background preloader

La directive SEVESO 3 : pour une prévention des risques industriels majeurs

La directive SEVESO 3 : pour une prévention des risques industriels majeurs
24 mai 2012 (mis à jour le 26 juin 2015) La directive SEVESO et ses origines L’émotion suscitée par le rejet accidentel de Dioxine en 1976 sur la commune de SEVESO en Italie, a incité les Etats européens à se doter, à travers la mise en oeuvre de la directive Seveso , d’une politique commune en matière de prévention des risques industriels majeurs . Elle distingue deux types d’établissements, selon la quantité totale de matières dangereuses sur site : • les établissements Seveso seuil haut ( 656 au dernier recensement du 31/12/2014) • les établissements Seveso seuil bas ( 515 au dernier recensement du 31/12/2014) Les mesures de sécurité et les procédures prévues par la directive varient selon le type d’établissements (seuil haut ou seuil bas), afin de considérer une certaine proportionnalité. Depuis le 1er juin 2015, de nouvelles exigences sont applicables aux établissements afin de prévenir et de mieux gérer les accidents majeurs impliquant des produits chimiques dangereux. Related:  risques technologiques et industrielsmartl

Accident industriel Qu’est-ce qu’un accident industriel ? Il s’agit d’un événement accidentel se produisant sur un établissement industriel. Les conséquences de l’accident pour le personnel, les populations avoisinantes, les animaux (domestiques ou de rente), les biens et/ou l’environnement peuvent être plus ou moins importantes. Quels sont les effets possibles d’un accident industriel ? Les effets thermiques. Les entreprises pouvant être à l’origine d’accidents sont regroupées en deux familles Les industries chimiques. Qu'est-ce qu'un site classé Seveso? La directive 2012/18/UE du 4 juillet 2012, dite directive Seveso 3 (c’est la 3ème directive de ce nom), relative aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses, est entrée en vigueur le 1er juin 2015. Elle relève d’une politique européenne commune en matière de prévention des risques industriels majeurs. Ces mesures de sécurité consistent notamment en : Exemple historique

Théorie du cygne noir Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un cygne noir, un membre de l'espèce Cygnus atratus, qui est resté non documenté jusqu'au XVIIIe siècle. La théorie du cygne noir[1], développée par le philosophe Nassim Nicholas Taleb, est une théorie dans laquelle on appelle cygne noir un certain événement imprévisible qui a une faible probabilité de se dérouler (appelé « événement rare » en théorie des probabilités), et qui, s'il se réalise, a des conséquences d'une portée considérable et exceptionnelle. Taleb a, dans un premier temps, appliqué cette théorie au monde de la finance. En effet, les événements rares sont souvent sous-évalués en termes de prix. Résumé[modifier | modifier le code] Un cygne noir est l'illustration d'un biais cognitif. Paradoxalement, plus nous accumulons d'informations sujettes à ce biais, plus nous sommes susceptibles de voir ces informations infirmées par l'apparition d'un « cygne noir » totalement imprévisible. Notes et références[modifier | modifier le code]

Comparée à d’autres catastrophes, quelle a été la puissance de l’explosion au port de Beyrouth ? La double explosion survenue au port de Beyrouth mardi 4 août peut rappeler celle de l’usine AZF, à Toulouse, le 21 septembre 2001. Dans les deux cas, du nitrate d’ammonium était en cause. A la différence près qu’à Toulouse, ce sont 300 à 400 tonnes qui ont explosé, contre 2 750 tonnes sur le port de la capitale libanaise. La puissance d’une explosion, c’est-à-dire l’énergie dégagée lors de la détonation, peut être mesurée en « tonnes d’équivalent TNT ». Pour estimer l’ampleur de celle de Beyrouth, on peut s’appuyer sur le ratio de 0,42 cité notamment par l’armée américaine (il s’agit du facteur d’efficacité relative du nitrate d’ammonium comparé au TNT : soit 1 tonne de nitrate d’ammonium équivaut à 0,42 tonne de TNT) et aboutir au chiffre de 1 155 tonnes d’équivalent TNT. Nos articles sur l’explosion à Beyrouth, au Liban

Le risque nucléaire Avant : - Connaître le signal d'alerte et les consignes : En cas d'accident industriel ou nucléaire, la population est alertée par un signal précis : une sirène au son modulé (montant et descendant). Ce signal dure trois fois une minute. Pour écouter le signal : Pendant : Dès l'audition de ce signal, la population doit suivre les consignes suivantes : - se mettre à l'abri dans un local : Si vous êtes chez vous, à votre travail ou dans un bâtiment public : Restez où vous êtes. Si vous êtes dehors : Entrez dans le bâtiment le plus proche. Si vous êtes en voiture : Garez-vous, arrêtez votre moteur et entrez dans le bâtiment le plus proche. - Confinez-vous : Un local clos ralentit la pénétration éventuelle de gaz toxique ou de produits radioactifs - écouter la radio : - France Bleu Isère (4 fréquences : FM 98.2/99.1/101.8/102.8) Toutes les précisions sur la nature du danger, l'évolution de la situation et les consignes de sécurité à respecter vous seront données par la radio. Haut de page

SEVESO AS – Formation CLIC, prendre la parole en réunion publique L’exercice de prise de parole en public est naturellement difficile et stressant. Il l’est d’autant plus lorsque le contexte est conflictuel, l’entreprise potentiellement mise en cause et le porte parole un professionnel … de sa profession, qui n’est pas la communication… Afin de développer une culture du risque et de favoriser les comportements appropriés des riverains en cas d’accident, l’article 2 de la loi n° 2003-699 du 30 juillet 2003 institue les CLIC – Comités Locaux d’Information et de Concertation, pour tout bassin industriel comprenant une ou plusieurs installations classées « SEVESO AS » La création des CLIC (Comités Locaux d’Information et de Concertation) s’inscrit dans une évolution globale visant à renforcer les structures locales d’informations et l’échange entre les parties prenantes. Le directeur d’une installation classée « SEVESO AS » a l’obligation de participer au CLIC et doit se livrer à un exercice délicat de communication publique.

Premiers éléments d'analyse de la crue du 02/10/2020 de Roya et la Vésubie Introduction La crue du 2 octobre 2020 de la Roya, de la Vésubie, et, dans une moindre mesure, de la Tinée peut déjà être considérée comme un évènement exceptionnel. Ce document présente les premiers éléments d’analyse, de diagnostic et de comparaison afin de mieux appréhender cet évènement et le replacer dans son contexte géomorphologique. Un épisode géomorphologique généralisé, plus qu’une simple crue Au-delà de l'épisode hydrologique, dont les chiffres impressionnants seront détaillés, commentés, c'est surtout la réponse hydromorphologique qui interpelle. Comment des cours d'eau de 10 à 20 mètres de large, peuvent ils faire désormais 200, parfois 300 mètres de large désormais, comme le montrent les premières images post-crue disponibles depuis SentinelHub. Les lits de la Roya et la Vésubie ont pu atteindre ces largeurs en s’exhaussant. Ce changement s'accompagne évidemment d'un changement de style géomorphologique. Comment expliquer de tels changements ? Au niveau local Conclusions

La tragégie de Bhopal et le combat des victimes Dow Chemical, qui a racheté Union Carbide en 2001, a fait l'objet d'une nouvelle vague d'opposition en Inde début 2012. Sa campagne de sponsoring pour les JO de Londres, en juillet, a choqué les associations de défense des victimes de Bhopal, 28 ans après la plus grave catastrophe industrielles du 20e siècle. Ville de l’Etat central indien du Madhya Pradesh, Bhopal (diaporama) a été ravagée dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984 par un nuage de gaz toxique, à base de gaz moutarde, échappé des cheminées de l'usine de pesticides du groupe américain Union Carbide Corporation. Le bilan des émanations toxiques a fait des dizaines de milliers de morts et de malades, juste après le drame et les années suivantes. Des milliers d’autres personnes sont mortes après avoir été exposées aux déchets toxiques (vidéo) laissés autour du site. Accusés d'homicide en 1987, ils avaient vu le chef d'accusation requalifié en «mort par négligence» en 1996. Le souvenir de la tragédie s’invite aux JO de Londres

Directive Seveso 3 : ce qui va changer Le projet de Directive Seveso 3 se met en cohérence avec les dispositions de la convention d'Aarhus et le règlement CLP. Le ministère de l'écologie a précisé lors de la réunion d'information du 29 mai les principales modifications qui en découlent. Portée du champ d'application, information et participation du public mais également possibilités de dérogations : telles seront les principales modifications apportées par le projet de Directive Seveso 3. C'est ce qui ressort d'une présentation du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie lors d'une conférence d'information pour les organisations professionnelles, mardi 29 mai. La troisième version de la directive entrera en vigueur le 1er juin 2015. Des travaux préparatoires sont menés depuis 2007 en vue de son élaboration. La révision de la directive Seveso 2 a été rendue nécessaire pour répondre à deux textes. Un champ d'application remanié Création de sites internet dédiés Des dérogations désormais envisageables

Utiliser les sciences cognitives pendant le confinement par contact sur Genially Comment favoriser les apprentissages à la maison suite à la fermeture des établissements scolaires ? Éléments apportés par le groupe Education et Sciences cognitives - Académie de Versailles Présentation du contexte et du projet Face à la situation inédite que nous vivons, nous avons à cœur de remplir au mieux nos missions, et d’organiser et d’accompagner les apprentissages de tous les élèves. Nous devons accepter qu’il ne s’agît pas de reproduire à la maison la même chose qu’en classe et que nous sommes dans l’incapacité de faire tout ce que nous aimerions faire. Face à la situation inédite que nous vivons, les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et les apprentissages nous aident à choisir des stratégies pédagogiques efficaces avec les contraintes actuelles. Références scientifiques Entrer Contributeurs Retour - Caroline Labbé, professeure de lettres, Collège J.Y. BERTHIER J.L., BORST G., DESNOS M., GUILLERAY F. (2018). Les définitions des termes clés (1/2) Suite Les quiz et l'erreur

Le risque industriel De nombreuses régions françaises sont concernées par les risques industriels. Ces risques sont généralement regroupés dans des bassins où plusieurs établissements coexistent du fait de l'interdépendance de leurs activités. Cependant, certains sites industriels " à hauts risques " peuvent être implantés de manière isolée. Quelle que soit la situation, tous sont régis par les mêmes réglementations, mais les risques varient en fonction des produits utilisés ou fabriqués. Qu'est-ce qu'un risque industriel ? Un risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences immédiates graves pour le personnel, les populations avoisinantes, les biens et/ou l'environnement. Le risque industriel Les générateurs de risques sont regroupés en deux familles : Tous ces établissements sont des établissements fixes qui produisent, utilisent ou stockent des produits répertoriés dans une nomenclature spécifique. Le Barpi Les enjeux La prévention

Transposition de la directive Seveso 3 : quatre textes en consultation Quatre projets de textes permettant de transposer, en droit français la directive Seveso 3 (directive 2012/18/UE du 4 juillet 2012 concernant la maîtrise des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses) au niveau réglementaire sont en consultation. La directive Seveso 3 doit être transposée par les Etats membres avant le 1er juin 2015, date à laquelle la plupart des dispositions du règlement dit « CLP » (Règlement (CE) n° 1272/2008 du 16 décembre 2008 relatif à la classification, à l’étiquetage et à l’emballage des substances et des mélange) entrent en vigueur. Des modifications importantes du Code de l’environnement, ainsi que de la nomenclature des ICPE sont donc prévues. Le deuxième projet de décret modifie la nomenclature des ICPE, en créant notamment, les rubriques 4000, afin d’être alignées sur la directive Seveso 3 et le règlement CLP. Le troisième projet de décret vient modifier la TGAP en conséquence. Lien vers le projet de décret modifiant la TGAP

Quelques éléments de psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages Cette captation vidéo a été réalisée le 3 juin 2015 lors d'une journée de formation intitulée : Les dispositifs, la classe, l’établissement ; quels soutiens à l’engagement des élèves ? Cette journée a été l’occasion de réfléchir aux enjeux d’une aide apportée de manière cohérente et ajustée aux besoins des élèves, dans un contexte marqué par la controverse autour de l’insuffisante efficacité des dispositifs d’accompagnement des élèves. Quels pas de côté ces dispositifs font-ils faire aux enseignants, aux praticiens, afin de mieux comprendre la nature des difficultés des élèves ? Écouter les enregistrements de la journée Une approche en quatre niveaux pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissage. player1 L'apprentissage scolaire correspond à quatre grandes catégories de processus (Du début à 1min14) Du point de vue de la psychologie cognitive l’apprentissage scolaire correspond à 4 grandes catégories de traitements, de processus : player2

Related: