background preloader

Une cyber-visite dans le musée du futur

Une cyber-visite dans le musée du futur
Nous sommes le 1er février 2028, Alex, Natacha, Sophia 14 ans et Max 12 ans se préparent à visiter la Cité des Sciences qui s’appelle la Cité des sens. Grâce à des écrans Holographiques en 3D et aux VTHB (vraiment très haut débit) ils peuvent aussi visiter certaines expositions du Palais de la découverte et participer à des débats. Leur voiture autoguidée se dirige seule vers le parking où une place leur a été attribuée. Sophia et Max comme tous les jeunes de leur âge sont des MHBG (mutants hybrides bio numériques géolocalisés). 1 - A l’accueil la famille s’équipe de 3 outils essentiels pour leur cybervisite : D’abord leur infomobile (qu’on appelait jadis un Smartphone), soit celui qu’ils ont emporté avec eux, soit le navigateur mis à leur disposition à l’accueil. Ensuite il porte un badge actif autour du cou. 2 - Lorsque la famille arrive devant une exposition qu’ils aimeraient visiter, chaque membre est reconnu grâce à son badge actif et des parcours individualisés leurs sont proposés. Related:  2013

L’indignation, premier carburant de l’audimat Article de Luc Ferry paru sur le site Figaro.fr - Janvier 2013 Suis-je devenu paranoïaque ? Chaque jour, j’éprouve l’impression irrésistible que les journaux, spécialement ceux du matin à la radio, font tout pour m’extorquer un sentiment que je déteste, mais auquel, comme tout le monde, je finis par céder : l’indignation. Avec Tocqueville, c’est l’analyse des « passions démocratiques », c’est à dire des passions les plus communes, pour ne pas dire les plus vulgaires, qui nous offre la première clef. Avec l’analyse heideggérienne du monde de la technique, nous franchissons un pas supplémentaire dans la compréhension du phénomène.

Surfez la vie dans votre entreprise Article de Joël de Rosnay pour le site "J'aime ma boite" illustré par une vidéo réalisée par Fabrice Otano, Directeur Business et Technologies chez Cap Gemini - Juillet 2013 "5 tips to succeed", vidéo réalisée par Fabrice Otano, Directeur Business et Technologies chez Cap Gemini La métaphore du surf est une base naturelle pour évoluer vers un modèle de vie adapté aux conditions particulières du monde dans lequel nous entrons. Un monde de déséquilibres permanents exigeant des rétablissements en temps réel. D'où cette nécessité de recourir à la mobilité, l’anticipation, l’équilibre dynamique. Le surf dans l’entreprise c’est la prise de risque. Prendre des risques, c'est accroître ses chances de gagner. Or, découverte, invention et innovation, vont à l'encontre de la stabilité des idées reçues et des situations acquises. Un bon exemple de financement de l'innovation est représenté par le capital-risque (Venture Capital).

Manifeste pour l'économie positive LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Jacques Attali, économiste Notre modèle économique semble avoir atteint ses limites. Les crises s'enchaînent et se nourrissent, inextricablement liées : de crise financière en crise économique. En premier lieu, parce que les modèles qui ont organisé le XXe siècle ont mené à l'impasse. De son côté, le capitalisme financier, qui ne cherchait plus qu'à se protéger du risque, a imposé partout un modèle construit sur l'incitation financière. Ensuite, parce que la dictature du court terme est suicidaire. Enfin, parce que l'avenir défie la raison marchande. Or, ces secteurs sont devenus fondamentaux. Nous ne ferons pas face à ces transformations en faisant "plus" de ce que nous faisions déjà. Mais qu'est-ce que l'économie positive ? L'économie positive, c'est d'abord une vision positive de l'homme. L'économie positive, c'est une prise en compte de l'autre. L'économie positive c'est l'action. L'économie positive est en marche.

Comment rester jeune et en bonne santé Ce que je fais pour me maintenir en forme, tout le monde peut le faire. Il suffit de respecter cinq principes fondamentaux. C’est scientifiquement prouvé : en trois semaines, on peut changer son corps, sa vie. Exercice physique Je surfe toute l’année. Nutrition Une règle d’or : rester à 80% de sa faim à chaque repas ! Management du stress Je médite vingt minutes par jour. Réseau La famille est fondamentale, les amis bien sûr, les proches du travail… Mais aussi une activité régulière sur les réseaux sociaux. Plaisir Il y a le plaisir physique, sensuel, qui me porte depuis toujours.

Est-ce que c’était mieux avant… la civilisation du numérique ? Le passage à la civilisation du numérique est un bouleversement. Nous évoluons dans un écosystème numérique qui nous change et que nous modifions par nos actions. Nous sommes devenus des femmes et des hommes «augmentés», mais sommes-nous plus heureux ou plus sages pour autant ? Nos enfants sont en permanence dans le «Life streaming» : le temps réel du nouvel Internet. Comment utiliser l’intelligence connective, collaborative et collective pour donner du sens à leur vie individuelle et communautaire ? Sur le plan sociétal et politique, l’émergence de l’intelligence collective et de la sagesse des foules offre l’opportunité d’équilibrer la société plus efficacement : en trouvant un compromis entre la régulation par le haut et la co-régulation par le bas. L'aube d'un contre-pouvoir Etait-ce «mieux avant» ? Inscrivez-vous au forum de Rennes «La confiance règne», les 29 et 30 mars. Changer ou périr, tel est le dilemme. Mais comment fait-on évoluer un système rigide ? Comment changer ?

Focus sur… Oui, mais pas seulement, il y a également des scientifiques artistes peintres. On sait par exemple que le grand biologiste André Lwoff était également un excellent peintre. Il me disait souvent que la création artistique l’aidait beaucoup à découvrir des relations inaperçues entre certains secteurs qu’il étudiait, notamment sur les virus et leurs relations avec les cel-lules bactériennes ou de notre corps. Art pictural, musique, recherche scientifique, créent de nouveaux horizons, de nouveaux espaces dans lesquels l’intuition trouve son rythme créateur en rapprochant des éléments épars de la mémoire, voire en faisant ressortir des réflexes qui se révèlent sous l’effet de la création artistique ou scientifique. Le surfeur est confronté à la fois au déterminisme et à la liberté. D’une part parce que la vague qu’il surfe a été produite par une tempête dans l’Atlantique Nord, par exemple, elle est déterminée par des phénomènes météorologiques indépendants de lui.

Bibliographie sur la Biotique Articles publiés de 1981 à 1995 sur la Biotique (terme créé par Joël de Rosnay en 1981) : interface directe du cerveau humain avec des ordinateurs, mariage de la biologie et de l'informatique Joël de Rosnay, La Recherche, n° 124, Vol 12, Juillet-Août 1981, pp. 870-872. Joël de Rosnay, L’Expansion, 1er-21 mai 1981, pp.149-150. Joël de Rosnay, Futuribles, Janvier 1982 Encyclopedia Universalis, Joël de Rosnay, Edition 1984, pp.616-619 Joël de Rosnay, Biofutur, Juin 1984, pp.7-9 Joël de Rosnay, The World Biotech Report 1984, vol.1. Joël de Rosnay, in : Biotechnology : Applications and Research. ed by Paul N. Joël de Rosnay, Futures, April, 1986, pp. 192-204. Joël de Rosnay, Biofutur, octobre 1986, pp. 47-52 Joël de Rosnay, Fifth International Conference on Langmuir-Blodgett Films, Août 1991, Cité des Sciences et de l’Industrie, La Villette, Paris. Joël de Rosnay, Editions du Seuil, 1995

L'esprit du surf Scientifique et sportif, futurologue et spécialiste de la longévité, Joël de Rosnay se livre avant d’ouvrir la 1re conférence internationale Mer & Santé. Champion de France de surf en 1960 et 1961, auteur de nombreux ouvrages, docteur ès Sciences, enseignant au MIT (Massachusetts Institute of Technology), Joël de Rosnay a été élu personnalité numérique de l’année 2012. Dans son dernier livre, « Surfer la vie », il écrit que « le surf représente la transposition dynamique de la vie elle-même ». Sud Ouest : Vous qui êtes depuis toujours un passionné de mer, dans quelle mesure attribuez-vous votre bonne forme à la fréquentation des vagues ? Joël de Rosnay : Évidemment, comme chacun sait, l’air marin est tonique. La présence d’iode et les UV jouent un rôle important. La pratique du surf nécessite une préparation continue, à la fois musculaire, nutritionnelle et psychologique. La nutrition est également très importante pour garder la forme. Joël de Rosnay : Oui, je le pense sincèrement.

Autoroutes Electroniques : Croissance évolutive ou construction de Novo Article de Joël de Rosnay sur les autoroutes de l'information, 9 janvier 1995 La mobilisation des gouvernements et des grandes entreprises internationalespour la construction des autoroutes électroniques dépasseles seules considérations techniques ou financières : elleconstitue un véritable enjeu de société. On voit s'affronterdeux conceptions du lancement et de la gestion des grands projets. Les réseaux télématiques multimédia sont dessystèmes de communication qui concernent directement les citoyens impliqués à domicile par l'utilisation de leurs ordinateurs,téléviseurs ou téléphones. Un des défis technologiques des autoroutes électroniques est constitué par la vidéo interactive. La compression de données est en train de bouleverser le paysage des réseaux. Internet s'est construit spontanément, par croissances successives. L'autre approche ("descendante" ou top-down) part de la théorie ou d'un modèle existant.

Chérie, j'ai imprimé les courses L'impression d'objets en 3D par de simples quidams n'en est qu'à ses balbutiements, mais les acteurs de la grande distribution réfléchissent déjà à la meilleure parade pour ne pas se laisser prendre de court, comme ce fut le cas avec l'essor du e-commerce. Atlantico : La chaîne de fast food Macdonald's envisagerait d’installer des imprimantes 3D dans ses restaurants, afin que les enfants, lorsqu’ils commandent un menu happy meal, puissent demander le jouet de leur choix, qui se créera sous leurs yeux. Ce type d’innovation préfigure-t-il d’autres changements, beaucoup plus radicaux ? Joêl de Rosnay : Pour certains produits, c'est très probable. Frédéric Fréry : L'impression 3D est très certainement une technologie d'avenir, dont les conséquences sur de nombreuses industries vont être considérables. Atlantico : Pourrait-on imaginer qu’à terme, les foyers seront équipés d’imprimantes 3D, comme ils le sont de télévisions ou d’ordinateurs ? Joêl de Rosnay : C'est déjà tout à fait possible.

Related: