background preloader

BNF - Dossier thématique - Le Portrait

BNF - Dossier thématique - Le Portrait

http://classes.bnf.fr/portrait/index.htm

Related:  Stephane Lavoué

Une inspiration : Sebastiao Salgado A la suite d’études en économie à l’Université de São Paulo puis à la Vanderbilt University aux Etats-Unis, Sebastião Salgado intègre l’Organisation Internationale du Café (OIC). Dans le cadre de ses missions, il voyage partout et commence à photographier. En 1973, il quitte son travail. Zola, écrivain et ami des peintres Françoise CACHIN, Manet, « j’ai fait ce que j’ai vu », Paris, Gallimard, Découvertes Gallimard – RMN, 1994. COLLECTIF, Regards d’écrivains au musée d’Orsay, RMN, 1992. Éric DARRAGON, Manet, Paris, Fayard, 1989. Émile ZOLA, Écrits sur l’art, Paris, Gallimard, 1991.

Comment décrire vos personnages ? Pour écrire un récit attractif, il faut que les personnages ressemblent à des être humains réels. Voici 5 conseils et une fiche de description à télécharger. Les êtres humains ont tous des comportements différents. Ils révèlent leurs émotions à travers leur langage corporel, leurs activités ou ce qu’ils disent. Ils ont des objectifs de vie, des amis, des relations de travail et des connaissances. animation contexte portrait d'une femme noire A la veille de la Révolution, Marie-Guilhelmine Leroux-Delaville (1768-1826) fait partie d’une petite élite de jeunes femmes peintres qui réussissent à suivre l’enseignement de maîtres, sans appartenir à une famille d’artistes. Elève d’Elisabeth Vigée-Lebrun, elle fréquente aussi, à partir de 1786, l’atelier de David et expose de premières toiles de style néoclassique, sous sa direction, en 1791. Mariée, en 1793, à Pierre Vincent Benoist, royaliste suspecté de conspiration, elle est soumise à des visites domiciliaires pendant que son mari se cache. Elle survit sous la Terreur avec son premier enfant, en vendant de petits portraits au pastel et des scènes de genre moralisantes. Sous le Consulat, ayant retrouvé une vie moins difficile, elle cherche à faire connaître son véritable talent. Le portrait du député Belley, présenté en 1797 et 1798, a fasciné le public.

Comment photographier un président « jupitérien » ? La confection de l’image officielle d’Emmanuel Macron est maintenant lancée. Dans quelques jours, le vingt-cinquième président de la République aura son portrait. Un cliché de 50 X 65 cm qui ne dira rien sur l’homme lui-même. Un cliché qui fera même oublier le candidat d’En marche. Mais un cliché qui, en s’offrant au regard dans les mairies, commissariats, préfectures, ambassades, devra désormais solenniser une figure d’État. Et de fait, l’affiche officielle sera tirée à plus de 55 000 exemplaires.

Portrait d’une famille bourgeoise Philippe ARIÈS, Georges DUBY (dir.), Histoire de la vie privée, t. IV, Le Seuil, 1987. Michèle PERROT, De la Révolution à la Grande Guerre, Le Seuil, 1987. Christophe CHARLE, Histoire sociale de la France au XIXe siècle, Le Seuil, coll. « Points Histoire », 1991. Pierre FRANCASTEL, Peinture et Société, Denoël, 1977. Comment décrire les émotions de vos personnages ? Comment décrire les émotions de vos personnages pour que les lecteurs les ressentent en lisant votre livre ? Vous pouvez bien sûr travailler des techniques comme jouer sur les sonorités. Mais c’est surtout votre degré d’implication personnelle qui fera la différence. Voici 3 conseils à suivre pour améliorer vos descriptions des émotions : Explorer votre intimité Vous avez sans doute déjà lu des textes dans lesquels les descriptions des émotions ressenties par les personnages vous ont laissé de marbre. La différence avec les textes qui vous emportent, vous font pleurer ou vous font rire ?

Portrait d'une femme noire Peint et exposé au Salon de 1800, ce portrait [ image principale ] présente une femme noire, assise de trois-quarts, délicatement tournée vers le spectateur. Sa robe et son fichu de coton blanc servent d’écrin à sa peau foncée, et sa silhouette, empreinte de dignité, se détache sur un fond clair où l’on peut lire en bas à droite le nom de l’artiste, « Marie Guillemine Leroux de La Ville, épouse Benoist » (1768-1826). Les anciens titres du tableau – « Portrait d’une négresse », puis « Portrait d’une femme noire » - ne révélaient pas l’identité du modèle. Des recherches récentes ont permis de découvrir qu’elles s’appelait Madeleine et ont permis de rebaptiser le tableau.

Related: