background preloader

L'énergie solaire transforme aussi l'eau de mer en eau potable

L'énergie solaire transforme aussi l'eau de mer en eau potable
Le four solaire peut servir à des dizaines de communautés établies en bord de mer et n'ayant pas accès à l'eau potable. Un jeune étudiant italien a mis au point un système qui pourrait grandement faciliter la vie de plusieurs milliers de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable. Face à la crise mondiale de l’eau, Gabriele Diamanti, designer diplômé, propose un nouveau four solaire permettant de transformer l’eau de mer salée en eau potable. Baptisé Eliodomestico, son invention est simplissime, mais diablement efficace. Concrètement, le four solaire tout en céramique fonctionne comme une machine à café « à l’envers ». Il suffit en effet de verser l’eau salée dans la pièce noire supérieure, eau qui sera ensuite chauffée par le soleil. L’énergie durable au service des pays en voie de développement (PED) Au total, 5 litres d’eau potable peuvent être recueillis chaque jour grâce à ce système qui coûte à peine 50 dollars (39 euros). Crédits : Gabrielle Diamanti Related:  Bonnes Idées

Comment la ville de Todmorden fait un pied de nez au Nouvel Ordre Mondial ! A l’heure où des multinationales ne pensent qu’à gagner plus d’argent et de pouvoir sur les peuples pour mieux les asservir, aidées par une classe politique complètement corrompue et des médias aux ordres, que certains préfèrent ne parler que de dépopulation, d’euthanasie, d’avortement, d’encouragement à l’homosexualité…. Alors que notre terre pourrait nourrir 12 milliards d’habitants sans problème, d’autres prennent leur destin à bras le corps et cherchent à se sortir de cette étreinte infernale. C’est de Todmorden, une petite ville du nord de l’Angleterre, qu’est parti le mouvement des "Incroyables Comestibles" (Incredible Edible) : En 2008, une poignée d’activistes envahit le bitume de bacs de plantations : sur les trottoirs, dans la cour du collège, devant l’hôtel de police, sur les parterres de l’hôpital… Leur site : Aujourd’hui, chaque citoyen cultive un carré de terre, et offre aux passants sa récolte.

Fabriquer un panneau solaire thermique pour moins de 5 euros | energies2demain *Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** Via LES-CABANES.COM Site spécialiste des cabanes en France ***Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** L'autonomie a toujours été relative à nos besoins et ce n'est pas H.D Thoreau pionnier de la décroissance dans son livre Walden qui dirait le contraire. En dehors des cités, nous avons la possibilité de nous "désabonner" des certains services par un équipement en matériels alliant les nouvelles technologies: panneaux solaires, batteries, téléphonies mobile... et des moyens plus traditionnels comme le chauffage au bois et les toilettes sèches. Avant tout chose il est important de comprendre et découvrir comment s’orienter vers un bâtiment à basse consommation en répondant à ses besoins par des dispositifs de production d’énergies renouvelables. Les alternatives : Un domaine détient un certain potentiel énergétique qu’il est possible d’utiliser pour nos besoins. Les énergies naturelles : Economiser l’énergie : Chauffage 1) Poêle à bois: Biogaz

Une maison en Tetrapak pour moins de 3 000 euros Mexique / / Amérique du nord Un nouveau type de construction remplace peu à peu les abris de tôle des quartiers pauvres de l’état d’Oaxaca, dans le sud du Mexique. Alliant résistance, isolation thermique et rapidité de mise en œuvre, les matériaux recyclés permettent de fabriquer une maison en une semaine seulement. Une technique déjà bien rôdée Avec une cinquantaine de maisons construites dans divers quartiers défavorisés, l’organisation Techamos Una Mano a su démontrer l’efficacité de ses méthodes. C’est le professeur Rodrigo Arnaud qui a eu l’idée en 2008 d’associer du bois et des emballages Tetrapak pour former des murs isolants. Quand les emballages protègent le bois Les maisons de Tetrapak s’appuient sur une dalle en béton, qui constitue la première étape des travaux. Les espaces vides à l’intérieur des murs sont remplis de bouteilles en plastique, qui leur confèrent un important pouvoir isolant. Renforcer le tissu social grâce au bénévolat Le Tetrapak, un matériau noble ?

Comment construire un moteur Pantone ? Le principe Le système s'applique pour tous moteurs thermiques (moteurs de tondeuse et motoculteur 4 temps, moteurs de voiture et camion à essence ou diesel, groupe électrogène, chaudière de chauffage central à fuel, etc… le but est d'utiliser un carburant contenant 25% d'hydrocarbures (essence, fuel, huile de vidange usagée, pétrole brut, etc…) + 75% d'eau (eau de pluie, de puits, du robinet ou bien provenant tout simplement du système d'épuration de vos eaux grises et vannes, etc…). En fait, ce n'est pas l'eau qui est intéressante, mais l'hydrogène quelle contient. Comment ça marche Ce multi-carburants est portée à ébullition dans un réservoir grâce aux gaz d'échappement qui y sont conduits par le biais d'un bulleur. Cet inventeur à déposé un brevet international n° US005794601A1 pour son "processeur multi-carburants Geet", il a travaillé seul et sans l'aide d'industriels à l'esprit mercantile et cupide. Conclusion Le site de Quant'Homme Voici le site de référence des énergies libres.

Construire une éolienne à axe vertical Accueil » Fiches techniques » L'énergie et la motorisation Présentation Cette fiche contient les plans pour vous fabriquer une petite éolienne à vitesse constante. Principe de fonctionnement Quatre pales en forme de godet tournent sous l'action du vent (fig. 10). Liste des matériaux Construction des pales Elles sont au nombre de quatre et sont taillées dans de la tôle de 2 mm d'épaisseur. Les supports de pales Support inférieur Support supérieur La croix de liaison Biellette et accessoires Le socle Il se compose de quatre pieds reliés par deux plateformes. Position des pales en fonction du vent Principe Pour la suite Pour que l'éolienne puisse faire tourner un alternateur il faut rajouter une poulie U à gorge trapézoïdale sous la plate forme inférieure.

La maison autonome sans factures Qui n’a jamais rêvé de ne plus recevoir de factures, de s’affranchir du réseau électrique, de ne pas être raccordé à celui de l’eau ? Se sentir libre de tous ces fils à la patte et surtout faire beaucoup, beaucoup d’économies tout en contrôlant enfin sa consommation grâce à la prise de conscience de ses besoins réels. Allumer la lumière, c’est aussi facile qu’un clic sur un bouton, pourtant chez Christophe, dans sa chaleureuse petite maison au bord du Vidourle, c’est une autre histoire ! Ici, on est complètement autonome, on se débrouille tout seul pour produire l’électricité dont on a besoin et on pompe l’eau en fonction de sa consommation. La vie de cette famille de 4 personnes est-elle pour autant pavée de sacrifices, de privations et de restrictions ? 4 panneaux solaires photovoltaïques assurent l’entière couverture de leurs besoins en électricité. Pour se contenter de si peu, il n’y a pas de secret, il faut consommer peu de courant. Dans la cuisine ? Dans le salon ?

La bouteille solaire : s'éclairer gratuitement... Fichée dans le toit, une bouteille en plastique remplie d'eau se transforme en ampoule économique et écologique et inonde de lumière naturelle les cahutes des bidonvilles de Manille, Delhi ou Rio. Un chef d'entreprise philippin, Illac Diaz, a entrepris de développer dans les quartiers pauvres de son pays l'invention de l'ingénieur brésilien Alfredo Moser. Une simple bouteille usagée d'un ou deux litres de soda fait l'affaire. Il faut ensuite percer le toit de zinc ou de tôle des masures pour la fixer, une petite manipulation qui ne demande pas un savoir-faire complexe, et d'un coût modique que la fondation MyShelter (mon refuge) créée par Illac Diaz finance grâce à des dons. Le "Litre de lumière" (Isang Litrong Liwanag), se fonde sur les principes élémentaires de la réfraction de la lumière: exposées au soleil, les bouteilles produisent une intensité lumineuse équivalente à une ampoule de 50 watts. Un concept économique et écologique "Notre concept originel s'arrêtait aux Philippines.

Hydroliennes : le mythique raz Blanchard suscite les convoitises LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gilles van Kote Du cap de la Hague, à la pointe nord-ouest du Cotentin, par temps clair, se distinguent les contours de l'île anglo-normande d'Aurigny. Entre ces deux points, la mer est généralement ourlée d'écume, ce qui a valu au puissant courant qui balaye les parages - et s'inverse à la marée - le nom de raz Blanchard. "La mer y est souvent blanche, elle fume par moments de l'écume, c'est impressionnant", témoigne Daniel Lefèvre, président du comité des pêches de Basse-Normandie. C'est en ces lieux que des industriels français rêvent d'installer des "fermes industrielles" d'hydroliennes. Avec la baie de Fundy, à l'est du Canada, et du Pentland Firth, au nord de l'Ecosse, le raz Blanchard est l'un des sites les plus prometteurs au monde en matière d'énergie des courants. >> Lire (édition abonnés) : La filière hy...

Related: