background preloader

La vie privée en contexte ou la vertu de la réciprocité

La vie privée en contexte ou la vertu de la réciprocité
Helen Nissenbaum est chercheuse à l’université de New York. Elle intervenait récemment dans un séminaire du programme des Technologies de libération de l’université de Stanford (blog, @Liberationtech) dans une petite salle à moitié vide, raconte Alexis Madrigal pour The Atlantic. Pourtant, Helen Nissenbaum n’est pas n’importe qui. Elle est l’auteur de La vie privée en contexte ainsi que d’autres articles sur le sujet comme “Une approche contextuelle à la vie privée en ligne (.pdf)“. Mais surtout, elle a joué un rôle essentiel dans la récente déclaration des droits pour protéger la vie privée des consommateurs en ligne récemment publiée par la Maison Blanche. Compte tenu de l’influence intellectuelle dont elle dispose, il est important de comprendre comment ce qu’elle dit sur la vie privée est différent de ce que disent d’autres théoriciens, estime avec raison Alexis Madrigal. Vous vous souvenez des polémiques liées au lancement de Google Street View en Europe. Hubert Guillaud Related:  politique et économie numérique

Panorama des médias sociaux 2013 / The english version of this article can be found here: Social Media Landscape 2013 / Comme chaque année depuis maintenant 5 ans, je vous propose un panorama des médias sociaux (voir les éditions 2008, 2009, 2011 et 2012). Je pense ne rien vous apprendre en disant que les médias sociaux font maintenant partie du quotidien des internautes, des marques, des organisations et des médias (journalistes, célébrités, personnalités politiques…). Considérées avec un certain dédain à leurs débuts, des plateformes comme Wikipedia ou Twitter ont complètement modifié notre façon de consommer et d’interagir avec l’information. Des services comme YouTube ou Facebook ont également transformé de façon irrémédiable notre façon de nous divertir. Si vous lisez ce blog régulièrement, vous savez à quel point les médias sociaux ont bouleversé l’internet. Ceci étant dit, ce résumé ne traduit pas convenablement les innombrables évolutions des ces plateformes et des usages qu’elles engendrent.

Rencontres numériques Jeudi 13 juin 2013 Animation : Serge Pouts-Lajus - Education & Territoires (Paris) Matinée (10h - 13h) # Discours d'ouverture Les mesures gouvernementales de la feuille de route sur le numérique ciblent particulièrement les jeunes et l'éducation numérique. # Introduction : De nouveaux enjeux pour l'éducation numérique - Délégation aux usages de l'Internet (DUI) - Bernard Benhamou # Session "Vers des politiques publiques d'éducation au numérique ?" - Ministère de l'éducation nationale - Alain Thillay - Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) - Carina Chatain-Marcel - Enjeux e-médias - Christian Gautellier # Focus recherche : éducation aux médias et à l'information en France et en Europe - Divina Frau Meigs / Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle (Déjeuner libre : 13h - 14h30) 1ère partie : avec :

Why Most Social Strategies Fail When I ask people what their social business strategy looks like, I usually get the following response, ”Oh yeah, we’re on Facebook.” The conversation continues apace: - Twitter account…check. - YouTube videos….yup. - People who seem to know what they doing with those accounts…kinda. - Metrics….Likes. But that isn’t a strategy – it’s a series of tactics. My colleague Brian Solis and I are in the midst of conducting research on what makes a good social business strategy and a key finding is that as companies evolve their social initiatives, the efforts get disconnected from business goals. This isn’t about waiting until companies have reached a stage of “maturity” before they are deemed to be successful. Here’s an example: one company we spoke with focuses most of their social efforts on developing their Facebook presence. But in so many ways, their strategy is far more coherent than companies that blindly engage for the sake of engagement. The survey looks at the following topics:

Facebook dévoilera la semaine prochaine un nouveau fil d’actualités 01net le 02/03/13 à 15h07 Venez découvrir le nouveau visage du fil d’actualités ». Contrairement à la précédente, l’invitation à la presse envoyée vendredi par Facebook ne laisse pas planer le doute. Le réseau social dévoilera jeudi 7 mars une refonte de son célèbre « news feed », sur lequel s’effectue la majorité des interactions entre les membres, sans oublier... les annonceurs. L'arrivée d'un nouveau "News Feed" Le fil d’actualités est un élément primordial pour Facebook. L’introduction d’un nouveau « news feed » s’inscrit également dans une politique plus globale de refonte graphique et de lancement de nouvelles fonctionnalités. Des signes de lassitude L’objectif de Facebook est de sans cesse renouveler et améliorer l’expérience offerte à ses membres.

Critique de « l’humanisme numérique » écrit par Milade Doueihi, édité chez Publie.net | Publie.net Internet pour tous | fontenay-sous-bois.fr Depuis plus de 10 ans, Fontenay-sous-Bois est l’une des villes les plus dynamiques en matière de politique de réduction de la fracture numérique et de développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) à l’école : les 5 espaces Net Public gratuits, les États généraux de la ville numérique en 2010, le Rezograf ou encore le blog de « l’Usine à Web » en sont quelques exemples. A ce titre, la ville est labellisée « 5 @ » par l’association Villes Internet depuis 2010. Issu des États généraux de la Ville numérique, le programme « Internet pour tous aux Larris » s’inscrit dans cette politique volontariste. Suite à l’opération de renouvellement urbain déployée sur ce quartier, cette expérimentation doit rendre plus accessible les ressources d’internet et en faire une plus-value sociale pour les habitants, à travers la résolution de trois problématiques d’accès à la société numérique : l’équipement informatique, l’accès à internet et la maîtrise des outils et des usages.

Solidarité numérique Tisser des liens L'appropriation des nouveaux outils est devenue un vecteur indispensable d'intégration. Travailler, avoir accès à l'information, faire ses démarches administratives, participer à la vie de la cité... devient impossible sans compétences numériques. La Région Rhône-Alpes s'est engagée dès 2005 pour soutenir à sa façon l'accès public à Internet : en s'impliquant par exemple dans la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) des animateurs d'Espaces Publics Numériques (EPN), ou en mettant en place une Coordination Rhône-Alpes de l'internet accompagné (CoRAIA), qui fournit méthodes et ressources aux intervenants de la médiation numérique. Aujourd'hui, la Région Rhône-Alpes va plus loin en adoptant un plan régional de lutte contre l'exclusion numérique. trois axes structurent son intervention :

La proximité au service de la réduction de la fracture numérique La ville de Fontenay-sous-Bois a demandé à l’Agence nouvelles des solidarités actives et à la junior entreprise Essec d’évaluer les usages Internet aux Larris, un quartier de logement sociaux. Pour cette ville particulièrement dynamique sur le plan de la promotion du numérique, l’étude a été établie à partir d’un échantillon particulièrement important. En effet 1 500 foyers ont été interrogés sur les 3 000 que compte le quartier. Par ailleurs deux groupes de travail ont été réunis : le premier était composé de personnes issues de l’ensemble de la population, le second s’intéressait plus particulièrement aux personnes retraitées. Il ressort de l’enquête que le taux d’équipement des familles est légèrement supérieur à celui relevé par le Crédoc sur le plan national soit 80 %. L’étude met l’accent sur l’influence de la composition du ménage pour déterminer l’équipement ou le non-équipement du foyer. Le cas des personnes seules est particulièrement éclairant.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Réseaux numériques d’enseignants : comment réussir ? par Antonine Goumi * La mise en œuvre réussie d’un dispositif technologique innovant dans le milieu éducatif repose en partie sur la capacité des enseignants à s’adapter au changement, en utilisant de nouvelles pratiques et méthodes dans leurs classes. Elle repose aussi sur la mise à disposition des enseignants de dispositifs prenant en compte les différents styles d’enseignement, les contextes locaux des écoles et établissements scolaires et l’expérience professionnelle des enseignants. Prise de décision et autonomie Roelande Hofman et Bernadette Dijkstra, de l’université de Groningenont (Pays-Bas), ont conduit une étude portant sur deux réseaux physiques d’enseignants aux Pays-Bas (il ne s’agit pas ici de réseaux virtuels en ligne). Cette recherche montre que les meilleurs résultats sont obtenus par les enseignants dont le réseau permet de l’autonomie. Meilleure intégration des TICE Bénéfices pour les élèves Exemples de réseaux Le paysage européen offre d’autres exemples. Conclusions

Publications du CR•DSU > les cahiers du Développement Social Urbain Le sujet n’est pas abordé sous l’angle des techniques, même si les TIC sont prises au sens large (ordinateur, Internet, produits multimédia, télécommunications mobiles, photos et vidéos numériques, centres numériques, services publics, associatifs et commerciaux en ligne…), mais l’entrée est celle des usages, les outils servant à illustrer les usages. Ce numéro s’appuie sur les apports d’analyse et d’expérience et a pour objectifs de sensibiliser les acteurs de la politique de la ville à un sujet peu traité, notamment dans les démarches de développement social urbain, mais qui comporte de forts enjeux à la fois démocratiques, économiques et sociaux ; de donner à voir des expériences en Rhône-Alpes et montrer la valeur ajoutée des actions menées pour développer et accompagner les usages du numérique ; de susciter la réflexion des acteurs de la politique de la ville sur leurs propres pratiques vis-à-vis des TIC ; et proposer des pistes de réflexion et d’action possibles pour l’avenir.

La stratification sociale des pratiques numériques des adolescents | Mercklé | RESET - Recherches en Sciences Sociales sur Internet Résumé La révolution numérique ne semble pas avoir changé les liens étroits entre position sociale d’une part, et dotation en équipements, détentions de compétences, intensités d’investissement dans les loisirs culturels, types d’usages et de préférences d’autre part. Malgré l’apparente généralisation des technologies numériques, d’importantes inégalités subsistent en matière aussi bien d’équipement des foyers en ordinateurs, que d’accès et d’usages de l’Internet.

Related: