background preloader

L'anonymat est-il encore utile en ligne ?

L'anonymat est-il encore utile en ligne ?
Related:  PROTECTION des données personnelles

[Polémique] Et si Google avait raison de tracer vos données personnelles ? par François Sutter L’actualité se fait régulièrement l’écho de préoccupations sur l’utilisation et la protection des données. Les internautes sont évidemment concernés. Par exemple, le 16 février dernier le Wall Street Journal a publié un article sur la manipulation des cookies par Google sur les internautes utilisant le navigateur web Safari et l’iPhone via le bouton +1. Rien qu’aujourd’hui, plusieurs informations relayent cette problématique : la Cnil aurait contacté Google pour le non respect des règles européennes en matière de confidentialité. Le « off line » est également concerné, quand on voit la polémique déclenchée par le Canard Enchaîné ce matin sur l’affaire d’une grande marque de mobilier soupçonnée d’avoir utilisé des fichiers issus de la Police pour se renseigner sur des salariés et des clients de l’enseigne ! C’est un point de vue qui n’engage que moi, mais je ne partage pas les avis qui reprochent ouvertement à Google de tracer les données des internautes. Pourquoi ? Conclusion

Infographie : l'industrie du numérique en France INFOGRAPHIE Le poids du numérique ne cesse de grandir dans tous les secteurs de l’industrie et l’économie françaises (santé, automobile, aéronautique, etc). Dix ans après son invention, la nouvelle économie devient donc réalité et pourrait être l’une des clés pour réindustrialiser la France A cette occasion, L’Usine Nouvelle révèle les grandes données du secteur du numérique. 148 milliards de chiffre d’affaires, 104 datacenters ou 40 millions d’internautes font partie des quelques chiffres clés du portrait du secteur. Spécial 100 du numérique Le numérique prend de plus en plus d'ampleur dans la vie économique et quotidienne. Consultez à cette occasion notre dossier spécial dans le magazine à paraître le 5 avril, avec un portrait des 100 personnalités qui comptent dans le numérique.

DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1789 L'Assemblée nationale naît avec la Révolution de 1789 et celle-ci commence à l'Assemblée nationale. L'événement est inséparable de l'institution. Animée par l'esprit du siècle des Lumières, l'Assemblée adopte, en août, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, jetant ainsi les fondements actuels de la République et de la démocratie. De la prise de la Bastille au coup d'État du 18 Brumaire, la Révolution connaît de nombreux avatars. Après plusieurs tentatives de réformes qui n'ont pas été menées à leur terme, notamment celle de Turgot de 1774 à 1776, la monarchie française se trouve confrontée à une crise politique, économique et financière. En août 1788, Louis XVI convoque les états généraux qui se réunissent le 5 mai 1789, à Versailles, dans la salle des Menus-Plaisirs. Le 17 juin, alors que les députés de la noblesse et du clergé sont réunis dans des salles séparées, le tiers état - à l'instigation de Sieyès - se constitue en Assemblée nationale.

La vie privée, un problème de vieux cons MaJ : au vu de son succès, cet article est devenu un livre, au titre éponyme, La vie privée, un problème de « vieux cons » ?, qui peut être commandé sur Amazon, la Fnac, l’AppStore (pour iPhone & iPad), et dans toutes les bonnes librairies… Sommes-nous aussi coincés et procéduriers au regard de notre vie privée que la société de nos grands-parents l’était en matière de sexualité ? Dit autrement : assiste-t-on aux prémices d’un bouleversement similaire, d’un point de vue identitaire, à celui de la révolution sexuelle ? C’est la thèse esquissée dans un très intéressant article consacré aux bénéfices sociaux, personnels et professionnels du partage des données par les utilisateurs de réseaux communautaires et sociaux type « web 2.0« . « Au début, les gens avaient très peu d’inhibitions, et adoptaient des pratiques très risquées. Ce qui n’a pas empêché la libération sexuelle d’avoir lieu, et de profiter, in fine, à l’ensemble de la société. Big Brother, un truc de vieux ? Jean-Marc Manach

10 conseils clés avec la CNIL | www.2025exmachina.net 1. Se poser les mêmes questions que celles que vous vous poseriez dans la « vraie vie » lors de la diffusion de données personnelles sur internet. Exemple : est-ce que je souhaite que mes parents ou encore que tout mon lycée ait accès aux photos prises avec ma petite amie ? 2. Prendre conscience que la maîtrise des informations publiées sur internet dépend avant tout de soi. Donc que la meilleure façon de se protéger c’est de faire attention à ce que l’on publie. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Free Mobile responsable d’une chute des ventes d’iPhone en France ? L’info peut prêter à sourire et pourtant elle semble crédible. Je m’explique : selon le magazine LSA Conso, la généralisation des forfaits sans engagement, largement stimulée par l’arrivée Free Mobile depuis quelques semaines, a immanquablement enclenché un nouveau phénomène : l’explosion des ventes de téléphones mobiles non subventionnés. Et à ce jeu là, l’iPhone y aurait déjà laissé quelques plumes… En effet, les Français qui veulent profiter des formules sans engagement, ne semblent pas pour autant plus enclin à acheter un téléphone aussi cher, séparément. En bref, l’économie sur le coût du forfait et l’absence de menottes aux poignets ne donnent pas forcément envie à monsieur Tout-le-monde de casser la tirelire pour s’acheter un iPhone à plus de 500 euros. Alors, mauvais calcul de la part de Free Mobile ? Peut-être bien. Via DegroupNews Intéressant ? Restez connectés avec nous :-)

Savoir se protéger « L'Internet responsable 1-Identité numérique : Généralités A quoi ressemble votre identité numérique ? Googlisez vous : entrez votre patronyme sur Google. Victor Petit (et l’équipe PRECIP) 2012 Scénari Ecriture des traces (compter 2h pour le module complet) Pour aller plus loin : Jeux sérieux : Facebook : Ressources élèves : Outils : 2-La géolocalisation : 3- Le cyberharcèlement : Usurpation d’identité : Vie privée : le point de vue des “petits cons” Nombreux sont ceux qui pensent que les jeunes internautes ont perdu toute notion de vie privée. Impudiques, voire exhibitionnistes, ils ne feraient plus la différence entre vie publique et vie privée. Et si, a contrario, ils ne faisaient qu’appliquer à l’internet ce que leurs grands-parents ont conquis, en terme de libertés, dans la société ? Dans « La vie privée, un problème de vieux cons ?« , je dressais un parallèle entre la façon désinhibée qu’ont les jeunes internautes de se dévoiler sur le Net et la révolution sexuelle, et me demandais si ceux qui sont gênés par cette façon décomplexée de s’exprimer ne seraient pas un peu coincés. Au-delà des problèmes d’inhibition des « vieux cons« , il est difficile d’aborder la question sans essayer de regarder de plus près comment, et pourquoi, les jeunes qui ont grandi avec le Net évoquent ainsi leurs vies privées dans des espaces publics. La vie privée ? Dans l’arène publique, ou via une interface technique. Une génération « rock’n roll »… 1.

CNIL : une vidéo interactive pour sensibiliser aux publications sur les réseaux sociaux Soumis par INTERNET SANS C... le lun, 19/03/2012 - 16:51 A travers la vidéo virale Share the Party, la CNIL invite les 13-18 ans à mieux protéger leur vie privée sur le web. Impliquée depuis plusieurs années dans la protection des jeunes, des enseignants et des familles sur les réseaux sociaux (la CNIL est notamment partenaire de l’épisode 2025 ex machina sur les réseaux sociaux "Fred et le Chat démoniaque"), la CNIL lance à l’occasion de la fête de l’Internet une campagne web de sensibilisation à destination des jeunes pour leur faire prendre conscience de l’impact que peuvent avoir leurs publications sur les réseaux sociaux. Cette vidéo propose de faire vivre une expérience aux internautes et de les responsabiliser en les immergeant dans une scène de la vie courante d’un jeune. Un adolescent participe à une soirée et en filme les temps forts avec la possibilité de les "partager ou pas" sur les réseaux sociaux.

www2012 : vers le cerveau numérique La réflexion autour du web et de la société numérique a atteint aujourd'hui son apogée avec la keynote de Bernard Stiegler. Le philosophe estime que nous entrons dans une nouvelle période de l'humanité qui pourrait s'apparenter à un nouveau siècle des Lumières. Mais il n'y a pas de lumière sans ombre... Cette dernière matinée du www2012 nous a permis de prendre de la hauteur. Pour le philosophe, nous entrons dans une période cruciale pour l'avenir de l'humain. Pour le philosophe, « Internet est un tsunami qui peut causer la destruction ou la renaissance de l'esprit ». En effet, par rapport au siècle des Lumières, nous avons aujourd'hui un recul sur la technologie, nous l'abordons avec plus de sens critique. Mais d'où viendrait le danger ? Pour illustrer son propos, Bernard Stiegler oppose les deux géants de l'Internet d'aujourd'hui que sont Google et Facebook. Source : DegroupNews Il n'y a aucun commentaire.

Accord sur l'utilisation des œuvres cinématographiques et audiovisuelles à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche - MENJ0901120X Note introductive Le ministère de l'Éducation nationale, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et la conférence des présidents d'université ont conclu des accords pour la période 2009-2011 avec, d'une part, la Société des producteurs de cinéma et de télévision (PROCIREP) sur l'utilisation des œuvres cinématographiques et audiovisuelles à des fins d'enseignement et de recherche et, d'autre part, avec la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) sur l'interprétation vivante d'œuvres musicales, l'utilisation d'enregistrements sonores d'œuvres musicales et l'utilisation de vidéo-musiques à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche. Ces accords sont conclus pour une durée de trois ans, renouvelable par tacite reconduction. 1 - Nature des utilisations couvertes par les accords 1.1 Les utilisations les plus usuelles 1.1.1 Utilisation d'œuvres intégrales et d'extraits d'œuvres dans la classe Entre ci-après dénommée « CPU », et

Qu’est-ce qu’un logiciel libre ? Infographie L’EPN Cyber-base de la médiathèque Antoine de Saint-Exupéry de Rochechouart (Haute-Vienne) consacre un article ressource les logiciels libres incontournables a l’occasion d’une animation qui s’est tenue dans le lieu le 21 mars 2012 dans le cadre de la Fête de l’Internet. Infographie sur les logiciels libres et sélection d’applications open source sont au rendez-vous. Les logiciels libres à posséder : un document ressource de l’EPN de la médiathèque de Rochechouart L’infographie carte conceptuelle du logiciel libre (extraite de la bibliothèque Wikimédia Commons) explicite ce que recouvre concrètement et visuellement la notion de logiciel libre (4 libertés) ainsi que la communauté d’utilisateurs et le soutien apporté à l’écosystème des applications open source en France et dans le monde. Infographie : un logiciel libre, c’est quoi ? Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Limousin Tags: cartographie, fiche pratique, logiciel libre

Related: