background preloader

Paix?

Facebook Twitter

L’armée afghane minée par la corruption. La progression des talibans révèle l’état de déliquescence de forces de sécurité en manque de leadership.

L’armée afghane minée par la corruption

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julien Bouissou (Kaboul, envoyé spécial) Jaafar sourit, malgré son désenchantement. Après avoir servi dans l’armée afghane pendant six ans, il a finalement jeté l’éponge. Un désarroi qui en dit long sur la fragilité des forces de sécurité afghanes, ­minées par la corruption et les désertions, au moment où les talibans progressent dans le pays. Vendredi 21 avril, les insurgés ont mené l’attaque la plus meurtrière depuis 2001, contre une base militaire du nord du pays, tuant au moins 140 soldats. . « Je rêvais de combattre en première ligne les talibans et je me suis retrouvé embourbé dans une armée gangrenée par la ­corruption et les injustices », se ­désole Jaafar, qui a choisi de s’exprimer sous un nom d’emprunt. Plus de généraux que dans les forces américaines Ce jeune officier d’infanterie promu à un bel avenir dans ­l’armée a vite déchanté. Syrie  : l’Union européenne face au dédale de la reconstruction. Une conférence est organisée les 4 et 5 avril à Bruxelles, sous la présidence conjointe de l’Union européenne (UE) et des Nations unies.

Syrie  : l’Union européenne face au dédale de la reconstruction

L’Europe veut utiliser la promesse d’investissements comme un levier de pression pour un accord de paix. Syrie  : l’Union européenne face au dédale de la reconstruction. A Mossoul-Est, les langues se délient après la terreur. Dans les quartiers libérés par les forces irakiennes, les Mossouliotes racontent l’enfer qu’ils ont vécu pendant deux ans et demi.

A Mossoul-Est, les langues se délient après la terreur

L’organisation Etat islamique a imposé son joug sur l’ancienne Ninive. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hélène Sallon (Mossoul, envoyée spéciale) Serré sur le canapé avec sa sœur, sa fille de 25 ans et son fils de 10 ans, Raed (le nom a été modifié) reçoit chaleureusement dans le salon de son imposante villa du quartier Al-Mohandessine, sur la partie orientale de Mossoul. L’homme d’affaires irakien s’exprime dans un arabe ponctué d’anglais. Syrie : des rebelles gèlent toute discussion en vue des pourparlers de paix. Les insurgés estiment avoir observé les accords de cessez-le-feu, mais affirment que le régime les a violés dans les zones rebelles.

Syrie : des rebelles gèlent toute discussion en vue des pourparlers de paix

Une dizaine de groupes rebelles en Syrie ont annoncé, lundi 2 janvier, qu’ils suspendaient toute discussion liée aux pourparlers de paix prévus à Astana, en réponse aux « violations » par le régime de la trêve en vigueur depuis quatre jours. « Ces violations se poursuivant, les factions rebelles annoncent (…) le gel de toute discussion liée aux négociations d’Astana », ont-ils fait savoir dans un communiqué. Les discussions de paix doivent avoir lieu, à la fin de janvier, au Kazakhstan, sous le parrainage de la Russie, alliée du régime de Damas, et de la Turquie, soutien de la rébellion. « En dépit des demandes répétées faites à la partie garante du régime [la Russie], ces violations se poursuivent, menaçant la vie de centaines de milliers de personnes », a dénoncé le communiqué. Bombardements aériens. Syrie : Moscou soumet son plan de paix au Conseil de sécurité. La Russie, à l’origine avec la Turquie du cessez-le-feu accepté par le régime syrien et l’opposition, espère obtenir dès samedi le soutien des Nations unies.

Syrie : Moscou soumet son plan de paix au Conseil de sécurité

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Alors que la trêve entre régime et rebelles en Syrie est toujours globalement respectée, la Russie, à l’origine de ce cessez-le-feu avec la Turquie, espère obtenir le soutien, samedi 31 décembre, du Conseil de sécurité des Nations unies. L’ambassadeur russe à l’ONU, Vitali Tchourkine, a soumis vendredi « un bref projet [de résolution] pour entériner » le plan russo-turc prévoyant une cessation des hostilités et des négociations à Astana « fin janvier ». En Syrie, Moscou impose un cessez-le-feu avec l’appui de la Turquie. La Turquie, l’un des principaux soutiens des rebelles syriens, se détourne de Washington pour négocier avec les parrains du régime.

En Syrie, Moscou impose un cessez-le-feu avec l’appui de la Turquie

Syrie : Alep, les leçons d’une tragédie. Tournant majeur dans le conflit syrien, Alep est aussi le révélateur d’un basculement de l’ordre international.

Syrie : Alep, les leçons d’une tragédie

Jamais, depuis la chute du mur de Berlin, les Occidentaux ne se sont montrés aussi impuissants face à une Russie déterminée, avec l’aide de l’Iran, à tout mettre en œuvre pour permettre à son protégé, Bachar Al-Assad, de reconquérir ce bastion d’une révolution syrienne aux abois. Débâcle morale et politique de l’administration Obama, cette tragédie ébranle le système des Nations unies (ONU), paralysé comme aux pires moments de la guerre froide par les veto russes et chinois. « Alep risque d’être le tombeau de l’ONU », avait mis en garde François Delattre, l’ambassadeur français auprès des Nations unies. Lire aussi : L’ONU vote une résolution humanitaire sur la Syrie. Syrie : l’armée de Bachar Al-Assad déclare avoir repris le contrôle d’Alep.

L’annonce signe la fin de quatre années de guerre entre le régime et les rebelles retranchés à Alep, après que les derniers habitants en ont été évacués.

Syrie : l’armée de Bachar Al-Assad déclare avoir repris le contrôle d’Alep

L’armée syrienne a déclaré dans un communiqué, jeudi 22 décembre au soir, avoir repris Alep, la deuxième ville du pays, mettant ainsi fin à une bataille longue de quatre années. Cette annonce a été faite après que les derniers habitants et combattants en ont été évacués. A Moscou, la Russie, l’Iran et la Turquie scellent leur entente sur la Syrie. L’avenir de la Syrie passe par la Russie, l’Iran et la Turquie.

A Moscou, la Russie, l’Iran et la Turquie scellent leur entente sur la Syrie

Tel est le message qu’a voulu délivrer le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, en recevant à Moscou, mardi 20 décembre, ses homologues iranien et turc. « Le format le plus efficace, c’est celui que vous avez devant vous », a lancé M. Lavrov, en présentant lors d’une conférence de presse commune une « déclaration de Moscou ». En parallèle, une réunion des ministres de la défense des trois pays était organisée, au cours de laquelle le même constat « d’échec » des actions menées par les Etats-Unis et leurs partenaires pour régler le conflit syrien a été souligné. « Aucun d’entre eux n’avait de réelle influence sur le terrain », a tranché le Russe Sergueï Choïgou.

Au Moyen-Orient, la diplomatie du « supermicroscope » En Jordanie, l’Autorité palestinienne, l’Iran, Israël et six autres pays ont construit ensemble le synchrotron Sesame, pour sonder la matière.

Au Moyen-Orient, la diplomatie du « supermicroscope »

Une coopération unique qui défie les lois générales de la diplomatie. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Nathaniel Herzberg (Allan (Jordanie), envoyé spécial) Et si nous rêvions un peu ? Accordons-nous un instant de fiction et réécrivons l’histoire du Moyen-Orient. Après la signature des accords d’Oslo, en 1993, entre Israéliens et Palestiniens, Yitzhak Rabinaurait été réélu premier ministre de l’Etat hébreu en 1996. Retour au réel. Allan est un gros bourg sans charme,...