mère, 1959 Samuelis Baumgarte Galerie Prix sur demande Sans titre Le Coin des Arts Composition avec deux oiseaux, 1958 Galerie von Vertes La forêt rose, 1964 - 1976 Galerie Thalberg Fleurs - Coquillages (Shell Flowers), 1928 Gallery Wendi Norris Hybird Art 45 ltd Hibou (Eule), 1955 Galerie Boisserée, J. & W. Two Birds (Ochre background), 1975 Gilden's Arts Gallery De but en blanc, 1959 Galerie Ludorff Figure zoomorphe, 1928 Galerie Hopkins Untitled (Forest), 1969 Janus Ron Krausz Kunsthandel Oiseau-tête (Vogelkopf), 1934 - 1995 Chéri Bibi (Liebling Bibi), 1973 - 1975 Loplop in the forest, 1958 Maxime Groosman Art Trading La loterie du jardin zoologique (Kurt Schwitters) (Die Lotterie vom zoologischen Garten), 1951 Masques (Masken), 1950 ohne Titel, 1950 - 1973 Les jeunes et les jeux twistent Galerie Fabien Boulakia Le Musée de l’Homme suivi de Pêche au Soleil Levant, 1965 Boreas Fine Art Festin, 1974 Petersburg Press Oiseaux en péril (Dorothea Tanning) (Vögel in Gefahr), 1975

Arnaud Labelle-Rojoux 6, rue Jacques Callot75006 Paris t +33 1 53 10 85 68f +33 1 53 10 89 72 contact@loevenbruck.comwww.loevenbruck.com Actualité en savoir plus Expositions CalendrierPrésent / À venir / Passé /Extra muros Foires CalendrierPrésent / Passé Artistes Masquer les aperçus Virginie Barré oeuvres / bio / biblio / presse / download Alain Declercq oeuvres / bio / biblio / presse / download Robert Devriendt oeuvres / bio / biblio / presse / download Dewar & Gicquel oeuvres / bio / biblio / presse / download Blaise Drummond oeuvres / bio / biblio / presse / download Jean Dupuy oeuvres / bio / biblio / presse / download Gaillard & Claude oeuvres / bio / biblio / presse / download Arnaud Labelle-Rojoux oeuvres / bio / biblio / presse / download Lang / Baumann oeuvres / bio / biblio / presse / download Edouard Levé oeuvres / bio / biblio / presse / download Philippe Mayaux oeuvres / bio / biblio / presse / download Gabor Ösz oeuvres / bio / biblio / presse / download Michel Parmentier oeuvres / bio / biblio / presse / download Newsletter

ROBERT GOBER Par f.aubrit dans ROBERT GOBER le 26 Janvier 2012 à 11:27 Biographie de L’artiste... Robert Gober est une grande pointure de l’art contemporain américain depuis ses débuts dans les années 8O. L’artiste n’a eu de cesse depuis de créer le dialogue autour de ses sculptures pour aborder des thèmes et les tabous de société tels que la place des sexes, le rôle de la religion ou les exclus de la société. Le tout évolue dans un univers à la fois à la fois hyper réaliste et irréel, familier et sinistre Robert Gober né en 1954, grandi Wallinford dans le Conecticut. Il obtient son diplôme à la Tylor school, une école de lettre et d’arts, en 1976. C’est finalement grâce à ses lavabos et ses sculptures de fragments de corps que l’artiste acquiert rapidement une renommée mondiale. On a souvent associé les fameux lavabos de Robert Gober à l’urinoir de Marcel Duchamp et par extension, au mouvement du ready-made.

Charles E. Burchfield Best known for his romantic, often fantastic depictions of nature, watercolorist Charles Ephraim Burchfield (1893-1967) developed a unique style of watercolor painting that reflected distinctly American subjects and his profound respect for nature. The Burchfield Penney Art Center features the largest public collection of works by Burchfield. Within the intertwined galleries of the museum, you will find an ever-changing display of his paintings and sketches, a recreation of his studio, the Charles E. Burchfield Rotunda (specifically designed to highlight his seasonal works), and even references to Burchfield in the building's architecture. According to Burchfield's friend and colleague Edward Hopper, "The work of Charles Burchfield is most decidedly founded, not on art, but on life, and the life that he knows and loves best."

Jim Shaw Apparu quelque peu en retrait de la scène néo-conceptuelle californienne des années 80, le travail de Jim Shaw participe à l’élaboration des enjeux majeurs de sa génération – critique du statut de l’auteur et négociation de la perte conséquente de l’aura de l’œuvre, renvoi du spectateur à sa condition malaisée d’arbitre idéologique au sein d’un champ sémantique impur. La grande singularité de sa démarche tient dans la mise en place de dispositifs narratifs appelant ouvertement l’observateur à prendre part à l’élaboration de fictions. Ainsi, « My Mirage » (1986-1991), une série de près de 170 pièces faisant état des errances de Billy, un Américain de classe moyenne noyé dans le tourbillon des années 60 et 70. Il en va de même pour « Dream », une série commencée en 1992 : J. Cette première rétrospective de J.

Jim Shaw Jim Shaw (American, born ) Jim Shaw Untitled, 1977 Heather James Fine Art Price on Request Untitled, 1977 Untitled, 1977 Untitled, 1977 Untitled, 1977 Meatwave Sculpture, 2007 Art Bärtschi & Cie Untitled (Monster Face #5), 2004 Can You Solve This Scrambled Letters Puzzle ? Dream Drawing (I'm with Mike and Anita in an old dark wood house...), 1995 Untitled, 2003 Dream Object ("I think I was half awake when I thought of this upright piano modelled after the cave monster from ? Dream Object Book, 2011 mfc-michèle didier Dream Drawing (...Freddie Kruegerin an Infinity Room...), 1995 Dean Jensen Gallery Water Female, 2012 Simon Lee Air Female, 2012 Earth Female, 2012 Dream Object, ("I was working on these large drawings of comic aesthetics with headless superheroes embedded...") Dream Object, ("I was working on these large drawings of comic aesthetics with headless superheroes embedded...") Kay Keiser and Tornado Arms, 2012 Biomorphic Pancake Drawing, 2012 Small ripped up self portrait, 2012 Split Head, 2012

Raymond Pettibon Raymond Pettibon (American, born ) Raymond Pettibon I taught my Ape to Take My Place, 1987 Jim Kempner Fine Art Price on Request I Do Not Seek Out The Pathetic, 1990 The Real Empire is Effectual, 1989 Vavoom, 1988 Untitled (They say water finds the lowest place.), 2005 Los Angeles Modern Auctions Est. 15,000–20,000 USD Untitled (Playball), 1989 Lora Schlesinger Gallery No Title (The tea Kettle...), 1991 Track 16 Gallery Illegal Procedure, 2000 Peach Editions No Title (Projective saying is...), 2014 David Zwirner No Title (If indeed it...), 2013 No Title (It tastes better...), 2013 Untitled (The Noblest of Sports), 2000 Patricia Low Contemporary Untitled (Till the Sky Turns Blue), from Plots on Loan I, 2000 Leslie Sacks Contemporary Untitled (How Comes it so Great a Silence...), from Plots on Loan I, 2000 Untitled (The Truth is Out There...), from Plots on Loan I, 2000 Untitled (Snap...), from Plots on Loan I, 2000 Untitled (I Bought the Brooklyn Bridge), from Plots on Loan I, 2000 No Title (For all their), 2013

Related: