background preloader

Que faire si votre enfant est harcelé à l'école ?

Que faire si votre enfant est harcelé à l'école ?
Par Tatiana Lissitzky Mis à jour le , publié le Coups, insultes, moqueries, harcèlement en ligne… Ces violences à répétition touchent près d'un enfant sur dix en primaire et au collège, avec des conséquences parfois dramatiques. Le harcèlement scolaire peut aller du vol de goûter au passage à tabac, en passant par le racket et les violences sexuelles. Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a lancé, mardi 26 novembre, un plan de lutte contre ce fléau. La campagne cible notamment le cyberharcèlement, dont le développement préoccupe les autorités. Trop souvent, les parents se sentent démunis face à la souffrance de leur enfant. 1Détecter une victime de harcèlement "Le harcèlement prend plusieurs formes, mais il est toujours animé par le désir d'humilier l'autre, par des agissements intentionnellement agressifs et répétitifs", indique Nicole Catheline, pédopsychiatre au centre hospitalier Laborit de Poitiers et auteur de Harcèlements à l'école. 3Alerter le milieu scolaire

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/que-faire-si-votre-enfant-est-harcele-a-l-ecole_467646.html

Related:  Agir contre le harcèlement à l'ÉcoleintimidationLe harcelementCyberharcèlement et harcèlement scolaireHarcèlement chez les jeunes

La campagne Agir contre le harcèlement à l'école Huit mesures pour agir contre le harcèlement à l'école Un site Internet rénové : agircontreleharcelementalecole.gouv.fr 31 référents académiques à l’écoute des victimes et des témoins 2 clips-vidéo pour sensibiliser aux enjeux du harcèlement : Le Ministère de l’Education nationale s’est associé à deux personnalités, la chanteuse Chimène Badi et le champion d’Europe d’athlétisme Christophe Lemaitre, qui ont accepté de témoigner de leur expérience d’anciens élèves victimes de harcèlement. Ils seront diffusés sur le web (site agircontreleharcelementalecole.gouv.fr et réseaux sociaux) ainsi que sur les antennes de France Télévisions du 27 novembre au 10 décembre. 6 fiches pour savoir quoi faire : Pour les élèves victimes ou témoins d’actes de harcèlement, pour des parents inquiets pour leurs enfants, le ministère propose des fiches répondant à leurs questions les plus fréquentes et les accompagnant dans leurs démarches.

Dénoncez ! Depuis quelques années, nous remettons à l’ordre du jour l’intimidation et le harcèlement vécus par les jeunes. Travaillant moi-même auprès des jeunes enfants depuis maintenant 14 belles années, j’ai dû intervenir à plusieurs reprises pour régler des situations d’intimidation. Si ce phénomène est malheureusement présent chez les jeunes, il est tout aussi présent chez les adultes. Harcèlement scolaire : une élève de 6e au collège George-Sand de Béthune témoigne - Béthune Jusque là tout allait bien. Florence (*) se plaisait au collège George-Sand : 12 ans et depuis cinq mois qu’elle a quitté sa petite école de Fouquereuil pour entrer en 6e, l’impression de ne plus faire partie des « petits ». « Ce que je prèfère, c’est le sport » mais elle ajoute être première en anglais. Matin et soir, elle prend le bus et rejoint le groupe de copines qu’elle s’est constitué. « Le midi, je mange à la cantine. » Elle raconte ça d’un air à moitié bien dans ses baskets.

Debarbieux : Armer les enseignants Après des "Assises" et un grand programme médiatique sous Chatel, tout n'a pas été tenté contre le harcèlement. Présenté rapidement dans le dossier de rentrée du ministère, le programme de lutte contre le harcèlement a fait l'objet d'une circulaire dans le B.O. du 29 août. Eric Debarbieux, délégué ministériel et initiateur de la prise de conscience du système éducatif français face à la violence scolaire, partage avec les lecteurs du Café pédagogique les projets en cours. Des écoliers de Val de Reuil primés pour leur action contre le harcèlement scolaire - France 3 Haute-Normandie éducation Un enfant sur 10 est harcelé à l'école. C’est pourquoi le ministère de l’éducation nationale a lancé le prix "mobilisons nous contre le harcèlement". Un prix remporté, au niveau régional, par des écoliers à Val de Reuil. Par Didier Meunier Publié le 15/03/2015 | 17:25, mis à jour le 15/03/2015 | 18:08

Harcèlement à l'école : "Les adultes doivent protéger, pas interdire" Actualité > Société > Harcèlement à l'école : "Les adultes doivent protéger, pas interdire" Le budget pour la lutte à l'intimidation victime des coupes À la commission scolaire des Découvreurs, qui couvre le secteur ouest de Québec, la totalité du budget consacré à prévenir et combattre l'intimidation et la violence à l'école a été coupé cette année. En 2013-2014, 47 000 $ y étaient consacrés. Au primaire, un professionnel responsable de ce dossier a toutefois été embauché grâce à une autre enveloppe budgétaire, précise le porte-parole Alain Vézina, si bien que la commission scolaire considère que les coupes sont plutôt de l'ordre de 50%.

Traitée de "pute", de "boloss" : Marion, 13 ans, s'est suicidée Ce mercredi matin, Marion voulait rester au lit. Après le petit déjeuner, elle est remontée dans sa chambre. La veille, déjà, elle se disait " fatiguée" afin d'échapper aux dernières heures de cours. Au retour de son travail, sa mère l'avait trouvée "pâlotte" sans s'inquiéter davantage. Les petits maux, de ventre, de tête, de coeur... éclosent bien souvent à l'adolescence. Nora Fraisse a simplement suggéré à sa fille de ne pas rester dans le noir, puis elle a déposé le téléphone de la maison près de l'oreiller, pour pouvoir la joindre. Prévention des violences : Conférence intitulée « Apprendre, se tromper, recommencer… se sentir en sécurité » Prévention des violences : Daniel Favre, PU de l’Université de Montpellier inaugure un cycle de travail sur le statut de l’erreur dans l’apprentissage avec une conférence intitulée : « Apprendre, se tromper, recommencer… se sentir en sécurité ». le statut de l’erreur dans l’apprentissage : L’Académie de Versailles a mis en place un dispositif de formation original pour les réseaux de l’éducation prioritaire.

Agir contre le harcèlement à l'École La lutte contre le harcèlement est une priorité du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Priorité car le harcèlement va à l’encontre des valeurs défendues par l’école : le respect de chacun, l’acceptation des différences, l’apprentissage de la citoyenneté. La loi du plus fort ne peut pas régir les rapports entre élèves. Pendant longtemps, et parfois encore aujourd’hui, le harcèlement entre élèves a été considéré comme anodin, voire constitutif de la construction de nos enfants et de nos jeunes, laissant souvent entendre que ces violences "forgeaient le caractère". Pour contrer ces discours fatalistes, il est indispensable de mieux faire connaître ce phénomène et ses conséquences qui sont graves, parfois dramatiques sur les courts, moyens et longs termes.

Related: