background preloader

La protection des données personnelles, un atout pour la France et l'Europe !

La protection des données personnelles, un atout pour la France et l'Europe !
Car la ressource première de l'économie du numérique ce sont les données produites par des centaines de millions de citoyens et de consommateurs. De ce point de vue l'Europe est une mine, un gisement majeur puisque 10 pays européens figurent au top 20 du Web Index des pays les plus avancés dans leurs usages d'internet. Un gisement de ressources rares, avec un PIB par habitant de l'Union européenne parmi les plus hauts de la planète. Avec 500 millions de consommateurs européens éduqués, disposant des infrastructures et du pouvoir d'achat, l'Europe des données est un eldorado. Ce constat va au-delà de l'internet. La constitution de larges bases de données de clients n'est en effet pas seulement au cœur du modèle économique des réseaux sociaux mais elle fonde l'innovation et les services de demain. Or le client s'inquiète. Cette conviction doit être partagée au moment où s'engage la révision de la directive de 1995 sur les données personnelles.

http://www.cnil.fr/linstitution/actualite/article/article/la-protection-des-donnees-personnelles-un-atout-pour-la-france-et-leurope/

Related:  Protection des données personnellesBonnes pratiques

Facebook : la CNIL tempère, le gouvernement veille À la suite de l’émoi médiatique et gouvernemental suscité par la publication d’anciens messages privés sur la Timeline de Facebook, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) a rendu ses conclusions mardi. Pour « clarifier les conditions de diffusion des messages » incriminées, la CNIL a reçu les dirigeants de Facebook France la semaine dernière et contacté des responsables du réseau social à l’international, conformément à la requête des ministres Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin. Si l’organisation semble absoudre la référence mondiale des réseaux sociaux, le ministre du Redressement productif et la ministre chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique « rappellent Facebook à ses responsabilités en matière de protection des données ». Facebook dos au mur ?

SECURITE DES DONNEES Les entreprises françaises négligent la sécurité de leurs données Etudes - Rédigé le mercredi 11 juillet 2012 - Frédéric Mazué L’étude montre que les sociétés françaises sont très imprudentes avec leurs informations sensibles, et ont encore du retard par rapport à leurs homologues européennes. Les résultats, établis sur la France, l’Allemagne, la Hongrie, les Pays-Bas, l’Espagne, et le Royaume-Uni, montrent que de nombreuses entreprises ne sont absolument pas préparées à affronter et à gérer les risques liés à la gestion de leurs informations En effet le manque de stratégies expose les sociétés françaises à des incidents tel que la perte d’informations sensibles. Espacenet Recherche de brevets Espacenet offre un accès gratuit à plus de 90 millions de documents brevets du monde entier contenant des informations sur les inventions et les évolutions techniques de 1836 à nos jours. Accès direct

Vos données personnelles en danger sur Internet - News sur la sécurité du web 26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 13:58 En laissant des données personnelles voire confidentielles sur Intenet, il est très facile de devenir une cible pour les cybers-pirates. En voici la démonstration... Dans cette vidéo (2m30), vous allez découvrir Dave, un voyant, qui invite les visiteurs à entrer dans sa yourte pour faire part de ses pouvoirs "paranormaux". En réalité, il s'agit d'un acteur qui reçoit des informations sur les passants grâce à l'intervention de hackers, cachés derrière des rideaux, à la recherche de la moindre information laissée sur Internet : les noms de leurs enfants, le prix de leur maison, le montant sur leur compte bancaire, leurs dépenses vestimentaires du mois précédent, leur numéro de carte bancaire.

Protection des données personnelles : un projet de loi pour le premier semestre 2013 Un projet de loi destiné à garantir la protection des données personnelles et de la vie privée sur Internet devrait être présenté au Parlement au premier semestre 2013, a indiqué mercredi la ministre chargée de l'Économie numérique, Fleur Pellerin, lors d'une audition à l'Assemblée. Ce projet d'"habeas corpus numérique" avait été avancé par François Hollande lors de la campagne électorale. Il avait alors évoqué la création de nouveaux droits pour les citoyens quant aux fichiers comportant leurs données personnelles. "Je pense que nous pouvons nous engager à proposer au Parlement dans le courant de l'année 2013, vraisemblablement au premier semestre, un projet de loi sur ces questions, sur un corpus de règles qui permettrait de garantir la protection des données personnelles et la vie privée sur Internet", a indiqué Fleur Pellerin devant la commission des Affaires économiques.

Projet de loi de protection des données sur le net en 2013 PARIS (AFP) - Le gouvernement présentera dans quelques mois un projet de loi pour garantir la protection des données personnelles et de la vie privée sur internet, a annoncé mercredi la ministre de l'Economie numérique, Fleur Pellerin. Ce projet d'"Habeas Corpus numérique" avait été avancé par François Hollande lors de la campagne électorale. Il avait alors évoqué la création de nouveaux droits pour les citoyens quant aux fichiers comportant leurs données personnelles. "Je pense que nous pouvons nous engager à proposer au Parlement dans le courant de l'année 2013, vraisemblablement au premier semestre, un projet de loi sur ces questions, sur un corpus de règles qui permettrait de garantir la protection des données personnelles et la vie privée sur internet", a indiqué Mme Pellerin devant la commission des Affaires économiques. La ministre a précisé que la "réflexion" sur ce sujet serait menée avec la ministre de la Justice, Christiane Taubira, et le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Conformité en matières de données personnelles ? Cette législation oblige les entreprises à informer les autorités de supervision compétentes de toute violation, et à en informer toutes les personnes pouvant en être gravement affectées, le tout en moins de 24 heures. A l’avenir, les organisations qui ne renseigneront pas les autorités d’une violation de données en temps voulu ou selon la procédure prévue, recevront des amendes qui iront jusqu’à 2% de leurs revenus annuels globaux. Malheureusement, il sera extrêmement difficile pour les entreprises d’identifier correctement les systèmes et les données clients ayant été affectés par une violation dans un délai de 24 heures. Ce délai très court pourrait facilement mener à un problème de divulgation mensongère, un problème qui est déjà source d’inquiétude dans certains pays comme les Etats-Unis, qui disposent de lois sur la notification de violations depuis quelques années.

Propriété intellectuelle (ADPIC) Nouvelles sur les ADPIC haut de page Nouvelles concernant le Conseil des ADPIC et les activités de l'OMC en matière de propriété intellectuelle, à l'intention du grand public. > Autres nouvelles sur la propriété intellectuelle > Suivez des questions spécifiques liées aux ADPIC, par ex.: ADPIC et santé; indications géographiques; protection des végétaux et des animaux; savoirs traditionnels et biodiversité, etc. Voir ci-après.

Réseaux sociaux, régulation, mondialisation : équation insoluble ? par David FOREST - Chronique e-Business Info ou intox ? Facebook aurait divulgué des messages privés remontant à plusieurs années. Les réactions ont fusé : démenti du réseau social, « convocation » devant la CNIL pour expliquer ce « bug », invitations diverses à délaisser ce mode de communication... Au-delà, cet épisode illustre l'impact redoutable de la mondialisation sur les normes nationales et communautaires dont l'application est encore largement repoussée par nombre d’acteurs du Web 2.0.On le sait. Les réseaux sociaux invitent de façon ludique à révéler « d'ami à ami » le plus grand nombre d'informations sur les goûts, pratiques diverses, voire même opinions politiques et religieuses, qui sont autant de « données sensibles » au sens de la loi Informatique et libertés.

Le partage de photos, un phénomène de masse mal maîtrisé 01net le 12/12/12 à 15h51 Un usage incontournable, mais où les zones grises restent nombreuses, tel est, en substance, le bilan d’une étude commanditée par la CNIL et réalisée par TNS Sofres (*) à propos du partage de photos sur Internet. Preuve qu’il s’agit d’une véritable lame de fond, 58 % des français publient des photos sur Internet pour les partager avec d’autres, et 50 % ont déjà été identifiés sur une photo par un tag. La CNIL se penche à nouveau sur le cas Google - JDN web & tech Google est régulièrement stigmatisé pour sa gestion des données personnelles de ses clients. Ces derniers ignorent souvent qu'il existe une contrepartie à la gratuité apparente des services du géant de Mountain View ! En l'occurrence, certaines données à caractère personnel les concernant sont exploitées par Google, notamment à des fins de ciblage publicitaire.

Nouvel article de la CNIL daté de septembre 2012. Cet article illustre bien l'articulation de la nouvelle façon de se protéger sur internet au niveau particulier et professionnel dans le monde. La France semble adoptée un comportement plutôt "neuroéconomique" vis à vis des consommateurs : la protection des données dépend plus seulement de notre attitude sur le web mais de notre volonté a perfectionner nos droits en accord avec les technologies d'informations. L'Union Européenne favorise l'identité personnelle sur internet plus que les autres pays mais avec des moyens de restrictions plus adaptés aux droits de préservations des informations personnelles. by kevvef Mar 23

Nouvel article de la CNIL daté de septembre 2012. Le problème de protection de donnée personnel devient de plus en plus important où il semblerait que la plus part des entreprises collecte des informations a notre insu. Les informations personnel deviennent des outils de commerce, de marketing, les entreprises s'en serve dans un but purement économique, mais cela remet en cause la directive de 1995 qui est actuellement révisé, les utilisateurs n'ont plus le droit a l'information, l'opposition, d'accès au données... Il semblerait tout de même que la France (mais aussi l'Union Europeene) sont de solides acteurs en ce qui concerne la protection des données personnel. by lvscarf Nov 25

Related:  Données PersonnellesmaheanuusalmonBTS SIO CSND #1Protection des Données personnellesIdentité numeriquetazounetlulu.dadaleol