background preloader

Mémorial de Verdun

Mémorial de Verdun

http://www.memorialdeverdun.fr/index.php/accueil.html

Related:  Batailles 14-18Devoir de MémoireVerdun

Bataille du Chemin des Dames Le terrain Depuis cette date, c'est un secteur relativement tranquille qui n'a pas fait l'objet, depuis la fin 1915, de grosses offensives. Les Allemands tiennent la ligne de crête et les Français sont établis sur les pentes. Les forces en présence Du côté français Le commandement CRDP Champagne-Ardenne - Première guerre mondiale : Sites des Musées et Mémoriaux En France Albert - Somme Musée Somme 1916 Blérancourt - Aisne Musée franco-américain du Château de Blérancourt La Bataille de Verdun / Verdun et la Grande Guerre / Terre d'Histoire - Mairie de Verdun Côté français, la surprise a été « presque » totale et le choc effroyable. Mais la débandade attendue par l’ennemi n’a pas eu lieu. Les survivants des deux divisions françaises ne battent pas en retraite, ni ne se rendent. A dix contre cent, fusils Lebel contre Mauser et lance-flammes, la défense française s’organise. L’infanterie allemande procède par vagues d’assaut, espacées d’une centaine de mètres.

La région fortifiée de Verdun en février 1917 La région fortifiée de Verdun en février 1917. Afficher les infos La région fortifiée de Verdun en février 1917. Description : Dans les décombres du fort de Vaucherauville, situé à 5 km au nord-ouest de Verdun, l'opérateur du Service Photographique et Cinématographique de l'Armée (SPCA) Albert Samama-Chikli pose avec son appareil au milieu des ruines. Les monuments aux morts Le monument aux morts d’Annot (Alpes-de-Haute-Provence). Photo : Xavier Lambours © La Documentation française. Agrandir l'image C’est juste au sortir du conflit que sont érigés partout en France des monuments aux morts de la Grande Guerre ; dans chaque ville, chaque village, là où ces hommes vivaient et travaillaient. Sur les champs de batailles, là où ils sont tombés, leurs restes reposent dans de grands cimetières et ossuaires. Ces marques de mémoire et de deuil sont analysés par Annette Becker dans "La Grande Guerre, entre mémoire et oubli" (Cahiers français n° 303, juillet-août 2001).

Un non-lieu de mémoire de la Première Guerre mondiale : la bataille de Guise 1 PROST, Antoine et WINTER, Jay, Penser la Grande, un essai d’historiographie, Paris, Seuil, 2004, Chap. 4 : « Qu’est-ce que faire la guerre ? Tranchées », p. 109-144. 2 A titre d’exemple mentionnons Audoin-Rouzeau, Stéphane, Combattre, une anthropologie historique de la guerre moderne (XIXe-XXe siècle), Paris, Seuil, 2008. Mais SAINCLIVIER, Jacqueline, « L'historiographie en Bretagne et ses vecteurs depuis 50 ans », La Revue d’Alsace, n°133, 2007, p. 117-133, en ligne, montre bien que le fait militaire est pendant longtemps délaissé par l’historiographie bretonne, ce qui n’est pas sans incidence sur le souvenir de la bataille de Guise, où combattent de nombreux Bretons.

Musée du Fort de la Pompelle Les travaux d’agrandissement et de réaménagement du Fort et du musée de la Pompelle sont terminés, le musée a ouvert de nouveau ses portes au public depuis le 28 juin 2014 : - Télécharger l'affiche. L’enjeu est aussi important que le symbole est fort. Réalisé après la défaite de 1870, le Fort de la Pompelle fut la clé de voûte du système défensif rémois, bombardé quotidiennement mais jamais tombé. bataille de Verdun février-décembre 1916 Bataille qui opposa les armées françaises défendant le camp retranché de Verdun aux armées allemandes assaillantes (tués et blessés : 362 000 Français, 336 000 Allemands). Après avoir joué sous le commandement (IIIe armée) de Sarrail le rôle de pivot de la manœuvre du général Joffre lors de la bataille de la Marne en 1914, la région fortifiée de Verdun, affaiblie par les conséquences d'un décret d'août 1915 sur les places fortes, est choisie par l'état-major allemand pour vaincre l'armée française par épuisement de ses forces. Commandés par le Kronprinz, les Allemands, après une intense préparation d'artillerie, attaquent le 21 février la rive droite de la Meuse, bousculent les défenses françaises (bois des Caures) et prennent le fort de Douaumont (25 février).

Le fort de Douaumont et ses environs après l’offensive du 15 décembre 1916 Afficher les infos Le fort de Douaumont et ses environs après l'offensive du 15 décembre 1916 Description : Sur la route de Verdun à Douaumont, un blessé grave est transporté vers un poste de secours par des brancardiers. La guerre 1914 1918 en Alsace - Bataille du Linge en 1915 - 63ème RAAA Ce site est dédié aux braves de toutes les nations, parfois venus de très loin, pour combattre sur ce front méconnu de la bataille du Linge afin de défendre des idéaux qui, souvent, les dépassaient. Des milliers l'ont payé de leur vie, souvent d'une manière anonyme, parfois après d'atroces souffrances dans la solitude de ce champ de bataille du Linge, et malgré de pathétiques appels à l'aide aux quels leurs camarades, meurtris par cette détresse, ne pouvaient pas répondre. Ceux qui en sont revenus ont été profondément marqués dans leur chair ou dans leur âme. Ces braves nous ont donné la leçon de leur formidable courage et de leur mortel dévouement, essayons de retenir leur enseignement, afin qu'une telle horreur ne revienne plus.

Se souvenir “Si tu fais parler des troufions dans ton livre,est-ce que tu les feras parler comme ils parlent,ou bien est-ce que tu arrangeras ça, en lousdoc ?” Henri Barbusse, Le Feu. Se souvenir

Related:  1ère guerre mondiale1 GMmediacolDes lieux de mémoireLa Première Guerre MondialeHistoire Première Guerre mondiale