background preloader

C'est pas sorcier -GUERRE DE 14-18

C'est pas sorcier -GUERRE DE 14-18

http://www.youtube.com/watch?v=3LrPAz4cjh0

Related:  Epi : Correspondance pendant la Grande GuerreicetacatGuerre 14-18Ressources 2Guerre froide

Centenaire 14-18 en Ariège: le rôle des femmes dans la Grande Guerre © midinews 2014 Pierrette Soula est membre de l’association du «Centenaire 14-18» pour l’Ariège et travaille depuis plusieurs mois aux côtés de l’équipe constituée par Jean Louis Doumerc pour donner forme à un travail collectif, «les poilus ariégeois dans la Grande Guerre» présenté au public au mois de juin. Mais cette historienne de l’Art à la formation scientifique s’est penchée sur le rôle et les combats des femmes dans ce conflit, souvent oubliées et pourtant élément clé dans cette période de l’histoire. «Il faut démystifier un peu le rôle de la femme. Les femmes n’ont pas commencé à travailler en 1914, à cette époque 32% avaient déjà une activité (standardiste, couturière, activité de bureau ou dans l’industrie), les premières écoles Pigier ont ouvert en 1910.

3 septembre 1928 - Alexander Fleming découvre la pénicilline Le 3 septembre 1928, le docteur Alexander Fleming, 47 ans, de retour de vacances, retrouve son laboratoire de Saint-Mary's Hospital, à Londres. Il constate que les boîtes de Petri, où il faisait pousser des staphylocoques, ont été envahies par des colonies cotonneuses d'un blanc verdâtre. C'est qu'elles ont été contaminées par les souches d'un champignon microcospique, le penicillium notatum, qu'utilise son voisin de paillasse. Avant de les jeter, Fleming y jette un coup d'oeil et s'aperçoit qu'autour des colonies, le staphylocoque ne pousse pas ! Il émet alors l'hypothèse qu'une substance sécrétée par le champignon en est responsable. 17 portraits saisissants de Poilus, ces soldats qui ont vécu l’enfer des tranchées de la Première Guerre mondiale Le terme “poilu” désigne tous les soldats français qui ont combattu lors de la Première Guerre mondiale. Ce conflit particulièrement meurtrier est aussi connu sous le nom de Grande Guerre, car il a atteint une ampleur bien plus importante que tous les autres auparavant. SooCurious vous présente des portraits de Poilus, des hommes qui se sont battus, souvent au prix de leur vie, pour la France. La Première Guerre mondiale a été un conflit total. 73,3 millions d’hommes, dont 7,9 millions de Français, ont en effet été mobilisés, comme l’explique le Figaro.

5 mars 1946 - Début de la guerre froide Pendant un demi-siècle, le monde a vécu sous la menace d'une guerre entre les États-Unis et l'URSS. Cette «guerre froide» a été inaugurée le 5 mars 1946 par un discours de Winston Churchill à Fulton, dans le Missouri. Le vieux lion rugit encore Le «vieux lion» avait quitté le pouvoir quelques mois plus tôt, après la capitulation de l'Allemagne qu'il avait rendue possible. Avant d'abandonner ses fonctions de Premier ministre, Winston Churchill avait pu mesurer la duplicité de Joseph Staline, le dictateur de l'URSS, son allié dans la guerre contre Hitler. Il s'en était inquiété auprès du président américain Harry Truman mais le monde baignait encore dans l'allégresse de la victoire et nul n'était disposé à entendre des critiques sur l'allié de la veille.

Cours : La première guerre mondiale En 1914, l'Europe entre en guerre. La Triple Alliance (Autriche, Allemagne, Italie) s'oppose à la Triple Entente (France, Royaume-Uni, Russie). Après un affrontement des armées, le conflit se stabilise le long des fronts. La guerre des tranchées dure de 1915 à 1917.

Ina - Les Jalons de la Première Guerre mondiale L’Ina a développé, avec le concours du Ministère de l’Education Nationale, un site éducatif de référence Jalons pour l’histoire du temps présent qui propose de découvrir et décrypter à travers 1500 documents provenant des archives de la radio, de la presse filmée et de la télévision, l’histoire du monde contemporain depuis 1914. La sélection des films portant sur la Première Guerre mondiale a été faite majoritairement au sein des fonds Pathé et Gaumont. Elle s’est donnée comme objectif d'illustrer plusieurs dimensions du conflit, conformément à l'approche développée dans le cadre des programmes de troisième et de première.

Histoire Géographie - Grenoble - Ressources et pistes pour le lundi 16 novembre 2015 Organiser le temps de recueillement national dans les établissements scolaires du lundi 16 novembre 2015 Après les attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis ce vendredi 13 novembre atteignant une nouvelle fois notre Nation et le cœur de notre République, nous nous devons malgré notre émotion d’accompagner les élèves dans la compréhension de ces événements et des mesures nationales qui en découlent. Le Président de la République a déclaré l’état d’urgence et trois jours de deuil national. Il a demandé qu’une minute de silence soit respectée dans l’ensemble des services publics ce lundi 16 novembre ainsi qu’un moment de recueillement dans le pays.

De très rares photos de Paris datant du siècle dernier refont surface… en couleurs ! Ça vous dirait de découvrir de très rares photos de Paris datant des années 1900 ? Figurez-vous que des photos en couleurs ont pourtant été prises et elles datent même d’avant la Première Guerre mondiale ! C’est une redécouverte de patrimoine photographique incroyable ! Dans notre imaginaire, surtout pour les plus jeunes générations qui n’ont pas connu l’époque avant la télévision en couleurs, nous nous imaginons facilement et inconsciemment cette période uniquement en noir et blanc.

Chronologie de la guerre froide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre froide est la période de tensions et de confrontations idéologiques et politiques entre les deux superpuissances que furent les États-Unis et l’URSS et leurs alliés respectifs, entre 1947 et la fin de l'URSS en 1991. C’est en 1945 sous la plume de l'écrivain George Orwell que l’expression « guerre froide », déjà utilisée au XIVe siècle, apparaît[1]. Elle est vite popularisée par le journaliste Walter Lippmann[réf. souhaitée].

24 avril 1915 - Le génocide arménien Le samedi 24 avril 1915, à Constantinople (*), capitale de l'empire ottoman, 600 notables arméniens sont assassinés sur ordre du gouvernement. C'est le début d'un génocide, le premier du XXe siècle. Il va faire environ 1,2 à 1,5 million de victimes dans la population arménienne de l'empire turc (ainsi que plus de 250.000 dans la minorité assyro-chaldéenne des provinces orientales et 350.000 chez les Pontiques, orthodoxes hellénophones de la province du Pont). Un empire composite Aux premiers siècles de son existence, l'empire ottoman comptait encore une majorité de chrétiens (Slaves, Grecs, Arméniens, Caucasiens, Assyriens....). centre tice medias - version 5.0.1 Une guerre si présente (publié le 30/09/2013) Le monument aux morts, bien entendu. Mais aussi une usine de guerre.

Related:  Histoire, géographie et EMCLa Première Guerre mondialeCentenaire 14-18Parcours grande guerre