background preloader

Les enluminures de la Bibliothèque municipale de Lyon

Related:  Manuscrits

Provenance des livres anciens, la base des marques de possesseur Deutsch English Imprimés à partir du milieu du 15e siècle, de nombreux livres anciens portent la marque des personnes ou institutions à qui ils ont appartenu : reliure armoriée, ex-libris, notes de lectures, etc. Parallèlement au catalogue des collections de la bibliothèque qui propose une description complète de ces ouvrages, la base d’images numériques "Provenance" contient la reproduction des marques permettant d’établir l’itinéraire géographique et intellectuel des livres en identifiant leurs anciens possesseurs et lecteurs. La présentation de chaque possesseur peut inclure plusieurs images, une information sur cette personne ou institution, une transcription, la description des marques de possesseur du livre, une date approximative de l'utilisation de ces marques, la cote et le titre de l’ouvrage numérisé ainsi que les ouvrages de référence consultés. Ouvrages de référence : Baudrier : Baudrier, H.

Calligraphies et enluminures Après plusieurs années où s’entremêlèrent cours de peinture, de dessin et de photographie, la rencontre avec l’histoire du moyen-âge fût pour moi une révélation. Né sur les bords de la Marne avec ses paysages calmes et romantiques habités par ces peintres du dimanche ; recherchant la lumière et la couleur idéale, ces deux éléments fascinants, s’imposent comme essentiel à mon art avec cet univers créatif et ornemental sans limite, fait pour sublimer des textes évangéliques comme représentés sur les psautiers, les livres d’heures, ou encore des scènes de la vie de ce temps ancien. Quelle chance que le papier ne soit pas encore connu en Occident ! Ecritures, dessins, peintures étaient exécutés sur des peaux d’animaux : la peinture, fabriquée à base de pigments purs et l’or en feuilles, venait finaliser des œuvres faites pour durer plus de 1000 ans… ! J’expose pour l’année à l’Abbaye de Belloc et pour la saison à la galerie du « Taoulet » à la Bastide Clairence(64). Finition, retouche.

le manuscrit médiéval Saint Marc Heures à l'usage de Rome Bruges, vers 1510-1525 Rouen, Bibl. mun., ms. 3028 (Leber 142), f. 65 Posture et outils du scribe (pupitre, rouleau et deux poids pour le maintenir, plume, canif, casier à livre) Gilles de Rome, Le gouvernement des princes Paris, 1372 Besançon, Bibl. mun., ms. 434, f. 103v Qu'est-ce qu'un manuscrit enluminé ? Le mot manuscrit vient du latin : manus (main) et scribere (écrire), c'est-à-dire un texte écrit à la main. Frontispice présentant le nom A/MANDUS dans un tapis d'entrelacs Saint Amand dans l'initiale historiée A Vie et miracles de saint Amand Saint-Amand, milieu du xiie siècle Valenciennes, Bibl. mun., ms. 501, f. 10 La confection des manuscrits Jusqu'au xiie siècle, les manuscrits sont copiés dans les établissements ecclésiastiques, principalement les abbayes, où ils servent à célébrer le culte et à nourrir la prière et la méditation. La confection d'un manuscrit est un travail réalisé en plusieurs étapes. Remerciements et crédits

Mandragore Les éditions du 16e siècle Les livres du 16e siècle Accès direct à la liste de plus de 500 livres numérisés ; cliquez sur l'icone puis sur "consulter l'exemplaire de la BML dans Gallica". La Bibliothèque municipale de Lyon possède parmi les 300.000 volumes anciens qu’elle abrite une collection particulièrement riche d’éditions lyonnaises. De cette abondante production, la Bibliothèque municipale de Lyon garde un important témoignage dans tous les domaines du savoir : bibles illustrées, ouvrages de droit, d’érudition, de science et de médecine, d’histoire et de littérature avec des auteurs lyonnais ou ayant vécu à Lyon : Symphorien Champier, Guillaume Paradin, Claude de Rubys, Barthélemy Aneau, Guillaume du Choul, Louise Labé, Pernette du Guillet, Maurice Scève, mais aussi des écrivains hôtes de Lyon à la Renaissance : au premier rang Rabelais, mais aussi Marguerite d’Angoulême, Bonaventure des Périers, Lemaire de Belges, Clément Marot etc… Enfin des pamphlets, des pièces de circonstances.

Enluminure et calligraphie - Encre La fabrication d'encre pour la calligraphie est un exercice très enrichissant. C'est très facile de réussir son encre et cela ressemble à quelque alchimie mystérieuse qui nous replonge dans quelque arrière-boutique obscure du Moyen-Age. Pour commencer, il vous faut partir à la recherche des différents éléments constitutifs de notre encre. La liste des ingrédients est la suivante : noix de galle - 10g, vitriol vert ou bleu - 7g, gomme arabique - 10g. Les noix de galle se trouvent au gré de vos ballades en forêt. Vous laisserez macérer une semaine les noix concassées dans un demi litre d'eau la plus pure possible.

BVMM - Bibliothèque Virtuelle des Manuscrits Médiévaux Initiale - Catalogue de manuscrits enluminés - IRHT Initiale est un catalogue informatisé de manuscrits enluminés du Moyen Âge, principalement de ceux qui sont conservés dans les bibliothèques publiques de France, hors Bibliothèque nationale de France. >> Lire la suite Ce catalogue, en cours de constitution, est établi sous la responsabilité de la Section des manuscrits enluminés (SME, olim SSI) de l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT). >> Lire la suite Initiale fournit, dans les limites de l’avancement du catalogage : l’état du recensement des fonds par l’IRHT ; des notices de manuscrits contenant une identification sommaire des textes, la datation, l’origine, la provenance, l’attribution éventuelle à un artiste, et une liste de références bibliographiques ; des notices d’enluminures (représentations ou ornements) ; des fiches bibliographiques augmentées, s’il y a lieu, de renvois aux notices de manuscrits recensés dans Initiale. Des photographies numériques des livres décrits sont associées à une partie des notices.

Les estampes numérisées de la Bibliothèques municipales de Lyon La base Estampes de la Bibliothèque municipale de Lyon a pour but de reproduire et décrire les estampes conservées dans la collection de la bibliothèque municipale de Lyon, qui contient plusieurs dizaines de milliers de pièces. Dans ce fonds exceptionnellement riche et varié sont représentés les plus grands noms des diverses écoles de gravure nationales et régionales, du XVIe au XIXe siècles : gravures sur bois de Hans Holbein, eaux-fortes de Jacques Callot et Rembrandt, gravures au burin de Claude Mellan et Robert Nanteuil... sans oublier l’école italienne avec Raimondi, les Carrache, Canaletto, etc. La base est mise à jour régulièrement : le catalogage a commencé par les estampes du XVIe siècle et se poursuit chronologiquement.

Related: