background preloader

Avatars pédagogiques (Le Café pédagogique)

Avatars pédagogiques (Le Café pédagogique)
L’usurpation d’identité est illégale, donc délicieuse : peut-elle devenir une démarche pédagogique ? Différentes expériences témoignent assurément de ses vertus éducatives : se glisser dans la peau d’un personnage, d’un écrivain, d’un peintre …, c’est incorporer, donc s’approprier, un point de vue sur le monde ou un projet de vie, c’est connaître de l’intérieur une psychologie ou une idéologie. Une telle démarche, que goûte et facilite la culture numérique, suppose de légitimer des postures que nos traditions ont dévalorisées : l’identification, la paraphrase, la créativité, la parodie, le jeu. Elle est susceptible de développer des compétences de lecture et d’écriture, d’enrichir les connaissances en littérature ou en histoire des arts, de participer à l’éducation aux médias. Sur le web : fakes et fanfictions ! Le phénomène des « fakes », autrement dit des « faux », est connu. En classe : de l’épistolaire à la nétiquette ? Jean-Michel Le Baut Léon Vivien sur Facebook :

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/lettres/francais/Pages/2013/143_Avatarspedagogiques.aspx

Related:  Usages en lettresFormation et usages pédagogiques2013

Dans la peau (numérique) d'un personnage Caroline Duret, professeure de français à Chambéry. a mené avec ses élèves un passionnant travail d’immersion dans un roman de Balzac : les élèves ont fait vivre la « Comédie humaine » sur Facebook en créant des comptes pour les différents personnages du « Père Goriot », en les faisant dialoguer sur le réseau, en donnant vie à l’univers romanesque par des articles et des liens divers… Voici comment, par une utilisation éducative du numérique et par une démarche créative, rendre sensible et compréhensible un classique de la littérature française à des adolescents du 21ème siècle… L’adaptation d’un roman comme Le père Goriot est une tâche ambitieuse et complexe : comment avez-vous construit le projet ? Bâtie sur le modèle d’une simulation globale, la séquence plonge les élèves dans l’atmosphère du roman et les invite à endosser différentes personnalités fictives. Concrètement, comment avez-vous travaillé avec les élèves ?

Fausse page de personnage historique Cliquez sur l’image pour l’agrandir "- Bonjour Géraldine Duboz, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis professeur d’histoire-géographie-éducation civique dans un petit collège rural du Haut Jura. Je suis très impliquée dans l’enseignement par les TIC, en étant notamment membre du groupe TICE HG de l’académie de Besançon. - Vous travaillez avec vos élèves sur de faux profils Facebook, pouvez-vous nous expliquer en quoi cela consiste ?

Dans la peau (numérique) d'un artiste « - Qui est Georges Perec déjà ? - C’est moi ! - Qui a le rôle de Bansky ? Cet étonnant dialogue entre enseignante et élèves se déroule dans une salle de classe du collège Nikki de Saint Phalle à Valbonne. Dominique Khaldi, professeure de lettres, et Jérôme Sadler, professeur d’arts plastiques, y mènent une passionnante expérience d’exposition virtuelle, créative et interactive, qui invite des élèves de troisième à échanger à travers « un réseau social fondé sur l’amitié imaginaire d‘artistes du XXème siècle ».

séquence pédagogique autour de Matilda, Roald Dahl En début d'année, j'aime bien travailler autour du portrait et j'ai une affection toute particulière pour les livres de Roald Dahl. Je bâtis donc un projet autour du portrait. Selon les années, j'axe sur le portrait d'un personnage, sur l'autoportrait, sur le portrait d'un camarade ou sur la caricature. Vous trouverez donc des éléments sur les différentes pratiques : Facebook : la mémoire cachée L'appétit vorace de Facebook pour les données personnelles n'est un secret pour personne. Régulièrement, son estomac numérique gargouille auprès de ses membres pour réclamer son dû. «Donnez-moi votre numéro de mobile, que je puisse renvoyer votre mot de passe en cas d'oubli !» «Expliquez-moi vos opinions politiques, que je puisse mieux cibler mes publicités !»

Facebook - Les Liaisons dangereuses i-voix i comme iroise Types de profil - comment gérer identités professionnelle et personnelle Réseaux sociaux et réputation professionnelle: Facebook et Twitter - Comment négocier la collision des identités professionnelle et personnelle? par Ariane Ollier-Malaterre, Rouen Business School A mesure que le monde devient de plus en plus connecté par le biais de médias sociaux, nous entrons davantage en relation avec des collègues, des superviseurs et d'autres contacts professionnels sur des réseaux sociaux en ligne. Certains de ces réseaux en ligne, tels que Facebook ou Twitter, sont des espaces sociaux où les relations peuvent être à la fois personnelles et professionnelles.

De quoi la refondation est-elle le nom ? Les 21 et 22 mai 2013, à l'École normale supérieure de Lyon, une conférence nationale a exploré les « cultures numériques », « l'éducation aux médias et à l'information. ». De manière plus générale, c'est bien le sens même de la promise refondation de l'école qui s'est trouvé ainsi éclairé. De quoi la refondation est-elle le nom (ou, à défaut, le prénom) ? Sans doute d'un malaise et d'un défi : adapter l'école à la civilisation du numérique qui oblige à repenser l'appropriation et la nature même de la connaissance.

la maîtresse a des yeux dans le dos A présent, ce sont mes deux fichiers d’anti-coloriages ou dessins à compléter que je vous remets en ligne ici. Les images proviennent d’ici : clique ! Je les ai retravaillées, parfois épurées, recadrées et surtout, j’ai supprimé le texte en anglais. Le statut Facebook sur la «propriété intellectuelle» de votre profil à ne pas copier-coller Pas la peine d'écrire «Je dis à Facebook qu’il est strictement interdit de divulguer, copier, distribuer, ou de prendre toute autre action contre moi sur la base de ce profil et ou de son contenu». Vous ne pouvez rien interdire à Facebook tant que vous avez un compte. A chaque modification des conditions d'utilisation de Facebook, de nombreux utilisateurs croient se protéger d'une menace pas très claire en copiant-collant de longs statuts aux nombreuses références législatives, enjoignant Facebook à ne pas utiliser leurs données. En anglais, ça donne quelque chose du genre:

Etudier une oeuvre littéraire avec Facebook Par Jean-Michel Le Baut Si Lorenzaccio avait ouvert un compte Facebook à quels groupes appartiendrait-il ? Qui seraient ses amis ? Des lycéens bretons redonnent vie ainsi aux personnages de la pièce de Musset. "L’usurpation d’identité se confond ici, savoureusement, avec l’imposture littéraire", prévient Jean-Michel Le Baut.

La « pédagogie de l’avatar » renforcent l’efficacité mais aussi le plaisir des apprentissages. De plus, elle permet la possibilité d’une réflexion plus large sur le droit d’auteur, l’usurpation d’identité, les bons et les mauvais usages d’internet. by eric_bertrand Dec 31

Related:  Facebook