background preloader

Organes artificiels : l'homme en pièces détachées

Organes artificiels : l'homme en pièces détachées

Une cyber-visite dans le musée du futur Nous sommes le 1er février 2028, Alex, Natacha, Sophia 14 ans et Max 12 ans se préparent à visiter la Cité des Sciences qui s’appelle la Cité des sens. Grâce à des écrans Holographiques en 3D et aux VTHB (vraiment très haut débit) ils peuvent aussi visiter certaines expositions du Palais de la découverte et participer à des débats. Leur voiture autoguidée se dirige seule vers le parking où une place leur a été attribuée. Sophia et Max comme tous les jeunes de leur âge sont des MHBG (mutants hybrides bio numériques géolocalisés). 1 - A l’accueil la famille s’équipe de 3 outils essentiels pour leur cybervisite : D’abord leur infomobile (qu’on appelait jadis un Smartphone), soit celui qu’ils ont emporté avec eux, soit le navigateur mis à leur disposition à l’accueil. Ensuite il porte un badge actif autour du cou. 2 - Lorsque la famille arrive devant une exposition qu’ils aimeraient visiter, chaque membre est reconnu grâce à son badge actif et des parcours individualisés leurs sont proposés.

Europe 1 midi – Le rêve d’un monde auto-réparable – 16/05/13 - Europe1.fr - Europe 1 Midi Vous pouvez vous abonner au téléchargement périodique d'un fichier audio ou vidéo. Vous pouvez conserver l'émission ainsi téléchargée sur votre ordinateur, l'emporter sur votre baladeur numérique ou la graver sur cd. Si vous choisissez iTunes, cliquez simplement sur le lien suivant, le logiciel iTunes prend en charge toutes les opérations d'abonnement Europe 1 Midi 16/05/2013 - 11:30 Du sérieux, de la convivialité, une forme incisive et pertinente sur un fond d’humeur et de décontraction pour ce grand rendez-vous d’information. Ses invités : - JOEL DE ROSNAY, écrivain scientifique, conseiller de la présidente de la cité des sciences - Ludwik LEIBLER, Professeur à l’école supérieure de physique et de chimie industrielle, lauréat de la médaille de l’innovation 2013 du CNRS

Autoroutes Electroniques : Croissance évolutive ou construction de Novo Article de Joël de Rosnay sur les autoroutes de l'information, 9 janvier 1995 La mobilisation des gouvernements et des grandes entreprises internationalespour la construction des autoroutes électroniques dépasseles seules considérations techniques ou financières : elleconstitue un véritable enjeu de société. On voit s'affronterdeux conceptions du lancement et de la gestion des grands projets. D'unepart une approche empirique et pragmatique procédant par croissanceprogressive de réseaux, d'autre part la centralisation des décisionset des moyens, caractéristiques d'un mode de fonctionnement technocratique. Les réseaux télématiques multimédia sont dessystèmes de communication qui concernent directement les citoyens impliqués à domicile par l'utilisation de leurs ordinateurs,téléviseurs ou téléphones. On ne se trouve plusdans le cas des réseaux de transport ou de distribution d'énergie,monopoles de l'État. La compression de données est en train de bouleverser le paysage des réseaux.

Face à la télévision : Les réseaux de la création L'avènement et l'essor des réseaux de communication interpersonnels à partir des ordinateurs et du téléphone constitue aujourd'hui un phénomène majeur. La France a montré la voie avec télétel et le minitel, le monde prend la suite avec Internet, le réseau de réseaux. Face au pouvoir des systèmes pyramidaux de diffusion des informations (télévision; stations de radio, maisons d'édition) on voit progressivement émerger des contre-pouvoirs transversaux, marque d'une société de créations individuelle, de diffusion et de commercialisation d'oeuvres de toutes sortes. Quatre domaines méritent une analyse particulière face aux grands systèmes de distribution unidirectionnelle des informations : la création sur médias électroniques, le télé-enseignement, le marketing inversé (de la demande vers l'offre) et la démocratie participative en temps réel. 1-La création multimédia sur les réseaux Tout change avec l'extension et le développement des réseaux multimédias de communication interpersonnelle.

Du Pasteur au Passeur : Naviguer dans les nouveaux espaces et labyrinthes de la connaissance La science était simple et claire quand les savants savaient... Elle est plus complexe aujourd'hui et parfois obscure, alors que les savants ignorent jusqu'à l'étendue de leurs propres connaissances. Leur savoir, tandis qu'il s'enrichissait, s'est émietté, fragmenté en une multitude de territoires de pouvoirs spécialisés : les disciplines scientifiques. Aujourd’hui, l’évolution scientifique et technique se caractérise par une grande complexité. Mais l’important est la coordination de ces médias afin d’offrir une réelle approche multidimensionnelle adaptée à la complexité des thèmes en question. La diffusion de l’information scientifique dépend aussi du niveau des publications. Au début du 21ème siècle, la science se situe au coeur d'une telle transition. Favoriser et accompagner cette transition du pasteur au passeur devient un enjeu déterminant pour les progrès de la science et son ouverture à la communication. Le passeur est un médiateur et un intégrateur.

L'environnement cliquable : une virtualité bien réelle Internet nous a habitués à des révolutions permanentes mais celle-ci est de taille. Après la révolution du navigateur, puis celle des moteurs de recherche, voici un CamPhone (téléphone muni d’une caméra) qui permet de rendre l’environnement « cliquable ». Cette découverte fondamentale, et la mise au point de l’appareil et des logiciels, est due à un Japonais de génie, Takaito Iguchi, Président fondateur de la société Tonchidot . Il a obtenu le second prix de la meilleure innovation sur Internet avec sa Sekai Caméra, dans le cadre du forum « Net Explorateur » qui s’est tenu au Sénat les 5 et 6 février 2009. J’avais proposé il y a plus de trois ans dans mon livre « La révolte du Pronétariat », en collaboration avec Carlo Revelli, la notion et le terme « d’environnement cliquable ». « Même le camphone (téléphone mobile muni d’une caméra photo) deviendra une véritable « souris ». Ces "AirTags", comme les appelle Takaito Iguchi, sont très faciles à créer.

Scenarios 2020: La « Smart Grid » : Réseau intelligent de transport de l’électricité Une voie possible vers les modèles énergétiques du futur s'appelle la Smart Grid (ou RITE, réseau intelligent de transport de l’électricité). Notre approche face à ces modèles est essentiellement analytique, linéaire et séquentielle. On envisage des filières opposées les unes aux autres. Le nucléaire contre le solaire, ou l'éolien contre la biomasse. Ce qui conduit à des raisonnements et calculs unilatéraux ou monodimensionnels filières par filières. Tels que : « Il est impossible remplacer en France le nucléaire par 230.000 éoliennes ou 580.000 hectares de panneaux solaires ». Face aux enjeux énergétiques de l’avenir, nous avons donc besoin d'une approche globale, d’une approche systémique prenant en compte l'interdépendance des différentes sources d'énergie renouvelable et en les combinant entre elles. En effet, les énergies renouvelables sont aléatoires et dépendent des conditions de nuit ou de jours. Le RITE est également connecté à des centres de stockage de l'énergie.

Vers la fusion homme-machine Du Minitel à l’Internet mobile, la technologie a bouleversé en quelques décennies nos modes de communication. Une évolution qui tend à faire disparaître la frontière entre monde réel et monde virtuel. Le futurologue Joël de Rosnay décrypte les enjeux de l’inéluctable fusion entre l’homme et la machine. Télex, Minitel, modem... Difficile de ne pas esquisser un sourire en songeant à ces engins d’un autre âge, fossiles de la préhistoire d’Internet. En 2010, l’homme peut lire les nouvelles sur son « smartphone » et Montaigne sur une tablette électronique. Joël de Rosnay « Un Web en symbiose avec notre cerveau et notre corps » Le futurologue français en est persuadé. U & R : En 1975, dans Le Macroscope, vous annoncez que l’homme va participer à la création d’un cerveau planétaire. J. de Rosnay : Le cerveau planétaire est en cours de construction. À quoi va ressembler cet « homme symbiotique » ? Internet occupe une place de plus en plus importante dans notre vie. Bien sûr que non.

Ils ont pensé demain… Figaro Magazine, Interview par Pascal Grandmaison Samedi 19 novembre 2005 Internet, téléphone, robotique, nanotechnologies, clonage… Notre mode de vie a déjà changé et continue d’évoluer. Doit-on s’en réjouir ou rester méfiant ? Trois experts nous exposent leur vision des mutations passées et nous détaillent les technologies qui façonnent dès à présent notre avenir. Docteur ès Sciences, et Conseiller du Président de la Cité des Sciences et de l'Industrie, Joël De Rosnay est spécialiste en sciences et technologies appliquées à l’homme. Quels apports de la technologie ont changé notre manière de vivre ? Au cours des 30 dernières années, ce sont surtout des « systèmes technologiques » résultant de la convergence de plusieurs techniques (carte de crédit, monétique, communications mobiles, internet...). Dans quels domaines doit-on attendre les plus grandes avancées ? Le 21eme siècle verra la naissance de nouveaux architectes de l’infiniment petit. Est-on plus heureux grâce à la technologie ?

Cartographers of the future Yesterday, I bought a print of an old map: Virginiae Item et Floridae. This map was drawn in the early 1600s by Jodocus Hondius, an expert cartographer who produced it from several existing maps by experts. In the style of the time, this map was created by an elite cartographer for an elite group of users. With the advent of the Web in the mid 1990’s, "cybercartography" has emerged and evolved to enable maps with a wider range of subjects and wider availability through new media (F. Taylor). However, the most dramatic developments are in the ways maps are created. Indoor maps are the next frontier (see my previous blog). Due to technology enhancements that make it possible to quickly collect 3D information, 3D maps are becoming more common. Augmented Reality (AR) merges the map with the world. Making maps personal depends on rapid and real-time interaction of users’ apps with geospatial information. Semantic technology can provide an underlying ontology for geospatial computations.

Sculpteo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sculpteo est une société française spécialisée dans l’impression 3D. Sculpteo propose un service d'impression 3D en ligne[1], prototypage rapide utilisant les procédés de fabrication tels que le frittage laser ou la stéréolithographie[2]. Elle a été fondée en par Eric Carreel cofondateur d’Inventel[3], cédé à Technicolor en 2005[4] et de Withings, Clément Moreau[5] et Jacques Lewiner. Objet[modifier | modifier le code] Sculpteo offre un service dʼimpression 3D en ligne et propose la fabrication d’objets à partir de fichiers numériques accessible au grand public et professionnels[7]. Historique[modifier | modifier le code] Cette nouvelle approche de la fabrication à l'unité met en avant la flexibilité du processus de fabrication de l'impression 3D en ligne et permet à l'entreprise de commercialiser des coques d'iPhone 5 avant même la sortie de l'iPhone 5[15],[16],[17]. Distinctions[modifier | modifier le code] Site officiel

Retour vers le futur - Archives vidéo et radio Ina.fr

Related: