background preloader

Cyber-harcèlement : signature d'une convention avec l'association e-enfance

Cyber-harcèlement : signature d'une convention avec l'association e-enfance
Luc Chatel a signé une convention avec l'association e-enfance lundi 6 juin 2011. Cette convention vise à lutter contre le cyber-harcèlement entre élèves mais aussi à l'encontre des équipes éducatives. Elle s'inscrit dans le prolongement des assises nationales contre le harcèlement à l'École. Le ministre de l'éducation, de la jeunesse et de la vie associative et la directrice de l'association e-enfance, Justine Atlan, ont signé une convention cadre en présence d'Anne-Sophie Bordry, directrice des affaires publiques France et Europe du Sud de Facebook, et de Yann Padova, secrétaire général de la commission nationale informatique et liberté (Cnil). La convention prévoit qu'une procédure contre le cyber-harcèlement puisse être engagée à l'initiative des victimes ou de leurs parents. Elle aboutira à la transmission des cas avérés à l'association e-enfance. Le cyber-harcèlement pourrait aussi conduire à une sanction éducative. Signature d’une convention entre Luc Chatel et e-Enfance Related:  Le harcèlement scolaire

Le harcèlement sur internet en questions Qu'est-ce que le "cyberbullying" ? Le "cyberbullying" peut être traduit en français par "harcèlement virtuel" ou "cyberintimidation". On utilise ce terme lorsqu’une personne est victime d’humiliations, de moqueries, d’injures, voire de menaces physiques sur un site internet. Ce type de harcèlement a surtout lieu sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook qui est le plus utilisé, et sur les blogs. Quelle forme prend ce harcèlement virtuel ? Le plus souvent, le harcèlement passe par la création d’un sujet de discussion, groupe ou page sur Facebook ou un autre réseau social, visant une personne. Il se crée alors un véritable espace de défouloir. Existe-t-il d’autres formes de "cyberbullying"? Tout ce qui est préjudiciable à l’identité numérique d’une personne est considéré comme du harcèlement virtuel. On parle donc aussi de cyberbullying quand une personne se fait pirater son profil (Facebook ou messagerie) par un individu qui envoie des messages en son nom. Oui. Oui.

Actualités - Comment lutter contre le harcèlement à l'École ? Ressources Mobiliser les équipes éducatives "Pas de harcèlement dans mon établissement" : le ministère propose à tous les établissements qui souhaitent s'engager une charte qui offre un cadre de référence à l'engagement de la communauté éducative. Elle aborde : la reconnaissance et la prise en compte du harcèlement ;la prévention ;le traitement des situations d'élèves victimes de harcèlement. 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Le harcèlement a des conséquences sociales, psychologiques et scolaires à court à à long terme : décrochage scolaire, désocialisation, dépression, etc. Expliquer le harcèlement aux élèves Les partenaires du ministère de l'éducation nationale proposent des outils destinés aux élèves, pour les aider à comprendre et repérer les situations de harcèlement. À l'école primaire Les éditions Calligram proposent "Lili est harcelée à l'Ecole", une aventure de Max et Lili, à partir du 10 février (4,90 € TTC). À l'école primaire et au collège Au collège Accéder aux films

Luc Chatel présente un plan de prévention et de lutte contre le harcèlement à l'École Préparées, dans la continuité des États généraux sur la sécurité à l’École, par les travaux d’Éric Debarbieux et par de nombreuses réunions de travail depuis le mois de janvier, ces assises ont pour objectif de lever le tabou du harcèlement à l'École, dont une récente enquête de victimation a révélé qu’il concernait plus d’un enfant sur dix en école primaire. Combattue dans la plupart des pays développés, dénoncée par tous les spécialistes de l’enfance qui s’accordent pour en décrire les effets destructeurs sur la personnalité et sur la réussite scolaire, cette violence entre pairs, faite de brutalités physiques et d’humiliations psychologiques, a trop longtemps été passée sous silence, voire tolérée : elle va désormais faire l’objet d’une politique nationale, pour la première fois en France. Connaître et faire reconnaître le harcèlement par la communauté éducative adulte Faire de la prévention du harcèlement à l’École l’affaire de tous

Harcèlement scolaire : rencontre et premières pistes d'actions Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a rencontré, le 14 mars 2011, des acteurs du soin psychologique et psychiatrique ainsi que du champ éducatif. Tous sont signataires de la lettre ouverte sur le harcèlement scolaire rendue publique le 26 janvier 2011. La rencontre a eu lieu en présence d’Éric Debarbieux, président du conseil scientifique des états généraux de la sécurité à l'école, de Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire, et de Claude Bisson-Vaivre, doyen des inspecteurs généraux du groupe vie scolaire. Cette réunion de travail avait pour objectif de dresser un état des lieux et de soumettre des pistes d’actions sur la question du harcèlement scolaire.

Lutter contre le harcèlement à l'école : l'affaire de tous ! Lutter contre le harcèlement : l'affaire de tous ! La lutte contre le harcèlement s’inscrit dans le prolongement des États généraux sur la sécurité à l’École , qui se sont tenus les 7 et 8 avril 2010 avec en ligne de mire trois principes : connaître, agir et évaluer. C’est la mise en oeuvre de la politique en faveur de la sécurité à l’École qui a fait émerger la problématique du harcèlement entre élèves, dont jusqu’alors personne ne parlait. Annoncée dans le cadre du plan d’actions arrêté à l’occasion des Assises sur le harcèlement à l’École, une grande campagne pour lutter contre le harcèlement à l’École est lancée à la fin du mois de janvier 2012. Le harcèlement à l'École : une violence à bas bruit aux conséquences parfois dramatiques Le harcèlement à l’École n’est pas un phénomène mineur Le harcèlement se caractérise par la soumission, dans le temps, d’un élève, à des comportements agressifs et humiliants par un ou plusieurs élèves. Ce plan d’actions est mis en oeuvre à travers :

Définition : *harcèlement - Dictionnaire Français Larousse Un contenu exceptionnel avec un dictionnaire de langue illustré, des explications d’ordre encyclopédiques, un thésaurus, un atlas de 200 cartes, une chronologie, des proverbes, une galerie d’images et des jeux. L’excellence Larousse, pour répondre à vos questions, apprendre, réviser, vérifier, se cultiver et jouer. Un dictionnaire de langue : 90 000 mots, 135 000 définitions et plus de 140 000 synonymes Un dictionnaire encyclopédique 8 500 noms propres et plus de 2 000 photos, dessins et carte Un thésaurus Près de 800 notions classées par ordre alphabétique portant sur 190 000 mots Un atlas des pays du monde Une Chronologie de 1 200 évènements Trois jeux pour apprendre de nouveaux mots en s’amusant Plus de 500 biographies de grands personnages Télécharger sur Windows 8 Store pour 7,49 € Cette application s’installe complètement et ne nécessite aucune connexion Internet.

Que faire ? Qui contacter ? Dans un premier temps, pour parler de harcèlement, vous pouvez vous rapprocher de votre école ou établissement. Si vous avez besoin de conseils supplémentaires, vous pouvez contacter les numéros suivants ou vous référer aux fiches conseils. N°Stop Harcèlement0808 807 010*Le n° Stop harcèlement vous permet de dialoguer avec des spécialistes de l’association l’École des parents et des éducateurs d’Ile-de-France. Ils vous écouteront, vous donneront des conseils et vous mettront en relation avec le « référent harcèlement » de votre académie en cas de besoin. N°Net Écoute0800 200 000**En cas de cyber-harcèlement, vous pouvez contacter le n° net Ecoute, géré par l’association E-Enfance. Si vous n'arrivez pas à contacter le numéro "Stop Harcèlement", cliquez ici.

Harcèlement à l'école : "il faut briser la loi du silence" - Société Une fois n'est pas coutume, Luc Chatel fait l'unanimité auprès des personnels d'éducation, en s'attaquant à un problème majeur : le harcèlement. Contrairement à ses voisins européens, la France n'avait en effet toujours pas pris de mesures pour lutter contre ce fléau. Le 14 mars, Luc Chatel a donc commandé un rapport à Eric Debarbieux, président de l'Observatoire de la violence scolaire, ainsi qu'une enquête auprès de 18 000 élèves, pour connaître l'ampleur du phénomène et trouver des solutions efficaces. Pour Bertrand Gardette, conseiller principal d'éducation dans un lycée professionnel en Auvergne et auteur avec Jean-Pierre Bellon de Harcèlement et brimades entre élèves, il est indispensable de former les personnels d'éducation mais aussi les élèves. Interview : Quelle est la réalité du harcèlement en France ? Le harcèlement fait référence à toutes ces mini-violences physiques (coups de règles, affaires abimées...), et le plus souvent verbales : moqueries, insultes, ostracisme...

Et si on s'parlait du harcèlement à l'école ? Téléchargez le livretEt si on s’parlait du harcèlement à l’école : Retrouver tous les outils proposés par l'UNICEF France autour de la lutte contre le harcèlement à l'école : En savoir plus sur la campagne « Agir contre le harcèlement à l'école » : L’UNICEF France s’est associé à l’association Les Petits Citoyens pour éditer un livret pédagogique intitulé Et si on s’parlait du harcèlement à l’école.

Violence et harcèlement à l’école : le vrai rapport | L’instit’humeurs C’était il y a une quinzaine de jours, toute la presse titrait sur la violence à l’école : « un enfant sur dix victime de harcèlement« , « violence à l’école : dès le primaire…« . A l’époque j’avais trop de travail (évaluations, corrections, livrets) pour me pencher là-dessus, mais vu que je suis en vacances j’ai enfin eu le temps. Parce que je sais pas vous, mais moi quand on me donne des chiffres ces derniers temps je me méfie. Du coup, j’ai pris pour habitude d’aller voir à la source. La source, c’est un rapport d’une quarantaine de pages présenté par l’UNICEF et réalisé avec l’Observatoire International de la violence à l’école, rapport disponible ici et que j’ai lu attentivement. Dès la lecture du titre, on est frappé par le décalage avec le ton alarmant et anxiogène utilisé par la presse : « A l’école des enfants heureux… enfin presque ». De fait les chiffres confirment ces affirmations : 88,9% des élèves déclarent se sentir bien à l’école. df df

Related: