background preloader

Problem loading page

Problem loading page
A 70 ans, le britannique sir Ian Kershaw est considéré comme l'un des meilleurs historiens de Hitler. En 1999, il a publié une biographie en deux volumes du maître du IIIe Reich qui a connu un grand succès international (la traduction française est parue chez Flammarion). Son dernier livre consacré à Hitler s'intitule "la Fin" (il a été publié en 2012 au Seuil). Il a été anobli par la reine d'Angleterre en 2002. Une question obsède l'Allemagne et l'Europe depuis quatre-vingts ans : comment un peintre raté, sans fortune ni éducation, un marginal désaxé, incapable d'entretenir une relation humaine stable, a-t-il pu prendre le pouvoir dans l'un des Etats les plus avancés du monde ? Sans la complaisance puis la complicité d'une partie de l'élite allemande, écrivez-vous dans votre monumentale biographie de Hitler, rien n'aurait été possible. - A plusieurs étapes cruciales de son ascension, Hitler a bénéficié de protections en haut lieu. Vous dites qu'il aurait pu être stoppé dès 1919...

http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20130726.OBS1194/hitler-n-aurait-pu-prendre-le-pouvoir-sans-la-complicite-d-elites.html

Related:  Violence des riches

Faut-il fêter la mort de Lilianne Bettencourt ? La mort de Lilianne Bettencourt, dans la nuit du 20 au 21 septembre, prend une résonance particulière en ces jours de mobilisations contre la loi travail XXL. Du haut de ses 38,3 milliards d’euros, la femme d’affaire propriétaire de l’Oréal est une formidable incarnation de l’injustice de la société capitaliste, de son caractère de classe et de son inégalité structurelle. Et ce sont bien les mêmes politiques contre lesquelles se battent aujourd’hui des dizaines de milliers de salariés, de retraités et de jeunes, qui ont permis à cette famille bourgeoise de rassembler une fortune aussi absurde qu’abjecte.

Le stress des riches. Audrey Vernon déchiffre le rapport d'Oxfam sur les inégalités fiscales « Hey ! Je viens de lire le dernier rapport d’Oxfam, sur les inégalités et la justice fiscale, qui dit que les plus pauvres vont passer un mauvais quinquennat… Pourtant Emmanuel Macron l’a dit à l’ONU, il est contre les inégalités, parce que les inégalités c’est un facteur de stress énorme pour les populations, les riches ont peur des pauvres, qu’ils viennent les voler ; c’est mauvais pour leur système cardiovasculaire… Vous avez vu la surmortalité chez les ultrariches ? Liliane qui est partie trop tôt… C’est le stress. La peur du lendemain, ne pas savoir s’il va pas y avoir des indemnités de licenciement qui vont rogner les marges et les procès, ce pauvre Servier traîné en justice, résultat il est mort, à 92 ans… Les inégalités c’est mauvais…

Hommage à Liliane Bettencourt En ce jour d’immense tristesse, nous nous permettons de reproduire ce joli hommage intitulé « Tous se tiennent » rédigé par Philippe Castellin et paru dans la revue Pli N°3 en 2014. En 1907, alors qu’Einstein invente la relativité et que Picasso peint ses demoiselles, Eugène Schueller, jeune brillant chimiste français d’origine alsacienne La langue des maîtres et sa fabrique Ce double mouvement d’euphémisation / hyperbolisation structure l’essentiel du commentaire politique, mais déteint aussi largement sur la parole prétendument factuelle des journalistes d’information. Euphémismes et hyperboles L’euphémisation consiste, étymologiquement, à positiver du négatif. « Ce monstre anonyme, l’homme de la rue », par Angela Nagle (Le Monde diplomatique, avril 2017) Le populisme transcende les divisions idéologiques traditionnelles (1). Tandis que le nationalisme anti-immigration de M. Donald Trump montait à l’assaut du Parti républicain et de la Maison Blanche, à gauche, M. Bernie Sanders mobilisait les travailleurs avec des remèdes inspirés du Parti du peuple (People’s Party), qui émergea à la fin du XIXe siècle en réaction à l’emprise des banques et des industriels : nationalisation de l’éducation supérieure et de l’accès à la santé, mais aussi inversion des inégalités devant l’impôt. De l’autre côté de l’Atlantique, le vote du « Brexit », propulsé par le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (Ukip), un mouvement de droite nationaliste hostile à la mondialisation, se déroulait au moment où M.

Comment devenir millionnaire (Le Monde diplomatique, décembre 2017) Il est difficile de savoir exactement comment les millionnaires ont gagné leur argent. Mais il y a une façon : débarquer en ville avec cinq cents dans la poche. Presque tous, ils l’ont fait. Inside 'Billionaires Row': London's rotting, derelict mansions worth £350m A third of the mansions on the most expensive stretch of London's "Billionaires Row" are standing empty, including several huge houses that have fallen into ruin after standing almost completely vacant for a quarter of a century. A Guardian investigation has revealed there are an estimated £350m worth of vacant properties on the most prestigious stretch of The Bishops Avenue in north London, which last year was ranked as the second most expensive street in Britain. One property owner, the developer Anil Varma, has complained that the address has become "one of the most expensive wastelands in the world". At least 120 bedrooms are empty in the vacant properties. The empty buildings include a row of 10 mansions worth £73m which have stood largely unused since they were bought between 1989 and 1993, it is believed on behalf of members of the Saudi royal family. Homes are on the market for up to £65m but there are also 16 unoccupied mansions.

Vidéo. En soutien aux grévistes, Audrey Vernon envoie un message salé au PDG d'Onet Denis Gasquet Elle en a profité pour adresser un petit message à M. Gasquet, le PDG d’ONET, et à la propriétaire d’ONET Elisabeth Coquet Reinier. En fin de vidéo, les grévistes lui adressent un message de remerciement chaleureux. "Vendredi dernier on m’a demandé une vidéo de soutien aux travailleurs du nettoyage de 76 gares du secteur Paris nord en grève depuis un mois… (39 jours exactement… )

Alain Juppé n'aime pas qu'on offre des repas aux pauvres Pour Alain Juppé, aider les plus démunis c’est “troubler l’ordre public” Depuis maintenant plusieurs années, les bénévoles de La Gamelle Bordelaise apportent leur aide aux bordelais les plus démunis, principalement sous la forme de denrées alimentaires provenant de dons. Ce mercredi 17 mai, cependant, tout ne se passe pas comme prévu : alors que, comme toutes les semaines, les bénévoles mènent leur action sur la place Saint Christoly, proche de la mairie, elles sont accostées par le maire de la ville, M. Alain Juppé, accompagné de deux adjoints. Si elles croient tout d’abord que ce dernier est la pour les féliciter, il n’en est rien : le maire, visiblement très énervé, taxe les bénévoles d’inconscients, avant de les accuser de favoriser l’assistanat, ne donnant pas même les raisons d’une telle interpellation.

Météo des neiges, télévision de riches Alors pourquoi la météo des neiges est-elle programmée à une heure de grande écoute ? C’est parce que la télévision montre beaucoup plus de membres de la classe supérieure que de gens des classes populaires. On entend souvent dire que la télévision serait un organe de propagande du gouvernement ou le temple de la bêtise ou du consumérisme. Mais ce qui saute aux yeux d’abord c’est qu’elle fait des membres de la classe supérieure la référence obligée de tous les autres. Cette surreprésentation a des conséquences sur nos perceptions de la société – elles contribuent par exemple à notre méconnaissance des inégalités : ces couples de cadres avec trois enfants et une grande maison comme ceux du programme court « Parents mode d’emploi » sur France 2 deviennent la norme du « Français moyen » alors qu’ils font de fait partie des classes supérieures.

Pinçon-Charlot : « Emmanuel Macron est un extraordinaire porte-parole de l'oligarchie et de la pensée unique » - Basta ! Basta ! : Face à l’augmentation des inégalités, à l’intolérable situation dans laquelle se trouvent une partie de la population qui subit le chômage, pourquoi la question du partage des richesses n’est-elle pas plus centrale dans cette campagne ? Monique Pinçon-Charlot : Il est difficile aujourd’hui de parler des inégalités abyssales, dont la concentration se fait pourtant à une vitesse complètement folle.

Related: