background preloader

Marinaleda, un village en utopie

Marinaleda, un village en utopie
Ez a videó jelenleg nem érhető el. Sajnos ez a videó nem érhető el ezen az eszközön. A videolejátszó túl kicsi. __user_name__ felhasználó megnézendő videói közé helyezés __user_name__ felhasználónévvel Normál

http://www.youtube.com/watch?v=UkLbnLpHl-8

Related:  Vivre sans argent?Un monde meilleurEcovillages - Ecoaldeas - EcolieuxVille en transition / PermacultureArticles et témoignages d'alternatives

Comment vivre sans argent : le témoignage de Pavlik Elf Pavlik Elf était développeur web pour le secteur du luxe, avec ses vacances en yacht, ses jets privés, ses clubs. En rupture avec son entreprise, il se fait licencier et décide de quitter le système monétaire. Vêtements, transports, nourriture : il récupère, profite de la solidarité des amis, expérimente d’autres modes de fonctionnement. Et retrouve la liberté qu’il n’avait plus, notamment en matière de travail. Son sac à dos, c’est comme sa maison. Coopérative intégrale catalane, un autre système A l’heure de la mondialisation, comment faire le lien entre la volonté de changement de paradigme et le passage à l’action ? Les projets concrets de création d’alternatives ont tendance à s’occuper de domaines limités ou d’agir à (très) petite échelle. Rares sont les projets qui cherchent de véritables alternatives globales au système économique et politique actuel. C’est pourtant le pari que font de nombreux acteurs au sein de la « coopérative intégrale catalane », un projet collectif et citoyen d’envergure. Le texte original en PDF

Longo Maï une communauté agricole Longo Maï une communauté agricole Alpes de Haute Provence Longo Maï signifie en provençal : " Que cela dure toujours " Il y a vingt-six ans, un groupe d'anarchistes venus d'Autriche rachète une colline en Haute-Provence où ils fondent une communauté agricole. Objectif : changer de vie tout en changeant le monde ! Agir localement, penser globalement Le quartier auto-construit de la Baraque à Louvain-la-Neuve En 1968, par querelle linguistique, les universitaires francophones de Louvain sont contraints de quitter la Flandre : Louvain-la-Neuve sort alors de terre non loin de là, mais côté Wallon. Certains étudiants en architecture ne veulent pas des logements universitaires clé sur porte. Ils investissent un terrain de la nouvelle université et construisent eux-mêmes leur habitat, solidaires des vieux ruraux dont le village devait être détruit.

Ils ont choisi de vivre sans argent Réagissez : Partagez : Instrument d’aliénation pour les uns, clé du bonheur pour les autres, l’argent régit nos vies quelle que soit notre relation avec lui. Nourrir l'Europe en temps de crise REGARDER L'ENREGISTREMENT VIDÉO DE LA CONFÉRENCETélécharger l'étude - Nourrir l’Europe en temps de crise - Vers des systèmes alimentaires résilients (FR) Avec la multiplication des crises économiques et sociales, l’aggravation du réchauffement climatique, la généralisation des pollutions, la détérioration irréversible des écosystèmes et la fin de l’ère des énergies fossiles bon marché, l’Europe risque d’être confrontée avant 2030 à des chocs systémiques déstabilisants. Les systèmes alimentaires industriels européens, pourront-ils dans ces conditions se maintenir en l’état ou risquent-ils de subir d’importantes transformations structurelles ? La sécurité alimentaire en Europe pourrait-elle être ainsi remise en cause ?

Eco-village Coopérative d'habitat convivial - village éco-spirituel - Ecologie des relations, écologie de l'argent, écologie de l'environnement L'émergence de la conscience écologique remet en cause l'individualisme forcené de ces dernières décennies. Nous prenons la mesure de notre communauté de destins et de notre responsabilité envers le vivant sous toutes ses formes. La r.O.n.c.e, une utopie en Morbihan ? Notre imagination s’est atrophiée dans l’atmosphère asphyxiante des prédictions apocalyptiques. Il semble bien plus aisé d’imaginer un monde mourant qu’un monde meilleur. C’est pour cela que nous voulons créer La r.O.n.c.e (Résister, Organiser, Nourrir, Créer, Exister), un espace de recherche et de création où sera nourrie notre capacité à imaginer et explorer de nouvelles façons de vivre postcapitalistes, et où des outils d’autonomie et de résilience pourront être construits et partagés. {*style:<b>

A fond pour vivre sans un rond : cinq exemples à suivre Image: zooboing Alors que le concept de revenu universel ou "de base" fait progressivement des émules, certain(e)s décident d'aller encore plus loin et de vivre volontairement sans argent. Pourquoi ? Comment ? De l'eau de mer qui devient potable avec cette invention Open Source qui va sauver des millions de vies Le manque d’accès à l’eau potable est l’une des causes principales de mortalité dans les pays pauvres. Durant ces dernières années, plusieurs efforts ont été déployés pour rendre l’eau de mer potable. Cela nécessitait des centrales qui consommaient énormément d’énergie et était inaccessibles aux pays pauvres.

Pierre Macherey et Isabelle Frémeaux : "L’utopie est-elle émancipatrice ? Dans le cadre de la saison 2012-2013 du Séminaire de la Fondation Copernic, "Pensées et pratiques d’émancipation", en partenariat avec la revue Mouvements et avec le soutien du programme ANR UTOPIES19 (retrouvez-en la présentation et le programme ici), la première séance du 11 septembre 2012 s’empare d’une question : Les invité-e-s : PIERRE MACHEREY, professeur émérite de philosophie à l’Université Lille 3 ; rattaché à l’UMR du CNRS "Savoirs Textes Langage", il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, en 2011, De l’Utopie !, De l’incidence éditeur.

La tendance des villes autosuffisantes Enquête sur un véritable phénomène de société : "La tendance des villes autosuffisantes" par le site du développement durable et de la nouvelle consommation consoGloble. Dernièrement, on note une envie croissante de la population à consommer local, à privilégier les circuits courts et à s’approvisionner en réduisant les distances. Dans son sillage, émerge une volonté – utopique ? – de développer des villes autosuffisantes. La r.O.n.c.e accueille des personnes motivées Bonjour chers et chères ami-e-s de la ronce! Merci de trouver ci dessous notre invitation à venir partager un peu de temps avec nous… La r.O.n.c.e., notre collectif de huit personnes en cours d’installation dans le Morbihan (sud Bretagne), accueille à partir de mai des personnes motivées pour découvrir (tout comme nous !) la permaculture et le maraîchage biologique en donnant des coups de main aux activités qui se mettent en place. La « r.O.n.c.e. », acronyme pour résister/organiser/nourrir/créer/exister, est un collectif réunissant paysan-ne-s, artistes, mécano, cuisinier-ère-s, permaculturistes, botanistes, formateur-ice-s pour développer une base permettant l’expérimentation d’une vie post-capitaliste et de formes créatives de résistance. Notre collectif rassemble des gens engagés, en particulier dans la lutte de la ZAD (contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes) et attachés à la méthode, au consensus, à l’expression des émotions.

Related:  Vidéos / Documentaires EcologieDémocratieExpériences de permaculture