background preloader

EcriTech'4 : Des outils mobiles pour une école en mouvement

EcriTech'4 : Des outils mobiles pour une école en mouvement
Les technologies mobiles ont-elles le pouvoir de mettre (enfin, diront certains) "l'école en mouvement" ? Les nouveaux outils tels que tablettes ou smartphones peuvent-ils transformer l'espace, le temps, les modalités des apprentissages, voire bousculer les rôles, les connaissances et les représentations du monde ? Ces questions étaient au centre du colloque EcriTech´4, organisé par la Dgesco et l'Inspection, qui s'est déroulé à Nice les 11 et 12 avril. On y a partagé réflexions théoriques et expériences concrètes, pour prendre la mesure de ce que certains annoncent comme une nouvelle révolution numérique. La génération du nomadisme digital est susceptible de se connecter aux connaissances " quand elle veut, où elle veut, comme elle veut" : un nouveau défi est alors lancé aux éducateurs, et il est bel et bien pédagogique plus que technologique. Mutations Des « machines à lire » Ouvertures Regards croisés De nouvelles modalités de travail Éloge du déplacement Réalité augmentée Livres enrichis

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/04/15042013Article635016060810447371.aspx

Related:  Tice et EducationRéflexionsEcriture numériqueRA2013

Le cMooc ou la production de biens communs d’apprentissage Sur InternetActu, on lira cette semaine un article d’Hubert Guillaud consacré notamment aux Moocs. Il est dommage que seule la perspective nord-américaine soit examinée, mais c’est un défaut récurrent sur InternetActu. Et même dans ce cadre géographique, ce sont les xMoocs qui sont une fois de plus mis à l’honneur et considérés comme les archétypes du Mooc. De quoi le numérique à l'Ecole est-il le nom ? Les 21 et 22 mai 2013, à l'École normale supérieure de Lyon, une conférence nationale a exploré les « cultures numériques », « l'éducation aux médias et à l'information. ». De manière plus générale, c'est bien le sens même du numérique à l'école qui s'est trouvé ainsi éclairé. De quoi est-il le nom ? Sans doute d'un malaise et d'un défi : adapter l'école à la civilisation du numérique qui oblige à repenser l'appropriation et la nature même de la connaissance. Assurément aussi d'une prise de conscience : le numérique est moins une question d'outils ou d'usages que d'enjeux, tant il rend possible et indispensable la formation de citoyens autonomes et responsables dans un monde en mutation. Les chercheurs et enseignants ont partagé réflexions et expériences.

Qu'est-ce que la littératie ? ou Pourquoi ce qu'il faut savoir pour bien utiliser Wikipédia ne se trouve pas sur Wikipédia Antonio Casilli, sociologue des médias numériques, entretient le débat sur Wikipédia en y voyant un « prof de raison » (Ovni.fr le 29/10/2012). Derrière le débat « pour ou contre ? », il y a un débat « comment ? », à propos de Wikipédia. Wikipédia met tout le monde à égalité pour l'accès au savoir. Déconstruire et reconstruire : une collaboration interclasse en français au collège Une fois par mois, des 3èmes et des 6èmes du Collège Joliot-Curie à Saint-Hilaire-des Loges ont travaillé en commun sur une plage de deux heures consécutives. Leurs professeures de français, Sophie Lerin et Céline M-P, ont ainsi cassé les murs de l’organisation scolaire, transgressé la logique du « chacun à sa place », pour susciter une fructueuse pédagogie collaborative. Le projet développe des compétences disciplinaires, par exemple la maîtrise de la conjugaison, mais aussi sociales et citoyennes, par exemple l’estime de soi et de l’autre dans leur capacité à transmettre et aider. Les élèves en redemandent, témoignent les enseignantes, qui trouvent aussi dans le dispositif le bonheur de reconfigurer leur propre rôle : plutôt que « dispensatrices », devenir « organisatrices des savoirs et des relations entre les élèves ». Ainsi se déconstruit, un peu, le système pour que se reconstruisent, beaucoup, les individus. Comme toutes les bonnes idées : par hasard !

Mooc : la standardisation ou l’innovation Le développement des cours en ligne massifs et ouverts (Mooc pour massive online open courses) attise autant l’enthousiasme que le rejet. Pourtant, comme nous l’avons déjà signalé, ils n’ont rien de magique et paraissent bien souvent plus une réponse économique qu’éducative. En accentuant la concurrence entre universités et entre les étudiants eux-mêmes… les Mooc semblent répondre à un problème pédagogique par une solution économique très spécifique.

Pourquoi le numérique est-il une culture ? Invité du CIGREF en tant que Grand Témoin, Milad Doueihi interpelle les acteurs de l’Entreprise Numérique ! Ses questions permettent de planter le nouveau décor qui s’impose aux dirigeants d’entreprises aujourd’hui, comme à la société en général. En effet, si le numérique est à la fois une science et une culture qui introduit de nouvelles valeurs, de nouveaux critères sur nos héritages culturels, l’entreprise peut-elle garder ses modèles d’affaires, ses options de création de valeur hérités de la culture précédente ? Milad Doueihi, auteur de « Pour un humanisme numérique », philologue et historien, titulaire de la Chaire des Cultures Numériques à l’Université de Laval au Québec.

Former des lettrés du numérique Bernard Stiegler fait partie des penseurs du numérique qui ne se limitent pas à une admiration béate mais qui portent un regard véritablement critique et positif. Il prône avec force qu’il ne faut "pas s’adapter mais adopter la technologie en l’intériorisant". Après avoir croisé plusieurs de ces interventions, je retiens ces quelques idées fortes : Le numérique remue de fond en comble la condition de l’élaboration et de la transmission des savoirs formels/académiques.

Une twittclasse de jurés littéraires "L'article a été écrit avant le forum.Entretemps, Hermine Murgia a du annuler sa participation". Créé en 1996 par la Fondation Nationale de Gérontologie, le Prix Chronos de littérature veut faire réfléchir ses jurés sur « le parcours de vie et la valeur de tous les temps de la vie, les souvenirs, les relations entre les générations, la vieillesse et la mort, les secrets de famille ainsi que la transmission des savoirs. » Hermine Murgia, documentaliste au collège Jules Verne de Bourges, en collaboration avec B. Marty, professeure de français, a lancé dans l’aventure de ce prix littéraire une classe de sixième « très hétérogène ». Le projet s’est avéré d’autant plus stimulant que les élèves ont tweeté autour des romans sélectionnés : le désir de lire a été alors renforcé par le plaisir d’écrire, à travers un outil original et formateur. Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est le prix Chronos de littérature ? sixieme5jv‏@sixieme5jv21 Mars

Related: